Acheter pour louer : est-ce un bon plan ?

En quelques décennies, la hausse des prix de l’immobilier a permis à de petits propriétaires d’étoffer leur capital. Et si vous vous penchiez sur l’investissement locatif ? Plus rentable que le livret A et moins risqué que les bitcoins, on vous explique pourquoi c’est une bonne idée.

Temps de lecture : 1 min

1 Un loyer qui rembourse vos mensualités ? Parfait !

De nombreux particuliers ont flairé la bonne affaire : le loyer perçu peut se révéler plus élevé que le crédit. Un moyen de laisser se constituer un patrimoine tout en laissant fructifier son épargne tranquillement pour l’investir dans d’autres projets.

2 Et pourquoi pas un petit bonus mensuel ?

Cerise sur le gâteau, vous pouvez arrondir vos fins de mois si le loyer est supérieur aux traites du prêt. Anticipez tout de même que vos frais ne se limitent pas au remboursement du crédit : il peut y avoir des coûts annexes, notamment les charges de copropriété, les éventuels travaux (ravalement, chaudière…) ou les impôts locaux. Pour vous faire une idée précise de la rentabilité locative de votre bien, il existe des simulateurs en ligne.

Un locataire qui ne paie pas en temps et en heure ?

Pour éviter le risque d’impayé, demandez des garanties à votre locataire (caution simple ou solidaire ou une garantie Visale). Sachez néanmoins qu’il existe des délais de carence, et la caution peut parfois s'avérer difficile à mettre en jeu.

3 Le banquier : votre nécessaire partenaire

Peu importe si vous ne pouvez prétendre qu’à un studio dans une ville moyenne ! Ce premier achat vous met le pied à l’étrier de la propriété foncière, et la prochaine fois que vous solliciterez un prêt pour un second achat, si votre situation financière est saine, il y a de fortes chances que votre banquier vous ouvrira grand sa porte. Et ça, ça n’a pas de prix ! Et comme les taux d’intérêt sur le crédit immobilier sont historiquement bas, c’est le bon moment pour se lancer : emprunter ne coûte presque rien.

Besoin d’une assurance habitation ?

Avec la Macif, vous pouvez personnaliser votre contrat grâce à 15 options* pour l’adapter à votre mode de vie.

4 Et à la fin, vous gagnez encore !

L’immobilier reste l’un des moyens les plus accessibles de se constituer un patrimoine. Songez à ceux qui ont acheté un deux-pièces à Paris en 2009 à
6 500 €/m2 et le revendent aujourd’hui à 10 000 €/m2(1) Bien souvent la plus-value d’une vie, en quelques années ! Vous avez laissé passer votre chance sur la capitale ? Tout n’est pas perdu, loin de là : de nombreuses villes, grandes et petites, en région comme en banlieue parisienne, voient leurs prix progresser régulièrement. Épluchez la presse spécialisée ou les sites immobiliers pour faire le bon choix, et rendez-vous dans 10 ans la différence (si ça fonctionne bien entendu) !

Économisez sur le coût de votre crédit immobilier avec le contrat Garantie Emprunteur de la Macif.

De meilleures garanties et une souscription 100 % en ligne.**
Renseignez-vous !

* Options accessibles en formule Protectrice et accordées dans les conditions et limites fixées au contrat.
** Sous conditions et selon le profil de l'emprunteur.
L'Essentiel de l'article
  • Le loyer couvre tout ou partie du crédit et vous pouvez profiter de votre épargne pour vous faire plaisir.
  • Vous vous constituez un patrimoine « sans douleur ».
  • Les risques d’impayés sont limités.
Article suivant