Transport d'un animal domestique en voiture : comment voyager en sécurité ?

Emmener son chien ou son chat en vacances peut être une épreuve. L’animal peut être stressé, agité, et rendre le voyage compliqué. Des règles de bon sens aux précautions prises par le Code de la route, voici comment se préparer pour que le voyage se déroule sans accroc.

Mis à jour le 17/02/21

Temps de lecture : 1 min

1 Transport d'un animal domestique : faire preuve de bon sens

Chiens et chats font partie du quotidien. Croquettes, litière et caresses sont des attentions habituelles. Mais quand viennent les vacances, apparaît alors un nouveau défi : l’emmener en voiture, tout en s’assurant qu’il ou elle passe un voyage idéal et sans crainte. Car quoi qu’on dise, l’animal ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive ni quel est cet engin à quatre roues qui avance si vite ! Plusieurs précautions s’imposent alors.

En cas de fortes chaleurs, s’assurer que l’animal a accès à un espace ventilé. S’il s’agit d’un chien, réaliser également des arrêts fréquents afin qu’il puisse faire ses besoins et boire. Et si vous souhaitez promener votre chat en laisse, c’est le moment ! Même s’ils vous retardent, ces petits arrêts seront toujours plus judicieux qu’une gamelle qui finira irrémédiablement renversée ou qu’un animal totalement paniqué. Pour s’assurer du bon respect de ces évidences, l’article R. 215-7 du Code rural et de la pêche maritime stipule que toutes les dispositions doivent être prises pour assurer le bien-être de l'animal au cours du transport, sous peine de contravention de 4e classe, allant de 90 à 750 euros.

Une voiture à assurer ?

Optez pour l’assurance Auto de la Macif !

35 %

C’est le pourcentage de chiens et de chats, sur les 63 millions d’animaux domestiques recensés en France. Ils sont respectivement 7,6 et 14.2 millions. (1)

2 Un animal, ça s'attache durant le transport

Le chien qui vagabonde en liberté dans la voiture est une image connue, certes, mais en réalité passible de sanction. Si rien n’est explicitement dit dans le Code de la route, les articles R412-6 et R412-1 précisent que les passagers ne doivent pas gêner les mouvements et/ou champ de vision du conducteur et que ceux-ci doivent porter une ceinture de sécurité. Cette précaution est importante pour l’animal comme pour vous. En cas d’accident, il restera attaché à son siège et ne risquera pas d’entrer en collision avec le pare-brise ou avec vous.

Plusieurs solutions existent afin de transporter son animal convenablement. Pour les chats, c’est simple : les boîtes de transport font l’affaire. Malgré son stress apparent, il s’agit de l’un des animaux domestiques les plus faciles à transporter. Pour les chiens, ça se complique. Pour les chihuahuas, bichons et autres toutous de petite taille, il est conseillé d’acquérir une cage assez petite, certes, mais tout de même assez spacieuse afin qu’il bénéficie de ventilation et d’un peu de place. Celle-ci devra être disposée sur une surface plate et stable. Les chiens plus gros, eux, peuvent être équipés d’un harnais de sécurité faisant office de ceinture. Pour plus de sécurité, attachez-les à l’arrière de la voiture et non sur le siège avant passager. Sinon, optez pour un filet à installer dans le coffre et qui assurera leur confort. Avec de telles dispositions, votre animal de compagnie voyagera en première classe !

Bon à savoir

Attention ! Laisser un animal en liberté dans l’habitacle de votre véhicule, c’est vous exposer à une amende de 2e classe (de 35 à 150 euros) voire de 4e classe (entre 133 et 750 euros) si les forces de l’ordre considèrent votre animal comme un passager non attaché.

L'Essentiel de l'article
  • L’article R. 215-7 du Code rural et de la pêche maritime stipule que toutes les dispositions doivent être prises pour assurer le bien-être de l’animal au cours du transport, sous peine d’amende.
  • Laisser un animal en liberté dans l’habitacle de votre véhicule, c’est vous exposer à une amende.
Article suivant