1
1 sur 5( 1 vote )
Comment investir en Bourse ?
Patrimoine

Investissement en Bourse : 5 idées reçues à combattre avant de se lancer !

1 min

l'essentiel de l'article

  • Un placement en Bourse est un acte mûrement réfléchi, il ne faut pas compter sur la chance.
  • La fiscalité des placements financiers a évolué favorablement ces dernières années.
  • Des conseillers spécialisés peuvent vous aider à investir en Bourse.
lire la suite
1
1 sur 5( 1 vote )

1 Investir en Bourse, c'est comme jouer au casino : pour gagner, il faut avoir de la chance !

C’est faux, car investir en Bourse n’est pas un jeu mais un investissement réfléchi qui fait du détenteur de l'action le copropriétaire d’une entreprise et donc amène à suivre son développement. Devenir actionnaire, c’est soutenir le capital ainsi que les emplois d’une entreprise. C’est aussi prendre des risques de perte en capital, qui s’avèrent payants dès lors que la société se porte bien puisque la valeur de ses actions grimpe ! Pour bien investir en Bourse lorsque l’on débute, mieux vaut donc demander un rendez-vous à votre conseiller financier plutôt que de miser sur un trèfle à quatre feuilles.

Petite histoire

C’est à Lyon en 1540 que fut créée la première Bourse en France. En 1563, « la place commune des marchands » fait son apparition à Paris. Mais ce n’est qu’en 1724 qu’un édit royal entérine définitivement la création de la Bourse de Paris.

2 Les placements boursiers, ça demande beaucoup d'argent !

Faux. Une centaine d’euros suffit pour ouvrir un PEA, un compte-titres ou une assurance-vie, par exemple. Le plan d’épargne entreprise (PEE) permet également de vous faire une place sur les marchés.

3 La Bourse, c'est pour les traders et les experts financiers. Pas pour moi !

Faux. Pas besoin d’être un ponte de la finance, il suffit d’appliquer certaines règles de « bon sens ». La première : diversifiez votre portefeuille d’actions, c’est-à-dire investissez dans des entreprises qui ne sont pas dans le même secteur d’activité ou qui ne sont pas toutes situées dans la même zone géographique. La seconde : préférez les petits investissements réguliers aux gros versements ponctuels. Et bien sûr, la règle la plus essentielle : n’investissez pas dans une solution que vous ne comprenez pas. Votre conseiller financier est là pour vous accompagner dans le choix de la solution qui vous permettra d’aborder les marchés financiers simplement, en fonction de la performance espérée, de votre capital et de votre goût du risque, mais aussi durant l’ensemble des étapes d’investissement.

Vous voulez épargner l’esprit tranquille ?

Le contrat d’assurance-vie Multi Vie* de la Macif vous permet de dynamiser votre épargne simplement et à votre rythme.

Tout savoir sur la flat tax

La flat tax, est un prélèvement forfaitaire unique de 12,8 % sur les rachats de contrats d’assurance vie avant 8 ans auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2 % ce qui fait au global un taux d’imposition à 30 %. Il s’applique  sur les revenus de capitaux mobiliers (produits des placements à revenu fixe ou dividendes) perçus à compter du 1er janvier 2018.

5 Les investissements en Bourse, c'est plus risqué que les investissements immobiliers

Faux. S’il est vrai qu’un bon investissement dans la pierre reste l’un des placements les plus sûrs (2), un mauvais choix en la matière peut vous plomber (bien de mauvaise qualité, mal situé, charges démesurées, fiscalité excessive, etc.). Pas si simple ! La Bourse comme l’immobilier demande prudence et réflexion. Mais si vous êtes bien informé(e) et bien conseillé(e), la prise de risque est maîtrisée et ils peuvent l’un comme l’autre s’avérer rentables.

* Contrat d’épargne assurance-vie multisupport comprenant des supports en Unités de compte susceptibles de perte en capital.

 

Sources :

(1) Rapport « Stimuler l’investissement de long terme en actions », publications Risques & tendances de l’AMF – juillet 2017
(2)Étude comparative de l’IEIF (Institut de l’épargne immobilière et foncière), publiée en 2018, sur des durées de 10, 20, 30 voire 40 ans, en s’appuyant sur le taux de rentabilité interne (TRI), indice intégrant les prix d’entrée et de sortie.

 

Noter cet article :

Cet article...