5
5 sur 5( 21 votes )
homme portant des tuyaux sur un chantier
Travail

Métiers manuels et mal de dos : les bons réflexes

1 min

L'essentiel de l'article

  • Le travail manuel : des accidents et des arrêts de travail fréquents.
  • Des facteurs de risque : stress et mauvaises postures.
  • Les bons réflexes : gare aux mauvaises postures, adapter son poste de travail, organiser son travail.
  • Des gestes préventifs : la médecine du travail et l’ostéopathie, des exercices de relaxation simples et une activité physique régulière.
lire la suite
5
5 sur 5( 21 votes )

1 Travail manuel : plein le dos

Selon le métier exercé, la douleur peut aussi bien concerner la zone cervicale et le haut du dos que le milieu du dos ou les lombaires. Quand la douleur perdure sur le long terme, on parle alors de mal de dos chronique.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) et la lombalgie sont les premières causes d’accident et d’arrêt de travail liées à la manutention manuelle, y compris avec incapacité permanente pouvant entraîner une reconversion professionnelle (1).

2 Les métiers à risque

La vie professionnelle expose certains métiers à un environnement inadapté avec des conditions de travail pénibles (phrase un peu lourde – à simplifier). Conséquence : un mal de dos qui perdure sur le long terme.

Parmi ces métiers on retrouve, entre autres :

  • les chauffeurs de poids lourds : ils conduisent sur de longs trajets et procèdent eux-mêmes à la manutention des marchandises transportées ;
  • les infirmières et aides-soignantes : astreintes à de nombreuses heures debout et sollicitées pour procéder au lever des malades, souvent dans des positions délicates ;
  • les déménageurs ;
  • les agents de propreté ;
  • les manutentionnaires ;
  • les artisans ;
  • les commerçants ;
  • tous les travailleurs de force ;
  • les musiciens.

La Macif organise des ateliers Gestes et postures pour limiter l’apparition des troubles musculo-squelettiques (TMS), 1re cause de maladies professionnelles.

4 Comment ne pas avoir mal au dos au travail ?

Adapter son poste de travail

Adapter son poste de travail, ses outils, son mobilier et son ergonomie est essentiel. C’est principalement le cas pour les manutentionnaires et les chauffeurs-livreurs.

  • Travailler à la bonne hauteur : un plan de travail adapté.
  • Régler son siège correctement : selon son poids, ses jambes, l’accès aux commandes.
  • Privilégier un accès facile au poste de travail.
  • Déposer les objets sur des rehausseurs.
  • Réduire les distances d’atteinte des objets.
  • Améliorer les rangements pour éviter les chutes et les positions contraignantes.
  • Dans le cas de l’utilisation d’un véhicule : éviter les vibrations et les chocs en entretenant les systèmes de suspension : siège, amortisseurs.

Organiser son travail

Les gestes répétitifs et monotones (qui varient peu) deviennent vite fatigants, car ils sollicitent toujours les mêmes muscles et les mêmes articulations.

Pour éviter ces effets néfastes, il convient de varier et alterner autant que possible les tâches, changer régulièrement de position, alterner les tâches lourdes et légères.

Gare aux mauvaises postures

Ménager son dos pendant un effort est parfois très simple. Dans bien des cas, il suffit par exemple de plier ses jambes en gardant les pieds bien ancrés au sol pour soulever une charge au lieu de tirer ce poids avec le dos.

Il est important de penser à :

  • encadrer la charge (se rapprocher) ;
  • respecter des courbures naturelles de la colonne vertébrale ;
  • fléchir les genoux de façon contrôlée.

5 Les solutions matérielles

Des appareils de massage

Pour évacuer le stress et les tensions après une journée difficile, il existe des appareils de massage pour le dos et les épaules. Il existe notamment des fauteuils, tapis et matelas massant.

Un collier cervical souple

Idéal pour maintenir le cou au chaud et maintenir les vertèbres fragilisées, le collier cervical en mousse est disponible dans des boutiques spécialisées sur les maux de dos. Il peut être porté de jour comme de nuit. Cet article peut être pris en charge par la Sécurité sociale.

Un oreiller ergonomique

Pour les moments de pause et de récupération, il est possible de se procurer un oreiller ergonomique en mousse mémoire de forme ou un oreiller spécial cervicales à la forme incurvée pour soutenir les vertèbres.

6 Les gestes préventifs

La médecine du travail

Comme pour les métiers de bureau, certains acteurs comme les médecins du travail peuvent aider à adopter les bons gestes pour éviter et prévenir les risques au quotidien.

En cas de douleur régulière, il est indispensable de voir son médecin traitant afin d’identifier la cause.

Des exercices simples

Voici une série d’exercices simples pour prévenir et guérir son mal de dos au quotidien :

  • pratiquer une activité physique « douce » : yoga, vélo, natation ;
  • travailler son renforcement abdominal avec des exercices de gainage ;
  • faire des pauses pour se relaxer ;
  • respirer lentement, profondément et de façon contrôlée ;
  • s’étirer : redresser et mieux positionner le dos ;
  • prendre conscience des mouvements de son dos et de son bassin.
     
  • Lire aussi : Quel sport faire quand on a mal au dos ?
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant