5
5 sur 5( 21 votes )
Enfant qui jette des détritus dans une poubelle
Environnement

Les Français et le recyclage : bons élèves ou dissipés ?

1 min

L'essentiel de l'article

  • Les Français produisent un peu plus de 500 kg de déchets ménagers par an et par habitant.
  • Les déchets organiques sont recyclés à 44 %, le verre à 86 %.
  • En 2014, le recyclage a évité la production de 20 millions de tonnes de CO2.
  • En France, les champions du tri sont les 55-64 ans et les habitants du département de la Vendée.
lire la suite
5
5 sur 5( 21 votes )

1 Encore une montagne de déchets

La production totale de déchets en France atteint 5 tonnes par an et par habitant (1). Si cela vous semble énorme, c’est normal : ce chiffre pharaonique inclut les déchets industriels, notamment ceux du secteur BTP. Forcément, ça pèse dans la balance ! Les déchets dits « ménagers », c’est-à-dire ceux produits par les foyers, atteignent en réalité un peu plus d’une demi-tonne (530 kg) par habitant (2), un chiffre qui correspond à la moyenne des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). C’est 4 fois plus que la quantité de déchets générée par un citoyen chinois (128 kg/an/habitant) (2), mais tout de même beaucoup moins qu’au Danemark (780 kg/an/habitant) (2). Un constat : sur ces 500 kg de détritus annuels, 150 kg sont liés au gaspillage alimentaire (3)

2 Le recyclage, ça marche !

En France, 48 millions de tonnes de déchets ménagers sont envoyées chaque année dans des centres de traitements spécialisés (4). Parmi eux, les déchets organiques (épluchures, restes alimentaires, etc.) sont valorisés à 44 % (3), notamment sous forme de biogaz. Autrement dit, recycler permet non seulement de limiter les rejets de CO2, mais aussi de créer des énergies renouvelables. Les autres matériaux les plus recyclés sont les bouteilles et flacons en plastique (56 %), le papier et le carton (65 %), et le verre (86 %) (5).

3 Les Français et le recyclage : les bons élèves... et les moins bons

Si 87 % des Français trient leurs déchets, seuls 44 % le font systématiquement (6). Alors, qui trie le mieux ?

Un sondage d'Éco-emballages a montré que les champions toutes catégories confondues sont les Français âgés de 55 à 64 ans (55 % de trieurs) et les habitants des zones rurales (51 %). À l’inverse, les 18-24 ans et les personnes vivant en appartement se disputent la dernière place (18 % de trieurs) (6).

Au niveau des départements, on constate là aussi de grandes disparités, liées principalement aux infrastructures de tri en place dans les communes et au tissu urbain (tailles des villes, surface des logements, âge des bâtiments, etc.). Résultat, ça recycle à tour de bras en Vendée (53 % de déchets recyclés), dans le Morbihan (50 %) et en Haute-Saône (49 %). C’est moyen dans le Nord (39 %), tout comme dans l’Indre (37 %) à égalité avec la Moselle. Les scores les plus bas se trouvent plutôt dans les départements du Sud-Est (22 % dans le Var, 15 % en Corse-du-Sud)et en région parisienne, avec 14 % à Pariset 12 % seulement en Seine-Saint-Denis. Une consolation : c’est aussi l’une des régions où l’on jette le moins, avec l’Auvergne et les départements de l’ancienne région Midi-Pyrénées (7).

4 Déchetterie is the new poubelle

Les déchetteries ont la cote auprès des Français ! Au nombre de 710 en 1990, on en compte aujourd’hui plus de 4 600 réparties sur tout le territoire, couvrant 97 % de la population. Les consommateurs seraient 87 % à s’y rendre au moins une fois par an (8) pour y déposer principalement des déchets verts (40 %) et issus de travaux ou de bricolage (20 %), des encombrants (19 %) et des équipements électriques et électroniques (15 %) (9). Ces derniers sont dépollués et recyclés à hauteur de 81 % (8), une bonne raison de se déplacer jusqu’au point de collecte le plus proche pour vous en débarrasser !

Comment Eugène Poubelle a inventé le tri sélectif ?

Tout le monde ou presque connaît l’histoire d’Eugène Poubelle, ce préfet de la Seine qui a inventé le bac à ordures ménagères – la poubelle donc – en 1884. Mais saviez-vous qu’il avait également inventé le tri sélectif ? Son arrêté prévoyait en effet que les récipients mis à disposition des locataires soient composés de trois bacs séparés : un pour les matières putrescibles, un pour les chiffons et le papier, un pour les débris de vaisselle, le verre et les coquilles d’huîtres. Une idée longtemps oubliée qui est aujourd’hui au cœur de la démarche de transition écologique partout dans le monde.

Sources :

(1) Ministère de la Transition écologique (« Environnement », à l’époque), Data Lab, Bilan 2014 de la production de déchets en France

(2) OCDE, Les déchets municipaux

(3) Insee Références, Les acteurs économiques et l’environnement, édition 2017

(4) ADEME, Chiffres-clés sur les déchets, 2017

(5) Éco-emballages, Rapport annuel 2016

(6)Éco-emballages, 2014

(7) ADEME, Chiffres-clés des déchets, édition 2016

(8)Eco-systèmes

(9)Association Consommation, logement et cadre de vie, 2017

Chiffres ADEME cités dans Le Figaro, 2016
* Ministère de la Transition écologique (« Environnement », à l’époque), Data Lab, Bilan 2014 de la production de déchets en France
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant
Acheter en vrac pour réduire sa consommation de déchets
Environnement

Objectif zéro déchet, zéro plastique

5 min