Tous les conseils pour rouler à moto même l’hiver

L’hiver approche et vous n’avez pas envie de remiser votre moto dans le garage. Nos conseils pour pouvoir rouler dans des conditions difficiles en toute sécurité et dans le plus grand confort.

Temps de lecture : 5 min

1 Les équipements personnels

Les gants

Bien s’équiper permet de résister au froid et de conduire avec confort. Les gants, obligatoires sous peine d’amende, sont d’une importance primordiale. Équipez-vous de gants chauffants dont le système électrique permet de produire de la chaleur.

Le rechargement de leur batterie peut se faire sur la moto grâce à une connexion filaire ou chez vous via une prise secteur. Idéal pour des trajets courts ou des balades de deux heures environ. Autrement, prenez des gants munis d’une membrane étanche et respirante ainsi que de renforts contre les chocs et l’abrasion. Il existe également des poignées chauffantes.


Un blouson

Choisissez un vêtement de route, blouson ou veste selon vos goûts, même si la veste longue (qui couvre les hanches et le bas du dos) est recommandée, avec une doublure hiver intégrale, c’est-à-dire avec des manches, et un rabat antifroid, qui empêche le froid de traverser le zip de fermeture. L’idéal est d’opter pour un gilet airbag qui saura non seulement vous protéger du froid, mais vous protégera également, surtout en cas de chute.


Les vêtements

Ensuite, ne multipliez pas les couches : une polaire et un sous-vêtement technique (qui permettent de conserver la chaleur) sous votre veste doivent suffire.
Quant au choix du pantalon, optez pour des pantalons textiles qui peuvent être portés par-dessus un pantalon ordinaire. Ils sont quasiment tous dotés de protections aux genoux, voire aux tibias, et de renforts ou de protections aux hanches.

À noter que de plus en plus de blousons et de pantalons sont dotés d’un zip de connexion, qui permet de lier le haut et le bas et d’éviter ainsi que l’air ne pénètre par le bas du dos.

L’idée essentielle est d’empêcher l’air de pénétrer dans votre équipement quand vous roulez. Il faut donc ajuster au mieux votre ensemble veste-pantalon, bien penser à enfiler vos gants par-dessus vos manches, et être spécialement attentif à l’étanchéité entre votre tour de cou et votre casque. 


Le casque

Enfin, choisissez un casque intégral équipé d’une lentille Pinlock, pour éviter toute buée.

Assurance moto.

En cas d’accident ou de vol de votre deux-roues assuré à la Macif, votre casque, vos gants et votre gilet airbag endommagés ou dérobés sont garantis.*

2 Les équipements de la moto

Comme pour les équipements personnels, il existe de nombreux accessoires chauffants. Vous pouvez ainsi vous doter de poignées chauffantes ou d’une selle chauffante. Néanmoins, pas de miracle, ces poignées ne sont d’aucun secours pour réchauffer l’extérieur de vos mains. Même s’ils sont peu esthétiques, les manchons offrent une bien meilleure couverture.

Les tabliers vous apporteront également du confort et de la chaleur. Les modèles les plus pratiques possèdent une ouverture au niveau de la trappe à essence. Faites attention toutefois lors de l’installation du tablier à bien l’accrocher et à ce qu’il ne soit pas en contact avec la motorisation, la chaleur pouvant le faire fondre.

En temps de neige, des précautions supplémentaires sont à prendre. Il est ainsi recommandé de modifier la suspension arrière qui, une fois assouplie, offre une meilleure tenue de route. Si la fourche autorise un réglage de la détente, on peut la changer en conséquence. Il faut également procéder au contrôle de l’état des pneus, dont la pression doit être conservée dans les limites préconisées par le fabricant pour que les rainures remplissent bien leur rôle. Enfin, les modèles de pneus M+S ou marqués du pictogramme 3PMSF (Three Peak Moutain Snow Flake) sont adaptés à la conduite sur la neige.

9 905

C’est le nombre de motards blessés dans un accident en 2020. (1)

3 La conduite de la moto

Dans des conditions extrêmes, vos pneus auront besoin d’un peu de temps pour trouver une adhérence correcte. Laissez-leur le temps de chauffer. Il en sera de même pour la température de fonctionnement de votre moto. Laissez tourner le moteur au ralenti quelques minutes.

Sur la route, conduisez avec douceur et souplesse : pas de gestes brusques, pas de forte accélération ni de freinage brutal, opérez une diminution notable de la vitesse, ne faites pas de changements brusques de direction…

Augmentez également les distances de sécurité afin de disposer d’une marge de sécurité en cas de freinage inopiné sur un terrain à l’adhérence incertaine. Négociez les courbes à plat, en prenant le moins d’angles possible, pour pouvoir mieux réagir à un comportement imprévu de la moto.

Prenez garde aux zones à risque en termes de verglas. Faites particulièrement attention aux tronçons de route ombragés – les risques de verglas sont réels même si le bitume semble sec –, aux ponts et autres segments de route suspendus – plus froids que le sol –, et aux bandes blanches et plaques d’égout au risque de glisse élevé.

* Lorsque la moto est garantie en cas d’accident ou de vol, votre casque, vos gants homologués CE et votre gilet airbag agréé SRA de moins de 10 ans sont également indemnisés. En cas de vol, les équipements doivent être remisés dans le top case, le coffre ou les sacoches rigides verrouillées. L’indemnisation intervient une fois par année d’assurance, dans les conditions et limites du contrat souscrit.
L'Essentiel de l'article
  • Il existe des équipements adaptés pour toutes les parties du corps.
  • La moto peut également être équipée contre le froid et pour la conduite sur la neige.
  • Il faut adapter son pilotage aux conditions difficiles.
Article suivant