5
5 sur 5( 21 votes )
L’autopalpation, un geste simple pour prévenir le cancer du sein
Protection

Cancer du sein : dépister pour mieux soigner

1 min
5
5 sur 5( 21 votes )

1 La dépistage précoce pour mieux soigner

Détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10 (1). Le dépistage est une démarche essentielle pour déceler au plus tôt un cancer chez des personnes a priori non malades, afin de le traiter à un stade précoce et ainsi offrir de meilleures chances de guérison.

2 À quel âge se faire dépister ? Et où se faire dépister ?

Plusieurs actions peuvent être mises en place afin de favoriser une détection précoce du cancer du sein.

  • Dès l’âge de 25 ans : tous les ans, un examen clinique des seins (palpations) est recommandé. Il peut être effectué par un(e) gynécologue.
     
  • Entre 50 et 74 ans : tous les deux ans, pour les femmes qui n’ont ni symptôme, ni facteur de risque autre que celui de l’âge, une mammographie est recommandée. Elle doit être complétée si nécessaire par une échographie. En cas de risques plus élevés, d’autres modalités de surveillance sont alors proposées.
     
  • À partir de 74 ans : la question du dépistage du cancer du sein doit être examinée au cas par cas avec votre médecin.

3 Le programme de dépistage organisé : pratique !

Le programme de dépistage organisé du cancer du sein a été généralisé en France en 2004. Il s’adresse à une « population cible » : les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptôme ou risque apparent.

Tous les deux ans, les structures de gestion envoient un courrier d’invitation personnalisé avec l’adresse de radiologues agréés. Un examen clinique et une mammographie sont alors proposés et pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

Plus d’informations sur les dépistages gratuits organisés par département ici.

4 Autopalpation mammaire : le bon réflexe !

En plus de l’examen annuel et de la mammographie, l’autopalpation peut aider à un dépistage précoce. Il s’agit de gestes simples qui permettent de détecter toute anomalie ou de le signaler à son médecin.

Il est recommandé de faire cet auto-examen régulièrement, à partir de 20 ans, quelques jours après les règles.

Plus d’informations sur l’auto examen des seins ici.

5 À quel professionnel de santé s’adresser ?

Le dispositif de dépistage organisé du cancer du sein repose sur la mobilisation de plusieurs professionnels de santé (2).

  • Le médecin généraliste : un interlocuteur privilégié. Il accompagne et surveille.
  • Le gynécologue : un autre interlocuteur privilégié. Il peut donner son avis sur les mammographies et orienter vers un radiologue.
  • Le radiologue : il effectue un examen clinique et un examen radiologique de chaque sein avec une double lecture des clichés.
  • Le pharmacien : il peut répondre aux questions sur le dépistage du cancer du sein et orienter ensuite vers un médecin.

5 Octobre Rose : des femmes unies !

Depuis 25 ans, l’association Octobre Rose informe et communique autour du cancer du sein via différents événements.

Durant tout le mois d’octobre se développent partout en France des initiatives de soutien et de sensibilisation : de la course à pied, à la marche nordique à l’habillage en rose de la tour Eiffel ! Tous et toutes plus que jamais uni(e)s !

Sources :
(1) Ameli, « Dépistage gratuit du cancer du sein pour les femmes entre 50 et 74 ans »
(2) Institut national du cancer, « Dépistage du cancer du sein : à qui vous adresser ? »
* Institut national du cancer
** Ameli, « Prévention du cancer du sein »
*** Dans les conditions et limites du contrat Garantie Santé souscrit pour les assurés concernés, notamment par un traitement par chimiothérapie, radiothérapie, trithérapie, quadrithérapie ou curiethérapie.
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant
Extincteur
Protection

Comment éteindre un incendie ? - Atelier

5 min