4.7
4.7 sur 5( 12 votes )
Personne âgée tenant fermement une rampe en bois
Seniors

Comment préparer son logement pour la retraite ?

3 min

L'essentiel de l'article

  • Évitez les tapis ou fixez-les avec de l’adhésif double-face
  • Remplacez si possible la baignoire par une douche
  • Installez des sols et des tapis antidérapants dans les escaliers et la salle de bain
  • Veillez à ce que les ustensiles de cuisine du quotidien soient accessibles facilement
  • Assurez-vous que toutes les pièces et couloirs sont suffisamment éclairés
lire la suite
4.7
4.7 sur 5( 12 votes )

Avec l’âge, les chutes peuvent avoir des conséquences graves et durables sur la santé et l’autonomie. Pour vous en prémunir, voici quelques aménagements simples ainsi que de bons gestes à adopter pour limiter les risques d’accidents à la maison.

1 Réaménager son logement

Dans l’entrée et le salon

  • Évitez les tapis dans et en bas des escaliers. Installez des nez de marche antidérapants et une rampe solide.
     
  • Fixez soigneusement tous les tapis et paillassons (intérieur et extérieur) avec de l’adhésif double-face et vérifiez régulièrement qu’ils ne sont pas glissants.
     
  • Optez pour des ampoules plus éclairantes, y compris dans les couloirs, halls et escaliers. Installez une lampe supplémentaire dans les pièces sombres.
     

Dans la cuisine

  • Mettez à portée de main tout ce qui sert régulièrement. Si vous devez grimper sur un tabouret pour attraper des ustensiles, une réorganisation s’impose !
     
  • Prévoyez de rénover les sols glissants ou vieillissants : ils doivent être plats, sans trous, ni bosses.
     
  • Si une latte de parquet se soulève ou un carreau de carrelage se brise, faites-les rapidement réparer.
     

Dans la salle de bain et les toilettes

  • Installez une barre d’appui à la sortie de la douche ou de la baignoire et aux WC.
     
  • Collez des patchs ou un tapis antidérapant dans la douche ou la baignoire. Faites poser des sols (carrelages spéciaux ou moquette) antidérapants.
     
  • Préférez une douche italienne pour éviter de chuter à l’entrée ou la sortie du bac à douche ou de la baignoire. Installez un WC surélevé pour faciliter les mouvements.

Dans la chambre

  • Si le lit est trop bas, rehaussez-le ou remplacez-le pour un modèle qui permet de s’asseoir et se relever facilement.
     
  • Évitez les descentes de lit.
     
  • Rangez les câbles électriques (lampes de chevet, télé) le long des plinthes.

2 Comment passer à l’action ?

Dans tous les cas, que vous soyez propriétaire ou locataire de votre logement, vous pouvez faire réaliser un diagnostic par un professionnel, qui vous indiquera les aménagements à réaliser. Enfin, sachez que des aides financières peuvent vous être accordées afin de réaliser les aménagements importants.

Vous trouverez toutes les informations sur le site pour-les-personnes-agees.gouv.fr. N’hésitez pas à vous renseigner également auprès de la mairie de votre domicile, du conseil départemental et du conseil régional.

3 En cas de mobilité réduite

En cas de perte d’autonomie imposant des déplacements en fauteuil, il peut être envisagé de déménager pour s’installer dans un logement répondant aux normes PMR (personnes à mobilité réduite), qui garantissent une accessibilité maximale : présence de rampes d’accès et d’ascenseur, portes et couloirs permettant de manœuvrer un fauteuil roulant, équipements intérieurs adaptés...(1)

 

(1) Source : Santé publique France - EPAC, 2010.
 
* Dans les conditions et limites du contrat souscrit.

** Source : étude INPES, Accidents de la vie courante, Baromètre Santé 2010.
Noter cet article :

Cet article...

vous aimerez aussi...