5
5 sur 5( 22 votes )
Organiser une aide à domicile pour senior
Seniors

Service d’aide à domicile pour les personnes âgées : comment s’y prendre ?

1 min

L'essentiel de l'article

  • Le maintien à domicile d’un proche parent apporte confort et sécurité.
  • Les services d’aide à domicile : des solutions encadrées pour un retour à l’autonomie.
  • Renseignez-vous sur l’organisme : formation du personnel, coût, réponse au besoin.
  • Différentes aides financières sont possibles selon le niveau de la perte d’autonomie.
lire la suite
5
5 sur 5( 22 votes )

1 Le service d’aide au maintien à domicile : pourquoi ?

Seniors et quotidien : vers la perte d’autonomie

En prenant de l'âge, nombreuses sont les personnes âgées qui rencontrent des difficultés pour accomplir les gestes du quotidien. Se lever, se nourrir, s’habiller peut devenir une tâche compliquée à accomplir. La vie à domicile devient alors difficile à gérer avec ce qu’on appelle communément une « perte d'autonomie ».

Le maintien à domicile de ses parents : un choix préférable

La plupart des personnes âgées dépendantes souhaitent vivre chez elles le plus longtemps possible. Le domicile occupe une place importante dans leur vie quotidienne et sociale : il est garant d’un espace de vie confortable et d’un environnement sécurisant.

Le service d’aide au maintien à domicile : confort et sécurité

Lors de la perte d’autonomie d’un proche, les familles sont souvent sollicitées pour les aider dans leur quotidien. Il est néanmoins indispensable d’envisager la solution d’aide à domicile par des professionnels pour soulager les aidants et envisager le maintien à domicile sur le long terme (1).

Ces aides à domicile peuvent concerner tout ou partie des gestes essentiels du quotidien :

  • l’entretien du logement et du linge ;
  • l’aide au lever ;
  • l'aide à la toilette ;
  • l’aide aux courses ;
  • la préparation des repas ;
  • la prise des repas ;
  • l’aide au coucher.

Les aides à domicile peuvent également accompagner les personnes âgées lors de sorties, réaliser des activités de loisirs avec elles, et ainsi contribuer à maintenir leur vie sociale.

Pour chaque situation, il existe des aides financières pour faire face aux coûts de l’intervention d’un service professionnel.

2 Comment bien choisir une aide à domicile ?

Les services et les structures destinés à soutenir les personnes en situation de perte d'autonomie sont nombreux. Avant de les contacter, il est important de bien identifier les besoins.

Le besoin

Pour qu’une prise en charge à domicile soit efficace, il est important de bien comprendre quels sont les besoins de la personne et de son entourage : quel est le domaine de prise en charge ? S’agit-il de soins infirmiers ou de service d’aide à la personne (2) ? Par exemple, votre proche âgé a-t-il besoin de soins en gérontologie (piluliers, suivi de traitements, diabète) ou d’une aide à la toilette ? S’il y a un besoin de soins infirmiers, l’organisme propose-t-il ce genre de prestations ?

Tarif de l’aide à domicile

Le coût varie selon les services à domicile et les prestations proposées. Le mieux est de se renseigner directement auprès de la structure sollicitée. Par ailleurs, le responsable du service doit pouvoir expliquer les aides financières qui existent pour financer les services d’aide à domicile. À noter : il est possible de réaliser le paiement des prestations en chèque emploi service universel.

Les intervenants

Comment les intervenants sont-ils recrutés (aide-soignante, aide-ménagère, etc.) ? Quelles sont leurs compétences et bénéficient-ils de formations complémentaires pour assister par exemple une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ? Le suivi se fait-il avec le même intervenant ? Sont-ils disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ? Des remplaçants sont-ils prévus ?

L’organisme

L’organisme est-il « labellisé » ? Un agrément délivré par l’État est obligatoire lorsque les services d’aide à domicile s’adressent à des personnes âgées de 60 ans et plus. Par ailleurs, les organismes peuvent s’inscrire dans une démarche de qualité spécifique : adhésion à la Charte nationale Qualité des services à la personne, ou certification de qualité (NF service, Qualisap, Qualicert, ou Cap’ Handéo-SAP). Au-delà de ces labels, il est important de se poser les bonnes questions : depuis combien de temps cet organisme propose-t-il des services d’aide à la personne ? Peut-il répondre à vos besoins en particulier ? Et implique-t-il la personne âgée ou sa famille dans le développement du plan de prise en charge ?

