2
2 sur 5( 2 votes )
Escroquerie par mail
Protection

Mails frauduleux : soyez très attentifs !

1 min

L'essentiel de l'article

  • Soyez en alerte lorsqu’un intitulé d’e-mail vous semble suspect.
  • En cas de doute sur l’expéditeur de l’e-mail, n’ouvrez jamais la pièce jointe et ne transmettez en aucun cas vos coordonnées bancaires.
lire la suite
2
2 sur 5( 2 votes )

1 Attention au hammeçonnage par e-mail !

Vous avez déjà dû recevoir des e-mails dont l’objet vous a interpellé : « Gagnez un téléphone mobile pour 1 € », « 100 vols offerts : dépêchez-vous ! », « Offre spéciale réservée à Monsieur … », « Vous avez gagné au grand concours », « Pour vous faire rembourser vos impôts, cliquez ici », etc.

D’autres e-mails peuvent aussi prendre la forme de ceux envoyés par votre banque ou par les organismes sociaux en vous réclamant vos coordonnées personnelles.

Derrière ces invitations se cachent des arnaques appelées « phishing » ou « hameçonnage ».

Lorsque l’objet et l’expéditeur de l’e-mail vous semblent suspects, n’ouvrez pas le message ni sa pièce jointe. Et ne communiquez en aucun cas vos coordonnées personnelles, notamment bancaires en réponse à un message (ou dans un formulaire contenu dans le message) qui vous semble anormal.

Le bon sens doit s’imposer : comment pourriez-vous avoir gagné à un concours auquel vous n’avez pas participé ? Pourquoi vous offrirait-on le dernier téléphone mobile à la mode pour une somme symbolique ? Pourquoi tel site vous demanderait-il de valider un achat que vous n’avez pas effectué ? Pourquoi votre banque vous demanderait-elle un virement d’urgence ?

infographie-email-frauduleux

 

2 Comment repérer les e-mails frauduleux

Interrogez-vous sur l’expéditeur ! Pour s’assurer qu’il s’agit ou non d’un e-mail frauduleux, laissez légèrement glisser votre souris sur l’adresse, elle doit s’afficher en entier. Vous pouvez ainsi vérifier si l’e-mail provient bien d’une entreprise avec pignon sur rue (auquel cas, son nom apparaîtra dans l’adresse) ou non (l’adresse est alors composée de sigles inconnus).

email frauduleux
Attention à l’escroquerie ! Ici, ce n’est pas l’Assurance maladie qui vous écrit, mais un destinataire inconnu.
email non frauduleux
En terminant par ameli.fr, un nom de domaine reconnu, vous êtes sûr de la bonne foi du destinataire.

Soyez en alerte si vous repérez des fautes d’orthographe dans un e-mail.

Si vous êtes invité à participer à des offres promotionnelles, allez directement sur le site de la marque. Elles devraient apparaître sur la page d’accueil.

Si votre banque ou votre assurance vous sollicite de manière impromptue, contactez votre chargé de clientèle pour vérifier les informations contenues dans l’e-mail.

3 Les recours pour être remboursé

Que faire si vous avez déjà ouvert un e-mail et subi une escroquerie ?

Si une somme d’argent vous a été volée, prévenez immédiatement votre banque afin de mettre un terme à la fraude. Vous devez également porter plainte contre X en donnant un maximum de détails. Pour cela, vous pouvez remplir le formulaire de pré-plainte en ligne avant de vous rendre physiquement au commissariat ou à la gendarmerie. Les policiers ou gendarmes vous enverront alors un rendez-vous pour déposer plainte officiellement. Veillez alors à donner un maximum de détails. Chacun d’eux sera d’une grande utilité pour résoudre l’enquête.

Vous devez également signaler votre escroquerie auprès du site www.internet-signalement.gouv.fr, la plateforme gouvernementale d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements.

Si vous souhaitez récupérer les sommes dérobées, suivez les procédures que vous indiquera votre conseiller bancaire. Néanmoins, votre remboursement n’est pas garanti. En effet, les établissements bancaires peuvent invoquer que la fraude est due à la négligence grave de leurs clients. Il revient néanmoins toujours aux banques de prouver cette allégation de négligence.

Aussi, vous avez donc avant tout intérêt à redoubler de vigilance face à tous les e-mails qui vous semblent douteux.

Les recommandations de la Cnil

Pour empêcher qu’une telle situation se produise, la Commission nationale de l’informatique et des libertés, émet plusieurs recommandations :

  • mettez en place un logiciel de filtre anti-pourriel. Ce logiciel vous offrira une protection supplémentaire contre les spams et les e-mails frauduleux ;
     
  • installez un anti-virus et mettez-le à jour ;
     
  • lisez vos e-mails en mode de texte brut. Désactivez ainsi le mode HTML qui vous permet en temps normal de présenter vos courriels comme des pages web. En mode de texte brut, polices, couleurs ou images ne s’afficheront plus. Vous obtiendrez donc un mail épuré. De quoi rendre la lecture un peu triste, mais elle vous protégera d’éventuelles escroqueries : les modules malveillants n’étant plus lus ;
     
  • enfin, si vous avez un volet de prévisualisation des messages, désactivez-le.

Sources :

Cnil, « Phishing : détecter un message malveillant »
Ministère de l’Intérieur, « Escroquerie »
Légifrance
Europol, « Take control of your digital life. Don’t be a victim of cyber scams ! »
Légifrance, Code monétaire et financier, Article L133-17
Légifrance, Code monétaire et financier, Article L133-23
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant
Extincteur
Protection

Comment éteindre un incendie ? - Atelier

5 min