5
5 sur 5( 1 vote )
Futurs artisans, optez pour la transmission-reprise
Travail

La transmission-reprise : une solution idéale pour les futurs artisans

0 min

L'essentiel de l'article

  • L’État a mis en place l’ACRE, une aide au créateur ou au repreneur d'entreprise.
  • 31 % des entreprises artisanales sont issues d’une transmission-reprise (1).
  • De nombreux sites Internet (BPI, Pôle Emploi, Chambres des métiers) publient des offres de reprise.
  • Dans le cadre d’une transmission-reprise, il est possible d’être accompagné par le cédant pendant une période déterminée.
lire la suite
5
5 sur 5( 1 vote )

1 Trouver un cédant d'entreprise

Vous avez envie d’entreprendre et vous envisagez la voie de l’artisanat ? La reprise d’une entreprise existante représente une belle opportunité pour démarrer. Pour trouver un cédant, plusieurs solutions s’offrent à vous. Commencez par contacter votre entourage et votre réseau. Interrogez vos proches, évoquez votre intérêt pour une éventuelle reprise dans votre quartier. Le bouche-à-oreille est souvent précieux dans ce type de recherches. Si vous savez dans quelle branche d’artisanat vous souhaitez exercer, consultez les revues spécialisées qui publient régulièrement des annonces de cédants, comme la bourse de la transmission de la BPI (Banque publique d’investissement) qui recense près de 58 000 annonces de cession dans toute la France, le site de Pôle Emploi dédié aux reprises d’activités ou encore le portail des Chambres de métiers et de l’artisanat.

Vous êtes indépendant ?

Avec le contrat Multigarantie Activité Professionnelle, la Macif assure votre activité, vos biens et vos responsabilités.*

L’ACRE, une aide précieuse à la reprise d’entreprise

L’aide au créateur ou au repreneur d'entreprise présente de vrais avantages ! Elle permet une exonération totale des cotisations sociales lorsque les revenus sont inférieurs à 30 393 € par an et dégressive lorsque les revenus sont compris entre 30 393 € et 40 524 € par an. Mais cette aide donne aussi droit au NACRE (nouvel accompagnement à la création ou la reprise d'entreprise). Ce dispositif permet d’être accompagné pendant 3 ans dans le montage et le financement du projet. Pour l’obtenir, il faut contacter un organisme d'accompagnement conventionné par l'État en passant par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) de votre région.

Vous êtes travailleur indépendant ?

Pensez au contrat Prévoyance des indépendants de la Macif et bénéficiez d’une protection sur mesure !*

* Dans les conditions et limites du contrat souscrit.

(1) Source : Sénat, Rapport d’information, 2017
Noter cet article :

Cet article...