Pour plus d’informations sur la démarche qualité et la liste des organismes existants, consultez L’Essentiel des services à la personne, le site des Services à la personne proposé par le ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique.

Le saviez-vous ?

Les services d’aide et d'accompagnement à domicile sont spécifiquement habilités pour intervenir auprès de populations considérées comme fragiles (notamment les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes en situation de handicap). Leur autorisation de fonctionnement, délivrée par le Conseil départemental, est valable quinze ans.

3 Comment faire appel à un service d’aide à domicile ?

Les services d’aide à domicile peuvent être gérés par des CCAS (centres communaux d'action sociale), des associations ou des entreprises commerciales. Dans tous les cas, vous pourrez entreprendre la démarche pour le compte de la personne en perte d’autonomie.

Aussi, il existe trois façons de faire appel à un service d’aide à domicile.

  • Faire appel à un service prestataire :
    Les aides à domicile sont salariées par le service d’aide à domicile.
    La personne bénéficiaire du service règle à l’organisme une facture correspondant à sa consommation.
     
  • Faire appel à un service mandataire :
    L’organisme mandataire sélectionne et présente à la personne âgée à l’intervenant qui effectue la prestation au domicile. Cet intervenant est salarié de la personne âgée qui doit être en capacité d’assumer le rôle d’employeur.
     
  • Emploi direct de gré à gré :
    La personne âgée peut aussi être directement l’employeur sans accompagnement d’un service.

Pour trouver un service d’aide à domicile, adressez-vous à votre point d’information local : il vous communiquera la liste des organismes qui interviennent dans le secteur géographique souhaité.

Plus d’informations sur le site : www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr

4 Aides financières et démarches

Il existe de nombreuses aides financières pour aider les personnes âgées à continuer à vivre chez elles. Là encore, vous pouvez entreprendre les démarches pour le compte d’un proche en perte d’autonomie.

L’allocation personnalisée d’autonomie à domicile : l’APA (3)

À quoi sert-elle ?

L’APA aide à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie. Elle est versée par le conseil départemental.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Elle concerne les personnes :

  • de plus de 60 ans ;
  • dont le niveau de perte d’autonomie a été évalué comme importante (niveau GIR 1 à 4) par un représentant de l’équipe médico-sociale du département ;
  • résidantes en France de façon stable et régulière.

Il n’y a pas de conditions de revenus pour bénéficier de l’APA. Le montant attribué dépend du niveau de revenus.

Comment la solliciter ?

Le dossier de demande d’APA à domicile est départemental. Il n’existe pas de dossier national unique de demande d’APA. Vous pouvez retirer le dossier de demande auprès :

  • du conseil départemental ;
  • des points d'information locaux dédiés aux personnes âgées ;
  • des CCAS (centres communaux d’action sociale) ;
  • des services d’aide à domicile ;
  • des organismes de Sécurité sociale, des mutuelles.

Plus d’informations ici.
 

L’aide ménagère à domicile

À quoi sert-elle ?

Le conseil départemental peut verser une aide sociale aux personnes qui ne bénéficient pas de l’APA ou ne peuvent en bénéficier : l’aide-ménagère à domicile. Cette aide finance les interventions d’une aide à domicile.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Elle concerne les personnes :

  • d’au moins 65 ans ayant des difficultés pour accomplir les principales tâches ménagères ;
  • dont les ressources mensuelles sont inférieures à 803,20 euros pour une personne seule ;
  • dont les ressources mensuelles sont inférieures à 1246, 97 euros pour une personne en couple.

Le conseil départemental peut récupérer les sommes avancées pour cette aide sur la succession de la personne âgée, si cette succession est d’un montant supérieur à 46 000 €. Ce remboursement est effectué par les héritiers, au prorata de leur part d’héritage.

Comment la solliciter ?

La demande d'aide sociale départementale se fait auprès du CCAS (centre communal d’action sociale) ou de la mairie.
 

Les aides des caisses de retraite

À quoi servent-elles ?

Les caisses de retraite développent une politique d’action sociale destinée à prévenir le risque de perte d’autonomie des personnes âgées. Elles mettent en place et soutiennent dans chaque région des offres de prévention et des aides pour la vie quotidienne : courses, téléassistance, aide post-hospitalisation, déménagement, etc.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Elle concerne les personnes :

  • retraitées ;
  • en situation de fragilité ;
  • qui ne bénéficient pas de l’APA.

Comment les solliciter ?

Pensez à contacter votre caisse de retraite de base pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre.
 

Les aides à l’adaptation au logement de la CAF

À quoi servent-elles ?

Elle est versée sous réserve de conditions de ressources par la Caisse d’allocations familiales (CAF). Les personnes âgées qui vivent à leur domicile peuvent percevoir une aide au logement.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Elle est versée sous réserve de conditions de ressources par la CAF. Il existe deux aides (non cumulables) pour les personnes âgées susceptibles d’être versées :

  • l’APL (aide personnalisée au logement) ;
  • l’ALS (allocation de logement sociale).

Plus d’informations sur les conditions d’accès ici.

Comment les solliciter ?

La demande des aides au logement se fait auprès de la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou de la MSA (Mutualité sociale agricole) pour les retraités qui relèvent de ce régime de protection sociale.
 

Les aides pour installer une téléassistance

La téléassistance est un service qui permet de mettre en contact une personne âgée avec un téléopérateur en cas de problème à domicile (chute, malaise…), 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Plus d’informations sur les conditions d’accès ici.
 

Les aides fiscales pour l’aide à domicile

Les services d’aide à domicile ou l’emploi direct d’une aide à domicile peuvent donner droit à un crédit d'impôt.

Plus d’informations sur les conditions d’accès ici.
 

Les aides extralégales des mairies ou des conseils départementaux

À quoi servent-elles ?

Les mairies et les conseils départementaux sont responsables de l’attribution des aides sociales aux personnes âgées. Les conseils départementaux peuvent appliquer un règlement d’aide sociale départemental plus favorable que la loi et en dehors du plan d’aide de l’APA.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Les aides extralégales des mairies sont des aides financières ou en nature. Par exemple, une aide financière pour faire face à des frais exceptionnels ou à un besoin de téléassistance. Ces aides sont attribuées au cas par cas, en fonction des situations individuelles et des difficultés sociales des personnes.

Plus d’informations ici.

Comment les solliciter ?

Vous pouvez contacter la mairie de résidence de votre parent en perte d’autonomie.
 

Les complémentaires santé

À quoi servent-elles ?

Elles financent des prestations d’assistance prévues dans le cadre du contrat complémentaire santé souscrit. Exemple : un retour à domicile après une hospitalisation.

Les complémentaires santé peuvent également proposer, sous conditions et au titre de leur politique d’action sociale, le financement de dépenses de santé importantes restant à la charge de l’adhérent, non pris en charge par la Sécurité sociale ni par le contrat santé de la complémentaire santé.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Chaque complémentaire santé a sa propre politique en matière d’action sociale. Une commission d’action sociale se réunit et étudie les demandes des adhérents.

Comment les solliciter ?

Il est possible que le contrat santé de votre proche en perte d’autonomie propose de payer l’intervention d’un service d’aide à domicile pendant un nombre déterminé d’heures en cas de retour au domicile après une hospitalisation, dans le cadre d’une garantie d’assistance.

Renseignez-vous auprès de l’organisme complémentaire santé concerné.

Être accompagné au quotidien

Blandine Bricka, rédactrice et écrivain public, est allée à la rencontre de six personnes en situation de dépendance et qui ont besoin d’un accompagnement. Dans son livre Des liens (presque) ordinaires (publié en partenariat avec la Macif aux éditions de l’Atelier, avec une préface de Grand corps malade), elles témoignent de leur quotidien mais aussi de la richesse de ces liens tissés avec les aidants.

 

Des liens presque ordinaires

 

Noter cet article :

Cet article...

Article suivant