Retour en force des infections sexuellement transmissibles (IST) : les infos clés

Temps de lecture : 4 min

1 Qu'est-ce que les IST ?

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des champignons, principalement transmises au cours des relations sexuelles. La plus connue est l’infection par le VIH/sida, mais il en existe une trentaine d’autres dont : les chlamydiae, la syphilis, l’hépatite B…

Fièvre, démangeaisons ou écoulements anormaux au niveau des organes génitaux, rougeurs, éruptions cutanées, sensation de brûlure en urinant sont les principaux symptômes des IST. Mais beaucoup d’IST n’ont pas ou peu de symptômes, ce qui favorise leur transmission à l'insu des personnes porteuses. Non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications.

Les IST touchent aujourd’hui un public mal informé. Selon une étude (1) :

  • 10 % des jeunes de 16 à 25 ans ne savent pas où se rendre pour réaliser un dépistage ;
     
  • 15 % ne sont pas convaincus qu’il est nécessaire d’effectuer un test de dépistage à chaque fois qu’ils ont un nouveau partenaire ;
     
  • 50 % ignorent que l’idéal est de se faire dépister 6 semaines après un rapport sexuel à risque (rapport non protégé ou rupture du préservatif et ce, avec un partenaire dont on ne connaît pas le statut sérologique).

7 sur 10

C’est le nombre de personnes entre 18 et 35 ans qui ignorent ou interprètent mal les signes d’une IST.*

2 Les gestes préventifs

Les infections sexuellement transmissibles augmentent en France depuis la fin des années 1990. On observe une accélération sensible ces dernières années (2). Pour se protéger des IST et éviter de les transmettre, il existe des gestes simples :

  • Utilisez un préservatif avec chaque partenaire dont vous ne connaissez pas le statut en termes de contamination par le VIH ou les autres IST.
     
  • Utilisez des préservatifs certifiés « CE » ou marqués « NF ». Si c’est votre première utilisation, pensez à bien lire la notice. Il existe des préservatifs masculins et féminins. Les deux sont à usage unique. Moins connu, le préservatif féminin est plus solide, mais aussi plus cher (comptez en moyenne 8,30 € pour une boîte de trois en pharmacie, contre 4,50 € pour une boîte de douze préservatifs masculins). Il peut être placé plusieurs heures avant le rapport. Attention : n’utilisez pas les deux à la fois, ils risquent de ne pas rester en place.
     
  • En cas de doute après un rapport, parlez-en à votre médecin traitant et réalisez un test dépistage du VIH ou des autres IST. Vous pouvez également vous rendre dans un Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) ou dans un Centre de planification et d’éducation familiale (CPEF).
     
  • Soignez-vous correctement et retournez voir le médecin pour vérifier la guérison.
     
  • Prévenez votre (vos) partenaire(s) susceptible(s) d’être infecté(s).
     
  • Il existe des vaccins qui protègent contre certaines IST (hépatite B, papillomavirus). Parlez-en à votre médecin.

Plus d’informations sur les tests de dépistage :
http://www.sida-info-service.org/?Ou-faire-un-test-de-depistage

Lignes d'information et d'écoute :

  • Sida Info Service au 0 800 840 800

    24 h/24, appel confidentiel, anonyme et gratuit.
  • Hépatites Info Service au 0 800 845 800

    24 h/24, appel confidentiel, anonyme et gratuit.

Le contrat Garantie Santé Macif est accessible à tous et personnalisable !

Il prévoit la prise en charge immédiate des préservatifs féminins et masculins non remboursés par le RO dans le forfait intimité/vie de couple (50 euros par an quel que soit le niveau de soins souscrit). Renseignez-vous !

Nous avons aussi séléctionné pour vous

Thématiques associées : Santé Jeunes

Article suivant