Jumeaux, triplés, quadruplés… Comment gérer des naissances multiples ?

Vous attendez des jumeaux, des triplés, ou plus ? Si l’arrivée d’un bébé est une source de changements au quotidien, une naissance multiple mérite davantage de suivi et d’organisation. Voici quelques conseils pour que tout se passe au mieux pendant la grossesse comme après les naissances.

Temps de lecture : 4 min

1 Des médecins aux petits soins

Toute grossesse s’accompagne de son lot d’examens. En cas de grossesse multiple, la future maman sera bichonnée et suivie de près par son gynécologue ou sa maternité. Choisissez la maternité en fonction de sa proximité et de l’expérience de l’équipe dans le suivi des grossesses multiples. Pour une prise en charge optimale, vous serez parfois orientée d’office vers une maternité de niveau 3 dotée d’un service de réanimation néonatale. Les risques, notamment de prématurité, sont, en effet, plus élevés.(1)

2 Un congé allongé

Si vous attendez des jumeaux, vous avez droit à 34 semaines de congé maternité (12 avant et 22 après l’accouchement). En cas de triplés ou plus, vous bénéficiez de 46 semaines (24 avant et 22 après leur naissance).(2)

Le congé paternité pour une naissance multiple, lui, est de 18 jours consécutifs (contre 11 jours pour une naissance unique) qui s’ajoutent aux 3 jours prévus par le Code du travail. Ils sont à prendre juste après ce congé légal ou plus tard dans un délai de 4 mois.(3)

Vous pouvez prolonger avec un congé parental, total ou à temps partiel, pour cesser ou réduire votre activité professionnelle. Pour des jumeaux, sa durée initiale est d'un an maximum. Il peut être renouvelé deux fois jusqu'à la date d'entrée à l'école maternelle de vos enfants. Pour des triplés et plus, sa durée initiale est d'un an maximum et il peut être renouvelé cinq fois jusqu'au jour du 6e anniversaire de vos enfants (moins la durée du congé maternité postnatal, de paternité ou d’adoption, selon les cas) (4).

3 Équipement double, triple... ou plus !

En attendant l’arrivée de vos bébés, prévoyez les équipements nécessaires : lits, poussette, ou encore sièges auto si vous vous déplacez en voiture. Pour faire des économies, misez sur les articles de puériculture d’occasion. N’oubliez pas tout le nécessaire au quotidien comme les biberons de lait infantile ou les couches. Vous pouvez aussi opter pour des solutions plus économiques (et écologiques) en choisissant des couches réutilisables.

Naissance multiple : voici le budget prévisionnel quand on est parent de jumeaux ou de triplés (5) :

 

Infographie naissance multiple

4 Des aides sur mesure

Accueillir des bébés chez soi, ça représente aussi un budget. Rassurez-vous, des aides existent. En plus des allocations familiales, vous pouvez prétendre à la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), sous condition de remplir les divers critères.(6) Elle peut comprendre, selon les cas : la prime à la naissance, soit 944,50 € par bébé (7), l’allocation de base versée jusqu’à leurs 3 ans (184,62 € par mois à taux plein ou 92,31 € par mois à taux partiel) (8), la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) si vous diminuez ou arrêtez votre activité professionnelle (de 148,12 € à 397,21 € par mois selon les cas) (9), et le complément de libre choix du mode de garde (Cmg) si vous faites garder vos enfants. (10)

Et parce que vous apprécierez sûrement d’avoir une personne pour vous soulager des tâches ménagères et autres, la Caf peut vous financer des heures d’aide à domicile. (11)

Par ailleurs, le complément familial (12) peut être versé, sous condition de ressources, en relais de la PreParE, si vous avez 3 enfants ou plus âgés de plus de 3 ans et de moins de 21 ans.

La famille s’agrandit ?

Retrouvez les solutions Macif pour vous aider à préparer l’arrivée de bébé.

Bon à savoir

Les associations Jumeaux et Plus (13) permettent de rencontrer d’autres familles de multiples pour échanger et s’informer. C’est aussi une manière de bénéficier de tarifs avantageux, notamment sur les couches ou les vacances.

L'Essentiel de l'article
  • Choisissez une maternité adaptée à votre situation.
  • Pensez aux articles de puériculture d’occasion.
  • Faites vos comptes si vous envisagez un congé parental.
  • Sollicitez les organismes pour des aides financières et humaines.
Article suivant