0
0 sur 5( 0 vote )
Appartement en ville ou maison à la campagne, à quoi ressemble le bien immobilier idéal des primo-accédants ?
Habitat

Premier achat immobilier : entre rêve et réalité

1 min

l'essentiel de l'article

  • L’âge moyen du premier achat immobilier est de 35 ans. (1)
  • Les primo-accédants achètent majoritairement une maison.
  • 72 % des primo-accédants choisissent un logement dans une zone urbaine. (5)
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

Alors que les taux d’emprunt rasent le parquet, les prix des appartements et des maisons touchent le plafond un peu partout en France, en particulier dans les grandes villes. Par rapport à 1997, ils ont presque doublé à Nancy (2) et Rennes (2), avec une hausse explosive à Bordeaux (+248 %) (2) et bien sûr à Paris (+300 %) (3). Pas de quoi décourager les primo-accédants, c’est-à-dire ceux qui achètent leur premier logement, sauvés par l’accessibilité des prêts immobiliers. Mais que recherchent-ils et à quoi peuvent-ils prétendre ?

Infographie primo-accédants

 

1 Le club ultra select des métropoles gentrifiées

Dans la capitale, les prix stratosphériques ont chassé les primo-accédants vers la banlieue, au bénéfice des secundo-accédants (70 % des acquéreurs) et des investisseurs (30 %). (4) Ailleurs, la hausse des prix des grandes métropoles comme Nantes, Bordeaux, Lyon ou Toulouse traduit l’intérêt des acheteurs aisés pour les grandes villes, qui deviennent inaccessibles pour les jeunes acheteurs… En réaction, plus d’un quart des primo-accédants au budget serré (ou amateurs de grands espaces) se tournent vers la campagne. (5)

2 Pour les millennials, appartement de préférence

Les primo-accédants de moins de 35 ans préfèrent viser un appartement. En moyenne, ce « premier appart » fait 88 m² et coûte un peu plus de 150 000 euros. (6) Mais la maison individuelle reste le choix n° 1 pour la majorité des Français, tous âges confondus, qui sont 59 % à signer pour ce type de bien. (1) Pour accéder à leur rêve, ils sont d’ailleurs prêts à s’éloigner des grands centres urbains embourgeoisés : pour un premier achat, la moitié des ventes se concluent dans des petites villes de moins de 20 000 habitants. (5)

3 Tout le monde veut sa cuisine US

Fini le temps où l’on achetait les murs et la déco ! L’époque est à la personnalisation et au relooking extrême : toute installation dans un nouveau logement ou presque passe donc par la case rénovation. Les primo-accédants, avec 25 000 euros en moyenne, disposent d’une enveloppe travaux suffisamment conséquente pour rénover 3,6 pièces. (7) Autrefois considérée comme purement fonctionnelle, c’est la cuisine qui bénéficiera en priorité d’un lifting ! (7)

* Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


La Macif agit en qualité d’Intermédiaire en opérations de banque et services de paiement pour le compte exclusif de l’Organisme prêteur Socram Banque. N° Orias 13005670 (www.orias.fr).

Sources :

(1) Seloger.com, Immobilier : qui sont les primo-accédants en 2019 ?, 2019.
(2) Notaires de France, L’immobilier dans les métropoles : 20 ans d’évolution des prix, 2018.
(3) La Tribune, Pourquoi le prix du m2 à Paris monte au ciel, 2019.
(4) L’Opinion, Les primo-accédants, grands perdants des années 2000 et 2010, 2019.
(5) Seloger.com, Qui sont les primo-accédants ?, 2015.
(6) Le Figaro, 5 choses à retenir sur le premier logement des jeunes, 2017.
(7) Enquête Houzz et la maison, 2018.
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant