1
1 sur 5( 1 vote )
Recycler ses déchets organiques pour en faire du compost.
Environnement

Réduction des déchets : 4 écolos donnent leurs tips pour un quotidien plus vert

1 min

l'essentiel de l'article

  • Faites le ménage juste avec du vinaigre blanc et du bicarbonate soude.
  • Achetez en vrac pour réduire vos déchets plastiques.
  • Dites au revoir aux objets à usage unique.
  • Valorisez vos déchets organiques grâce au compost.
lire la suite
1
1 sur 5( 1 vote )

Sous l’effet cumulé de l’urbanisation et de l’augmentation de la population, la Banque mondiale prévoit que la quantité de déchets produits chaque année s’élèvera à 3,4 milliards de tonnes d’ici 2050, soit une hausse de 70 % (1) ! Face à cette perspective déprimante, la résistance s’organise.

1 Pour le ménage : une bonne dose d'huile de coude

Charlotte, 29 ans. « Je fais mes produits ménagers moi-même. Simplement avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, je nettoie toutes les surfaces. En plus, j’ai trouvé une astuce pour aromatiser le vinaigre : faites-y infuser vos pelures d’orange. Comme ça, ma maison a une odeur sympa après le ménage ! »

2 À bat le plastique, vive le vrac !

Loïc, 30 ans. « J’essaie d’avoir un mode de vie zéro plastique. Je fais très peu de tri, puisque j’achète tout sans emballage. On imagine souvent que ce sont seulement les produits solides, comme les pâtes, les céréales ou le riz qui sont vendus en vrac. En réalité, on trouve aussi des produits d’entretien, du savon noir, du vin, des épices ou encore de l’huile. Dans ma salle de bains, je me sers de dentifrice, de shampoing, de savon et de déodorant solides. »

3 Exit les objets à usage unique

Anna, 37 ans. « J’évite tout ce qui est jetable, comme les lingettes démaquillantes ou les serviettes hygiéniques. Je préfère les solutions réutilisables ou lavables. D’ailleurs, j’utilise des couches lavables pour mon bébé. Quant aux éponges pour entretenir la maison, je les ai remplacées par des vieux torchons. »

4 Un compost trognon

Emmanuelle, 40 ans. « Avec mon mari, nous ne jetons plus rien d’organique à la poubelle. On en fait du compost ! Et puis nous récupérons également les graines et les noyaux des fruits et légumes. Ces graines nous permettent de faire notre propre potager, au sein de la copropriété. La terre vient du compost, les graines de notre consommation. Résultat, nous n’avons pas mis les pieds dans une enseigne de jardinerie depuis 2 ans ! »

Noter cet article :

Cet article...