Comment vivre sereinement la première séparation avec bébé ?

L’arrivée d’un enfant est un bouleversement émotionnel. La perspective de la séparation en est un autre, pour certains parents. Pour vivre sereinement ce moment, découvrez les conseils du Dr Sophie Benkemoun.

Temps de lecture : 1 min

à propos du contributeur

Dr Sophie Benkemoun

Médecin généraliste

1 L'adaptation : une histoire à trois !

Parents, bébé, assistante maternelle, baby-sitter ou nourrice, tous ont besoin de temps pour se découvrir. L’adaptation est aussi nécessaire pour votre nourrisson que pour l’accueillant et vous-même ! Accompagnez donc votre enfant durant les premiers jours.

Pour son 1er jour par exemple, n’imposez pas à votre enfant une journée entière de garde mais prévoyez seulement de passer une heure avec lui dans son futur nouveau lieu de vie, afin de le mettre en confiance. Le jour suivant, allongez ce moment et essayez de vous absenter une heure par exemple, et ainsi de suite. Cette séparation progressive et en douceur permettra au trio de s’adapter à la nouvelle situation. Cela vous permettra aussi de disposer de temps pour évoquer les habitudes ou rituels de votre enfant avec la personne en charge de sa garde. De cette façon, vous aiderez votre enfant à prendre ses repères et à créer des liens avec la personne qui prendra soin de lui. Vous serez également rassuré sur ses conditions de garde, ce que votre enfant ressentira sûrement.

81 %

des bébés réagissent bien à la période d’adaptation. (1)

2 Dialogue, respect et confiance : les piliers d'une séparation sereine !

Il existe un lien fort entre vous et votre bébé. Il ressentira la confiance que vous accordez à la personne qui le garde.
Un seul mot d’ordre pour vivre sereinement cette étape de la séparation : la bienveillance !

Bienveillance vis-à-vis de vous-même tout d’abord ! Vous avez des doutes, des angoisses ou un sentiment de culpabilité ? C’est normal ! Partagez ces émotions et ces sentiments avec une personne de confiance qui saura vous écouter.

Un dialogue bienveillant avec la personne qui garde votre enfant doit être instauré. Lorsque vous récupérez votre enfant ou lors de rendez-vous planifiés, échangez et posez des questions sur la journée passée : le sommeil, les activités, la nourriture, la santé et l’hygiène. Si quelque chose vous chagrine, exprimez vos interrogations de façon factuelle et descriptive. Par exemple, si votre bébé dort mal, ne déversez pas de jugement hâtif, demandez des informations sur la façon dont se déroulent ses siestes pour essayer de trouver des solutions ensemble. Et surtout : soyez reconnaissant ! Personne ne remplacera votre place dans le cœur de votre enfant mais la relation affective qu’il pourra nouer avec son assistante est précieuse.

Bienveillance envers votre enfant enfin : parfois le soir, il pleurera au moment de votre arrivée alors que vous auriez préféré qu’il vous tende les bras… C’est sa manière de se décharger de la pression accumulée pour s’adapter à ce nouveau mode de garde… Cela diminuera avec le temps.

Besoin d’une complémentaire santé ?

Avec le contrat Garantie Santé de la Macif, offrez une protection sur mesure à toute la famille !

L'Essentiel de l'article
  • Misez sur une adaptation en douceur.
  • Instaurez un dialogue bienveillant avec l’accueillant.
  • Soyez indulgent vis-à-vis de vous-même, de l’accueillant et de votre bébé.
Article suivant