Victime d’un cambriolage, quels réflexes adopter ?

Vous venez de subir un cambriolage ? Voici les bons réflexes à adopter pour simplifier l’enquête de police et faciliter votre indemnisation.

Temps de lecture : 3 min

1 Prévenir la police

Vous constatez que des personnes sont entrées par effraction chez vous ? Vous devez immédiatement prévenir le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie du quartier. Si les voleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques et évitez la confrontation.

Avant l’arrivée de la police, ne touchez à rien, aucun objet, aucune porte, ni aucune fenêtre. Laissez tout comme vous l’avez trouvé afin de préserver les traces et les indices laissés par les cambrioleurs à l’intérieur comme à l’extérieur du logement. Cela augmente les chances de les retrouver.

243 000

cambriolages ont eu lieu en France en 2016.**

2 Faire opposition auprès de sa banque

Si vos cartes bancaires ou vos chéquiers ont été dérobés, faites opposition immédiatement auprès de votre banque. Le centre d’opposition est ouvert 7j/7 et 24h/24. Vous pouvez également joindre le numéro interbancaire d’opposition au 0 892 705 705 (appel payant).

3 Déposer plainte

Une fois les constatations faites par les représentants de l’ordre, vous disposez de 24 heures pour aller déposer plainte auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie. Pour faciliter la démarche, il est désormais possible de remplir une pré-plainte sur Internet : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

Lors de l’état des lieux, vérifiez que l’effraction de votre porte ou d’une fenêtre a bien été constatée et inscrite sur le procès-verbal. Vous pourrez alors appeler un serrurier pour qu’il répare les dégâts et sécurise les lieux.

Si vous avez déjà noté des objets manquants (une télé ou un tableau par exemple), en jetant un simple coup d’œil, veillez à ce qu’ils y soient mentionnés. Enfin, tant que vous n’êtes pas sûr de la liste définitive des biens volés, signalez dans votre déclaration que vous « émettez des réserves ». En disant cela, vous aurez la possibilité de compléter la liste plus tard.

Vous venez de subir un cambriolage ?

L’assurance habitation de la Macif vous couvre en cas de vol ou acte de vandalisme.
Renseignez-vous !*

4 Informer votre assureur

Déclarez le vol à votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception (AR) dans les 2 jours ouvrés qui suivent la constatation de l’effraction en envoyant la copie du dépôt de plainte. Vous pouvez y joindre une liste des objets volés et endommagés avec une estimation certifiée des pertes, en fournissant le plus de documents possible :

  • factures d’achat ;
  • expertises d’objets réalisées lors de la souscription du contrat d’assurance ;
  • certificats d’authenticité ;
  • photos des objets volés…

Là également, pensez à déclarer que vous émettez des réserves si vous n’êtes pas sûr d’avoir tout répertorié. Vous aurez toujours la possibilité de joindre des compléments au dossier.

Dans tous les cas, respectez bien les délais de déclaration, ne vous débarrassez pas des objets endommagés, gardez une trace de vos constatations en prenant des photos et faites une liste exhaustive des objets dérobés.

* Dans les conditions et limites de la formule souscrite.

 
L'Essentiel de l'article
  • Appeler la police, ne toucher à rien, et surtout ne pas jouer les héros.
  • Faire opposition auprès de la banque si des cartes bancaires ont été dérobées.
  • Déposer plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.
  • Faire la déclaration de vol auprès de son assureur sous 2 jours ouvrés.
Article suivant