0
0 sur 5( 0 vote )
Un enfant qui se baigne peut avaler la tasse, restez donc vigilants !
Santé

Baignade : à la mer ou à la piscine, que faire si mon enfant boit la tasse ?

2 min

L'Essentiel de l'article

  • Si l’enfant a avalé de l’eau, on le rassure et on l’hydrate.
  • Si l’enfant a inhalé de l’eau par le nez, on l’emmène au poste de secours ou chez le médecin pour faire un bilan.
  • On surveille la venue d’éventuels symptômes, plusieurs heures après la baignade.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

À la mer comme à la piscine, les enfants peuvent boire la tasse sans s’en rendre compte. Il faut donc rester vigilant car des symptômes alarmants peuvent apparaître, même plusieurs heures après la baignade et seulement une petite quantité d’eau absorbée. « Il y a deux cas de figure possibles : soit l’enfant a bu de l’eau, soit il en a inhalé par le nez et il y en a dans ses voies respiratoires. L’impact est alors plus ou moins important », explique Guillaume Turpin, inspecteur adjoint à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

1 Boire la tasse, un peu…

« Si votre enfant a bu de l’eau de mer ou de piscine, le chlore ou le sel sont à éviter pour ses voies digestives mais il va bien. Dans le langage des sauveteurs, c’est le stade 1 », explique l’inspecteur à la SNSM. Rassurez-le, puis réhydratez-le en lui donnant à boire de l’eau douce et en lui faisant manger des fruits gorgés d’eau comme la pastèque, les fraises ou les pêches.

À savoir

L’enfant doit toujours rester sous surveillance lorsqu’il est dans l’eau ou à proximité d’un point d’eau. Un bébé peut se noyer en quelques secondes, sans un bruit, même dans 20 cm d’eau.

2 Mieux vaut prévenir que guérir

Si l’enfant a de l’eau dans les voies respiratoires, il a généralement le réflexe de tousser pour l’évacuer. Mais il peut encore en rester. « En cas de doute, l’enfant doit être amené au poste de secours ou chez le médecin. Il vaut mieux y aller inutilement plutôt que de courir un risque. L’eau peut, en effet, se répartir dans les poumons et altérer la fonction respiratoire. On parle alors des stades 2 à 4, qui peuvent être beaucoup plus dangereux », prévient Guillaume Turpin.

Il faut savoir qu’une insuffisance respiratoire peut survenir jusqu’à 72 heures après avoir inhalé de l’eau. C’est ce qu’on appelle une noyade sèche ou noyade secondaire. Si vous constatez un changement d’attitude, que l’enfant se sent mal (fatigue, difficulté à respirer, toux, teint blême…), consultez au plus vite !

Bon à savoir

Si votre enfant boit la tasse et que vous constatez des symptômes inquiétants, contactez les numéros d’urgence suivant : le SAMU au 15, ou les pompiers au 18.

Source :
(1) Ministère des Solidarités et de la Santé, Baignades et activités nautiques, 2020
Noter cet article :