Jeunes au volant : 7 conseils pour rentrer entier

Alcool, fatigue, conduite imprudente… : les 16-25 ans sont particulièrement exposés aux accidents de la route, en voiture comme en deux-roues. Voici 10 conseils à suivre pour assurer le retour, jusqu’au bout de la nuit…

Temps de lecture : 3 min

1 Zéro gramme d’alcool

Pour les jeunes conducteurs en permis probatoire, la limite est de 0,2 g par litre de sang soit, 0,10 g par litre d’air expiré. Autant dire rien du tout, et le plus sage, dans tous les cas est de s’en tenir aux soft drinks**.

En cas de dépassement, vous risquez gros pour les autres et pour vous-même et accessoirement, en cas de contrôle, vous perdrez 6 points (voire une suspension de permis) et encourrez 135 € d’amende.

2 Faites le test

Emportez un alcootest pour contrôler votre alcoolémie avant de reprendre le volant.

25 ans

Le permis à points a fêté ses 25 ans en France en 2017. En un quart de siècle, il a contribué à diviser par trois le nombre de morts sur la route***.

3 Pas de drogue

Ne consommez pas de psychotropes ni de produits stupéfiants. Outre qu’elles sont interdites, ces substances entament gravement vos capacités sensorielles et votre pouvoir de discernement, augmentant les risques sur la route.

Conduire dans ces circonstances est passible de 2 ans de prison, de 4 500 euros d’amende et vous coûtera 6 points sur votre permis.

4 Compter sur les amis

Si vous êtes plusieurs chauffeurs, désignez votre SAM, celle ou celui qui restera sobre.

5 Un plan B

Prévoyez toujours une solution alternative de repli (dormir sur place, transports en commun ou taxi) au cas où vous ne seriez pas en mesure de reprendre le volant.

Vous êtes en deux-roues ?

La Macif propose, en plus de ses ateliers prévention, des stages de conduite pour les jeunes conducteurs. Retrouvez les actions mutualistes près de chez vous sur Diffuz.

6 Stop à la fatigue

Sachez repérer les premiers signes de somnolence ou de baisse de concentration et arrêtez-vous quand ils apparaissent :

  • picotement des yeux,
  • raidissement de la nuque,
  • paupières lourdes,
  • bâillements.

7 Tenue correcte exigée

La fête est finie, c’est l’heure de rentrer ! Restez vigilant tout le long du trajet, d’autant plus s’il fait nuit. La conduite nocturne demande un regain d’attention. Musique à fond, déhanchement au volant et coups d’œil au portable sont donc à éviter. Une seconde d’inattention, et c’est le fossé…

Respectez scrupuleusement les limitations de vitesse et la distance de sécurité avec les autres véhicules. Plus vous roulez vite, moins vous aurez de chance de freiner à temps pour éviter un choc.

Enfin, dans les dépassements, fiez-vous à votre jugement : ce n’est pas parce qu’il y a une ligne pointillée qu’on peut doubler sans danger. Vérifiez toujours soigneusement avant de déboîter et ne doublez jamais dans une courbe ou une côte.

Le saviez-vous ?

La Macif a lancé My Safie , une communauté dédiée aux 18-25 ans pour des retours de soirées en toute sécurité !

Rejoignez-nous !

* Pas de drogue, pas d’accident.

** Boissons sans alcool
L'Essentiel de l'article
  • 2 verres d’alcool, pas plus… et pour les jeunes conducteurs (moins de 3 ans de permis, 2 ans en cas de conduite accompagnée) : c’est zéro !
  • No drug, no crash*.
  • Un plan B pour la nuit.
  • Un ange-gardien pour la route.

 

Article suivant