10 conseils pour un road trip réussi en camping-car

Les vacances ou les longs périples en camping-car, c’est l’aventure en terrain balisé ! Avec quelques bons réflexes, avant et pendant le trajet, vous devriez profiter du voyage en toute sérénité. Embarquement immédiat !

Temps de lecture : 4 min

1 Établissez une feuille de route

  • Repérez les étapes et les aires de service (plus de 6 000 en France) pour vidanger W.-C. chimiques et eaux usées, faire le plein d’eau potable ou recharger ses batteries.
     
  • Prévoyez au moins une solution de repli : ces aires peuvent être très fréquentées en haute saison.

2 Préparez l’itinéraire

Votre camping-car est plus large que votre berline, et le passage sur certaines petites routes (en montagne par exemple) ou sur certains ponts peut s’avérer délicat, notamment lors des croisements avec d’autres véhicules.

Soyez très vigilant également au passage des tunnels, un camping-car mesure de 2,20 mètres jusqu’à plus de 3 mètres de hauteur, ayez toujours ses dimensions en tête pour éviter que ça coince…

3 Faites une révision complète du véhicule et de ses équipements

  • Moteur, niveau d’huile et d’eau, lave-glaces.
     
  • État et pression des pneus.
     
  • Accessoires : frigo, appareil de cuisson, batteries, pompe et réserve d’eau.
     
  • Mobilier : vérifiez que tout est en état de fonctionnement, et qu’aucun élément ne risque de se détacher pendant le voyage.
     
  • Sécurité : au moment du départ, assurez-vous que les marchepieds sont rentrés, que tous les lanterneaux et les fenêtres sont clos. Idem pour les portes de placard et de frigo, qui doivent être verrouillées et les bouteilles de gaz fermées.

Vous avez un camping-car ?

L'assurance camping-car Macif offre une assistance Panne 0 km dès la formule économique* ! Et si vous êtes détenteur d'un contrat camping-car à la Macif, vous pouvez bénéficier de Caramaps, une application qui facilite vos déplacements. A découvrir sur www.caramaps.com

4 Surveillez le PTAC (Poids total autorisé en charge)

Faites-le après avoir embarqué tous vos bagages. Il ne doit pas dépasser celui indiqué sur la carte grise. En cas d’infraction, la surcharge est sanctionnée par une amende forfaitaire proportionnelle au dépassement. Si le dépassement excède 5% du PTAC le véhicule peut même être immobilisé.

De plus, le poids influençant grandement le temps et la distance de freinage, le PTAC réglementaire doit impérativement être respecté pour votre sécurité et celle des usagers.

5 Préparez de quoi réparer

Un camping-car, c’est comme une maison : il y a toujours des choses à rafistoler, à resserrer, à revisser… Préparez une trousse à outils qui vous permettra de faire les réparations les plus élémentaires : tournevis, marteau, pinces, fil de fer, gros scotch, colle forte, etc.

6 Renouez avec une conduite adaptée

Soyez très attentif lors des premières manœuvres, le temps de vous réhabituer au gabarit de ce véhicule que vous ne conduisez probablement pas tous les jours !

Petits rappels : roulez à au moins 50 mètres du véhicule que vous suivez, utilisez le frein à moteur dans les descentes, serrez les bas-côtés dans les virages, et suivez la file des camions quand arrive le péage…

57
ans
c’est l’âge moyen d’un camping-cariste**.

7 Privilégiez les aires d’accueil municipales

Payantes dans les zones touristiques, elles sont plus souvent gratuites dans les endroits moins fréquentés. Il suffit parfois de s’éloigner de 5 à 10 kilomètres d’un site très fréquenté pour trouver une halte nocturne sans rien débourser.

8 Les campings municipaux et les étapes rurales

Ce sont également d’un bon rapport qualité/prix/accueil.

Plus de 550 campings répartis sur tout le territoire proposent des formules "stop camping-car". Pour les amateurs de nature et de terroir, l’association France Passion offre un choix de près de 10 000 emplacements chez près de 2 000 accueillants (vignerons et producteurs fermiers) dans toute la France, avec un coût d’adhésion très modique. Vous pouvez aussi vous diriger vers des campings privés proposant des espaces dédiés aux camping-cars.

9 Ne vous arrêtez pas n’importe où

Évitez les stationnements sur les aires d’autoroute (surtout la nuit) : les vols y sont plus nombreux que sur les aires dédiées et les départs des poids lourds très tôt le matin risque de ne pas vous assurer une bonne tranquillité.

Préférez stationner aux bords des forêts, le long des canaux, en haut des cols de montagne ou sur les parkings des restaurants. Dans tous les cas, assurez-vous que votre stationnement n’est pas gênant.

10 Posez-vous avant la tombée de la nuit

Ainsi vous aurez le temps de vous installer, de découvrir sereinement les lieux et d’éviter les mauvaises surprises. Cela vous donnera aussi l’occasion d’établir votre feuille de route du lendemain et les emplacements possibles. Un camping-cariste averti en vaut deux !

* Dans les conditions et limites du contrat souscrit.
** Source : Institut français des seniors, 2014.
L'Essentiel de l'article
  • Repérer les aires de stationnement et les routes adaptées.
  • Vérifier le camping-car et ses équipements.
  • Prévoir une trousse à outils pour les menues réparations.
  • Adapter sa conduite au véhicule.
  • Surveiller le Poids total autorisé en charge (PTAC).
Article suivant