4.5
4.5 sur 5( 29 votes )
Jouets sur une table
Solidarité

Le jouet solidaire : un cadeau pour les petits, une chance pour les grands !

6 min

à propos du contributeur

Claire Tournefier

Fondatrice de Rejoué

L'essentiel de l'article

  • Des jouets d’occasion de qualité.
  • Des prix 50 à 70 % moins chers.
  • Une démarche d’achat écoresponsable.
  • Un tremplin pour le retour à l’emploi.
lire la suite
4.5
4.5 sur 5( 29 votes )

Livres d’image, petites peluches, figurines en tout genre ou jeux de société… chaque année, des milliers de jouets sont sauvés de l’oubli et remis en état pour entamer une seconde vie et réjouir de nouveaux enfants.

Comment ? Grâce à l’association Rejoué, soutenue par la Fondation d’entreprise du groupe Macif. Une initiative lancée en 2012 par Claire Tournefier, elle-même jeune maman et lassée de constater que les joujoux de son enfant n’avaient au fond qu’une durée de vie très limitée et que les structures telles que la Croix Rouge, où elle était bénévole, avaient du mal à traiter l’ensemble du flux des jouets collectés.

Sensible aux problématiques sociales, elle décide alors de faire du réemploi de jouet un moteur d’activité, à la fois écoresponsable, social et solidaire.

Avec Rejoué, c’est trois sourires assurés : celui du donateur, celui du salarié qui retrouve un travail et celui de l’enfant qui reçoit un jouet.

Claire Tournefier, fondatrice de Rejoué.

Peluches

 

1 Des jouets comme neufs !

« Nous récupérons les jouets des particuliers dans nos points de collectes, mais aussi au sein des entreprises, explique Nathalie Oury, directrice d’établissement de l’association. Et cette année, près de 42 tonnes de jouets ont pu être récupérés ! »


Toute cette manne ludique est ensuite bichonnée pour être revalorisée.

Après un premier tri sélectif sur leur état, un contrôle de la norme CE, une remise en état en règle et un nettoyage à base de produits écologiques, les jouets sont à nouveau soumis à un dernier test pour s’assurer de leur parfaite sécurité.

Fringants comme jamais et prêts à être rejoués, les joujoux des enfants sont ensuite revendus en boutiques à des prix de 50 à 70 % moins chers que leurs homologues sortis d’usine, ou sont offerts à des associations caritatives par le biais d’achats d’entreprises.

2 Rejoué, c’est aussi retravailler !

« Proposer des jouets de qualité qui soient accessibles à tous est au cœur de notre démarche, confie Nathalie Oury. Mais cela va bien au-delà ! Le réemploi de jouets est aussi un geste écoresponsable, puisqu’il évite de produire à nouveau, mais c’est aussi favoriser la réinsertion professionnelle de personnes en difficulté. »

Pour remettre en état ces milliers de jeux et de peluches, l’association propose en effet à des personnes éloignées de l’emploi, principalement des femmes en charge de famille, des contrats de réinsertion professionnelle avec horaires aménagés, temps de formations et accompagnement social personnalisé.

Un vrai modèle vertueux, que Rejoué compte bien développer un peu partout en France ! L’association a en effet été lauréate en 2016 du programme P’INS, co-porté par la Fondation Macif et l’Avise, afin d’essaimer son concept sur d’autres territoires.

Tri des jouets

 

Rejoué, mode d’emploi

  • Je donne un jouet (à l’atelier, lors de collectes éphémères ou au sein d’entreprises).
  • Le jouet est remis en état, nettoyé et contrôlé à l’atelier.
  • Des personnes retrouvent un avenir professionnel grâce à cette activité de réemploi.
  • Le jouet est revendu à moindre coût ou offert à des enfants en difficulté.

Rejoué en chiffres

  • 42 tonnes de jouets collectés en 2017
  • 2/3 des jouets remis en circulation
  • 42 000 jouets offerts à des enfants en difficulté
  • 61 142 jouets vendus
  • 88 personnes accompagnées vers l’emploi
  • 1 465 heures de formation dispensées

Pour en savoir plus :

Atelier Rejoué : 20 avenue de l’Abbé Roger Derry, 94400 Vitry-sur-Seine
rejoue.asso.fr
contact@rejoue.asso.fr

Noter cet article :

Cet article...

Article suivant