Sports d’hiver à la montagne : comment prévenir les risques d’accident ?

Mauvais temps, chutes de pierres, avalanches… La montagne en hiver n’est pas sans risques. Pour profiter pleinement, quelques précautions sont à prendre lors de vos activités hivernales. On fait le point avec Bastien Kynast, accompagnateur en montagne.

Temps de lecture : 4 min

à propos du contributeur

Bastien Kynast

Accompagnateur en montagne

Pour profiter sans danger de votre séjour à la montagne, il convient de connaître les risques et d'adopter les bons réflexes. Suivez le guide !

1 Préparez-vous physiquement

Que vous soyez skieur débutant ou confirmé, personne n’est à l’abri d’une mauvaise chute sur les pistes. « C’est ce qu’on appelle l’accident du troisième jour », explique Bastien Kynast, accompagnateur en montagne. Les stations de ski observent en effet un pic d’accidents de ski en début de séjour. « La plupart de ces blessures s’expliquent par la fatigue accumulée et un manque de préparation physique » observe le professionnel de montagne. Pour skier sans danger, musclez-vous en faisant quelques exercices à la maison plusieurs semaines en amont.

2 Vérifiez votre matériel

Avant de rejoindre les pistes ou les chemins de randonnée, vérifiez votre matériel et assurez-vous qu’il soit de qualité et en bon état. Il est important de choisir des skis adaptés à votre niveau et de s’assurer que les fixations maintiennent correctement vos chaussures. Le port du casque est également fortement conseillé pour tous les skieurs et exigé pour les enfants de moins de 14 ans. Privilégiez des vêtements de sport adaptés à la météo (isolants, imperméables et respirants) et n’oubliez pas de porter des lunettes de soleil ou un masque pour protéger vos yeux de la réverbération sur la neige. Par précaution, testez votre altimètre, boussole et GPS et pensez à recharger votre téléphone portable avant de partir.

3 Choisissez une randonnée adaptée à votre niveau

Pour ceux qui préfèrent découvrir la montagne en raquettes plutôt qu’à skis, il convient d'être tout aussi vigilant. « Le principal est de ne pas surestimer son niveau et de partir en randonnée toujours à plusieurs », recommande Bastien Kynast. Si vous avez de jeunes enfants, préférez une balade familiale de quelques heures avec un itinéraire accessible à tous plutôt qu’une randonnée d’une journée, qui nécessite une bonne condition physique.

Lorsque vous partez en randonnée, « il faut aussi prendre en compte le dénivelé cumulé plus que le nombre de kilomètres. Celui-ci vous donne la distance totale d’ascension que vous allez rencontrer et donc un aperçu de la difficulté de la randonnée » explique l’accompagnateur en montagne.

Bon à savoir

Les offices de tourisme ou les centres d’information des stations de ski peuvent vous recommander des circuits adaptés à votre niveau et/ou à l’âge de vos enfants.

4 Sécurisez votre parcours

Que ce soit en raquettes ou à skis, suivez les pistes balisées et les panneaux de signalisation en montagne. La raison est très simple : « en cas d’accident, il est beaucoup plus facile pour les secouristes de vous retrouver si vous êtes sur un sentier ou un chemin » indique Bastien Kynast.

Vous souhaitez faire du hors-piste ? Faites-vous accompagner par un professionnel pour sécuriser votre pratique, comme un moniteur de ski ou un guide de haute montagne, par exemple. De plus, pensez à prendre en compte les prévisions météorologiques avant de partir et assurez-vous de rentrer avant que la nuit ne tombe.

 

Les chiffres-clés sur les accidents en montagne

 

VOUS ÊTES FAN DE SKI ?

En montagne, le contrat Garantie Accident Macif vous protège en cas de pépin* !

 

*Dans les conditions et limites du contrat souscrit.
L'Essentiel de l'article
  • Préparez-vous physiquement plusieurs semaines avant votre séjour au ski.
  • Ne partez jamais seul en montagne et prenez de quoi alerter les secours.
  • Vérifiez le bon état de votre matériel.
  • Faites-vous accompagner par un professionnel de la montagne pour faire du hors-piste.
Article suivant