4.2
4.2 sur 5( 84 votes )
Habitat

Comment installer votre détecteur de fumée ?

3 min

Les essentiels à avoir

  • 1 détecteur de fumée (1 par étage, si le logement en comprend plusieurs)
  • 1 tournevis
  • 1 marteau
  • 1 perceuse
  • 1 forêt de 6mm
  • Des vis et des chevilles (fournies)
  • 1 crayon
lire la suite
4.2
4.2 sur 5( 84 votes )
Détecteur de fumée

Partager sur :

1 Un objet obligatoire dans tous les foyers Français

L’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire depuis 2015 dans toutes les habitations. Cet appareil a pour mission de détecter les fumées dès le début d’un incendie et, surtout, d’alerter les occupants du logement, même s’ils dorment, grâce à un signal sonore assez fort. Si votre logement comprend plusieurs niveaux, installez un détecteur à chaque étage.

Quelle norme pour votre DAAF ?

Votre détecteur de fumée doit obligatoirement porter le label européen CE, qui garantit que le DAAF est conforme à la norme réglementaire en vigueur. La norme française NF est un gage de sécurité supplémentaire : elle impose des tests de qualité fréquents qui écartent les risques de malfaçon.

2 Où le fixer ?

Le détecteur doit être fixé de préférence :

  • au plafond
  • à au moins 30 cm des angles
  • à un mètre des portes
  • à distance des sources de lumière.

L’idéal est d’installer le détecteur de fumée dans le couloir ou le hall qui mène aux chambres et le plus loin possible de la salle de bain ou de la cuisine, où les vapeurs peuvent perturber l’appareil.

3 Et concrètement, comment on fait ?

Pour installer le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), séparez le socle de l’appareil d’une simple rotation. Installez la pile (fournie) ou tirez sur la languette rouge si la pille est déjà en place. Repérez ensuite les points de fixation sur le socle. Posez ce dernier au plafond et marquez les points de fixation à l’aide du crayon. Reposez le socle. Percez à l’endroit que vous avez indiqué au plafond. Insérez les chevilles. Vissez ensuite le socle. Emboitez le détecteur en le faisant tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Testez l’appareil : appuyez sur le bouton pour vérifiez son bon fonctionnement (il doit sonner).

Comment tester un DAAF ?

Il est conseillé de tester ses détecteurs de fumées régulièrement, tous les deux ou trois mois par exemple.

  • Appuyez sur le bouton « Test » : si le DAAF émet un son, c’est qu’il fonctionne.
  • Utilisez une bombe aérosol test (à acheter en grande surface spécialisée ou sur Internet autour de 7 à 10 euros) : elle émet un nuage de fumée qui permet de tester le détecteur en conditions « réelles ».

4 Le + sécurité

  • Dépoussiérez le détecteur régulièrement, a minima une fois par an, à l’aide d’un chiffon ou d’un plumeau. Si vous faites des travaux qui génèrent de la poussière ou repeignez le plafond, pensez à le protéger. Le DAAF lui-même ne doit jamais être peint !
  • Testez-le régulièrement : il suffit d’appuyer sur le bouton et de vérifier si un signal sonore s’enclenche.
  • Changez les piles régulièrement (voir encadré).
  • Si le DAAF émet des sonneries de façon répétée, changez les piles sans attendre.

Quelle est la durée de vie d’un DAAF ?

La plupart des détecteurs de fumées sont garantis 10 ans à l’issue desquels vous devrez les remplacer. Durant ce laps de temps, il vous faudra changer les piles régulièrement :

  • au moins une fois par an pour les piles alcalines ;
  • tous les 5 ans pour les piles lithium ;
  • pas besoin de changer les piles si celles de votre appareil sont garanties 10 ans.
Noter cet article :

Cette vidéo...