4.9
4.9 sur 5( 22 votes )
Un couple fait du jet-ski
Loisirs

Jetskieurs, surfeurs, kayakistes, véliplanchistes… L’ABC des règles de navigation

1 min

L'essentiel de l'article

  • Respectez les zones de baignade.
  • Utilisez les chenaux et les zones dédiées à votre activité.
  • Respectez les obligations règlementaires : matériel de sécurité, permis plaisance, etc.
  • Respectez les distances maximales par rapport aux abris au-delà desquelles vous ne devez pas vous aventurer.
lire la suite
4.9
4.9 sur 5( 22 votes )

Pour les règles de sécurité et bonnes pratiques en mer, consultez l’article Navigation de plaisance : 8 règles de sécurité incontournables

1 Petits bateaux à voile

Petits catamarans, Optimist, caravelles… La seule obligation à respecter est la présence d’une aide à la flottabilité (bouée ou flotteur, gilet de sauvetage, etc.) pour chaque personne présente à bord. Et bien sûr, de ne pas s’aventurer dans les zones réservées à la baignade !

Qu’est-ce qu’un équipement individuel de flottabilité ?

  • Pour une utilisation dans un cadre de loisirs, ces équipements désignent :

    Les aides à la flottabilité, sortes de flotteurs qui permettent à une personne consciente de flotter facilement.
  • Pour une utilisation dans un cadre de loisirs, ces équipements désignent :

    Les gilets de sauvetage, qui maintiennent la tête hors de l’eau y compris chez une personne inconsciente.
  • Pour une utilisation dans un cadre de loisirs, ces équipements désignent :

    Les combinaisons de protection à flottabilité positive.

Le matériel choisi doit correspondre à votre pratique, notamment à la distance maximum des abris à laquelle vous pourrez vous trouver. Il doit aussi être adapté à la morphologie de chacun (adultes, enfants, ados, etc.) et répondre aux normes CE.

2 Croisière côtière

  • Depuis le 1er janvier 2017, une radio VHF fixe est obligatoire à bord pour toute navigation à partir de 6 milles d’un abri (11 112 mètres). Pour demander une licence, contactez l’Agence nationale des fréquences. Si vous naviguez à l’étranger ou en dehors des eaux territoriales françaises, sachez qu’au moins une personne à bord du bateau devra être titulaire du CRR (certificat restreint de radiotéléphoniste), également délivré par l’ANFR.
     
  • Pour les bateaux sous pavillon étranger naviguant le long des côtes françaises, si votre résidence principale ou votre siège social est en France, les règles de matériel de sécurité et de permis qui s’appliquent sont les mêmes que pour que les navires français.

3 Baigneurs

La seule obligation pour les baigneurs est le respect des zones de baignade interdite. Pour le reste, c’est une question de sécurité plus que de règlement !

4 Planches à voile et kitesurf

  • Votre zone de pratique se situe au-delà de 300 mètres du rivage (c’est-à-dire au-delà de la zone de baignade), et jusqu’à 2 milles (3 704 mètres) d’un abri.
     
  • Pour y accéder, empruntez les chenaux balisés pour ne pas traverser la zone de baignade.
     
  • Sauf exception locale (se renseigner en mairie), il est possible de pratiquer la planche à voile et le kitesurf même en cas de présence du drapeau rouge interdisant la baignade, à condition d’être au moins trois à pratiquer sur la même zone ou d’être encadré par un MNS (maître-nageur sauveteur).

5 Surf

  • Ne surfez pas dans la zone de baignade, c’est interdit !
     
  • Utilisez les zones dédiées à la pratique du surf : si elles ne sont pas clairement balisées par des fanions, renseignez-vous auprès de la mairie ou des clubs de surf locaux.
     
  • Sauf exception locale (se renseigner en mairie), il est possible de pratiquer le surf même en cas de présence du drapeau rouge interdisant la baignade, à condition d’être au moins trois à pratiquer sur la même zone ou d’être encadré par un MNS.

6 Canoës-kayaks

  • Votre « terrain de jeu » se situe jusqu’à 300 mètres d’un abri pour une embarcation basique.
     
  • Si votre embarcation le permet (elle doit être homologuée), vous pouvez aller jusqu’à 2 milles (3 704 mètres) d’un abri. Renseignez-vous auprès du constructeur du canoë-kayak ou du revendeur.

7 Sports motorisés (jetski, scooter des mers, ski nautique...)

  • Les embarcations motorisées d’au moins deux places peuvent naviguer jusqu’à 6 milles (11 112 mètres) d’un abri.
     
  • Les autres véhicules (monoplaces) restent limités à 2 milles (3 704 mètres).
     
  • Utilisez les chenaux balisés dédiés à la pratique de votre activité pour rejoindre ces zones.
     
  • Le port du gilet de sauvetage ou de la combinaison de protection à flottabilité positive est obligatoire.
     
  • Tout pilote d’une embarcation à moteur de plus de 6 CV (y compris pour les scooters) doit être en possession du permis de plaisance, « sauf pour une initiation, sous la responsabilité d'un moniteur diplômé ou si le scooter est à bord d'un bateau de plus de 24 mètres avec un équipage professionnel permanent, dont un capitaine spécifiquement formé ». NB : il existe le permis plaisance option côtière pour la navigation jusqu’à 6 milles (11 112 mètres) d’un abri et le permis plaisance « extension hauturière » au-delà de 6 milles d’un abri.
     
  • Pour le ski nautique et toutes les activités « tractées » (bouées type « banane », parachutes ascensionnels, wakeboard, etc.), 2 personnes au minimum doivent se trouver à bord du bateau à moteur : un pilote et une personne qui surveille la ou les personnes tractées.
     
  • Sauf exception locale (se renseigner en mairie), il est possible de pratiquer les sports motorisés même en cas de présence du drapeau rouge interdisant la baignade, à condition d’être au moins trois à pratiquer sur la même zone ou d’être encadré par un MNS.
Noter cet article :

Cet article...