Parc solaire : des Survoltés inventent le watt citoyen

À Aubais, dans le Gard, est né le premier parc photovoltaïque collaboratif financé uniquement par des fonds publics et citoyens. Parmi eux, Énergie Partagée, un fonds d’investissement responsable dédié aux énergies vertes, soutenu par la Fondation d’entreprise du groupe Macif.

Temps de lecture : 1 min

à propos du contributeur

Antoine Rousseau

Président du Watt Citoyen

Aubais (30)

La mobilisation citoyenne est l’une des clés du progrès écologique. À Aubais (30), le collectif des Survoltés a pris en main la question de la transition énergétique parce qu’ici, c’est une tradition : « Il y a eu d’abord une grosse mobilisation contre l’exploitation du gaz de schiste. Un combat gagné qui a donné envie aux citoyens d’aller plus loin. De là est venue l’idée d’un parc photovoltaïque collaboratif, entièrement financé par les citoyens, les collectivités et des partenaires locaux », explique Antoine Rousseau, coordinateur du projet.

8 à 22 %

de l’énergie solaire peut être transformée en électricité selon les méthodes utilisées. (1)

1 Citoyen à l'euro près

Et pour mettre en place une telle installation, il faut des soutiens. « Nous voulions un projet financé à l’échelle locale. Au final, on a réussi à lever 170 000 euros par financement participatif via une collecte directe ! Nous avons aussi bénéficié des financements du fonds d’épargne citoyenne Énergie Partagée, qui apporte des fonds à des projets de production d’énergie propre comme le nôtre. Le tout complété par des subventions de la région Occitanie et des entreprises locales » Résultat : zéro euro emprunté en banque et des investisseurs heureux d’un projet qui roule et rapporte 3 % de dividendes.

50

projets de production d’énergie renouvelable ont été financés par Énergie Partagée en 2018. (2)

Le saviez-vous ?

La Fondation d’entreprise du Groupe Macif soutient l’association Énergie Partagée.

2 Parc solaire et travail collaboratif

Dans ce projet, tout est aligné sur les convictions citoyennes des fondateurs. D’abord, le choix du terrain, une ancienne décharge non constructible et non cultivable, qui ne demandait qu’à être valorisée. Mais l’essentiel de la démarche est ailleurs. « Avec l’appui d’Énergie Partagée et d’Enercoop, qui nous accompagnent depuis le début sur les volets financier, technique et juridique, nous avons réussi à convaincre les élus locaux de la pertinence du projet, et nous avons pu avoir les autorisations nécessaires. Aujourd’hui, le parc photovoltaïque “Le Watt Citoyen” est une fierté pour tout le monde ! Avec cette production d’électricité en circuit court, nous proposons des solutions environnementales réelles. Nous créons aussi du lien entre les contributeurs du projet. La coordination des différents acteurs était primordiale pour que ça marche ! »

3 Une place au soleil

L’électricité produite est vendue à Enercoop, un fournisseur d’électricité coopérative et 100 % renouvelable. Rentable donc pérenne, le parc solaire se prépare un bel avenir sous le soleil du Midi. « Le parc compte 700 panneaux solaires qui produisent 380 MWh d’électricité propre chaque année, soit la consommation de 280 personnes sans chauffage. Notre prochain objectif est d’embaucher un chargé de mission pour communiquer autour de nos actions et accompagner les particuliers et les collectivités qui envisagent de s’équiper en panneaux solaires. » Jamais à court d’énergie, le collectif des Survoltés aimerait, à plus long terme, mettre en place d’autres projets pour équiper en panneaux des bâtiments publics ou des entreprises du territoire.

L'Essentiel de l'article
  • Le parc solaire produit de l’énergie de façon collaborative.
  • Les financements sont 100 % citoyens, publics et/ou écoresponsables.
  • Les investisseurs touchent 3 % de dividendes.
  • Le parc produit l’équivalent de la consommation de 280 personnes, hors chauffage.
Article suivant