5
5 sur 5( 21 votes )
La voiture électrique permet de rouler de façon plus écologique
Innovation

Quelles sont les technologies pour rouler vert ?

1 min

L'essentiel de l'article

  • Trois modèles dominants de véhicules verts : électriques, hybrides et à l’hydrogène.
  • Un équipement incontournable : les pneus basse consommation.
lire la suite
5
5 sur 5( 21 votes )

1 Des voitures « vertes »

Les voitures électriques

Les constructeurs proposent aujourd’hui de plus en plus de modèles fonctionnant avec un moteur électrique. La question la plus importante au moment de l’achat réside dans l’autonomie du véhicule. Il faut alors vous demander quels types de parcours vous serez amené à réaliser avec votre voiture électrique. Sachant qu’il y a une différence entre l’autonomie annoncée par le constructeur et l’autonomie réelle.

L’autre élément à prendre en considération tient à la recharge. Deux choses à regarder de près : le chargeur embarqué à bord de la voiture (plus il sera puissant plus le temps de charge sera court) et la présence d’un connecteur rapide (qui permettra de pouvoir recharger jusqu’à 80 % d’énergie en 30 minutes sur une borne adaptée) indispensable pour des trajets longs. Bien que l’usage de ce type de véhicules se démocratise peu à peu, les prix restent encore élevés.
 

Les voitures hybrides

Les véhicules hybrides sont composés de deux moteurs : le principal est un moteur à essence classique et le secondaire est électrique. Ce dernier est actif lorsque la voiture roule à faible allure. Ainsi, en dessous de 50 km/h, la voiture ne consomme pas de carburant et n’émet pas d’émanations polluantes. Le moteur électrique peut également assister le premier au moment des accélérations.

La batterie électrique qui fournit l’électricité nécessaire se recharge pendant les phases de freinage et de décélération, grâce au moteur électrique capable de jouer ponctuellement le rôle de dynamo.

Certains modèles hybrides sont désormais rechargeables sur une prise de courant. Ils possèdent une batterie de plus forte capacité et peuvent ainsi parcourir entre 20 et 50 kilomètres en mode électrique.

Ce sont les voitures « vertes » les plus abordables aujourd’hui.
 

Les voitures à l’hydrogène

Ce sont des véhicules électriques fonctionnant grâce à une pile à combustible (PAC). Les véhicules à PAC ne rejettent que de l’eau. Ils présentent plusieurs atouts pratiques. Leur rechargement en hydrogène est aussi rapide qu’un plein d’essence : 3 à 5 minutes, et leur autonomie est similaire à celle d’un véhicule diesel : un plein d’hydrogène permet de parcourir jusqu’à 600 kilomètres.

Néanmoins, le prix de ces véhicules est pour l’heure prohibitif, et il existe très peu de stations permettant de les recharger. Mais de nombreux industriels investissent dans cette technologie.

2 Et des équipements « verts » comme les pneus écologiques

Les pneus basse consommation

Ils permettent de consommer moins d’essence (et donc de rejeter moins de CO2), sachant que les pneus sont responsables de 20 à 30 % de la consommation d’un véhicule (1). En jouant sur les mélanges de gomme et des sculptures originales, les pneus basse consommation limitent la perte d’énergie due au frottement entre les roues et la route. Ils offrent ainsi les mêmes conditions de sécurité et de longévité qu’un pneu classique, tout en permettant de réaliser des économies de carburant de l’ordre de 7,5 % pour un pneu de classe A. Les informations sur la performance énergétique d’un pneu neuf sont mentionnées sur leur étiquette.


Mais aussi…

Les équipementiers développent des solutions pour rendre les véhicules toujours moins polluants et énergivores. Les deux plus prometteuses : un récupérateur de chaleur perdue à l’échappement et transformée en énergie (EHPG) et une solution d’hybridation des moteurs thermiques, le moteur étant assisté dans les situations les plus consommatrices (48V).

La Macif agit en qualité d'Intermédiaire en Opérations de Banque et Services de Paiement pour le compte exclusif de Socram Banque. N° Orias 13005670 (www.orias.fr).

Sources :

* Ademe, « Évolution du taux moyen d’émissions de CO2 en France »

(1)La part de consommation d’énergie liée aux pneus est de l’ordre de 20 % pour les véhicules classiques et 30 % pour les véhicules électriques – Michelin
Noter cet article :

Cet article...