4
4 sur 5( 5 votes )
Malgré la définition de l’OMS, il existe peu de statistiques sur le handicap invisible en France, mais ses conséquences sur l’emploi sont réelles.
Handicap

Le handicap invisible : si on parlait de ce handicap pourtant bien présent ?

2 min

l'essentiel de l'article

  • Le « handicap invisible » désigne un handicap non décelable à la vue.
  • De nombreuses maladies ou troubles physiques et psychiques peuvent constituer un handicap invisible.
  • Il peut faire l’objet d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.
lire la suite
4
4 sur 5( 5 votes )

1 Qu'est-ce qu'un handicap invisible ?

À l’instar du handicap visible, le handicap invisible est une maladie ou un dysfonctionnement privant la personne qui en souffre de certaines capacités, ou qui les diminue sensiblement. Il peut s’agir de maladies invalidantes, chroniques ou non, comme le diabète, le cancer, certaines maladies auto-immunes (Crohn, RCH), la sclérose en plaques, etc. Ce sont aussi certains troubles « dys » comme la dyslexie ou la dyspraxie, ainsi que le syndrome d’Asperger, le trouble du déficit de l’attention et l’hyperactivité, les suites cérébrales d’un AVC, la bipolarité, etc. Le handicap invisible recouvre donc des réalités très diverses, ayant pour seul point commun de ne pas être détectables « à l’œil nu », notamment par l’entourage professionnel.

Bon à savoir

Le handicap invisible n’est pas une catégorie de handicap en soi, mais plutôt une appellation qui regroupe à la fois des handicaps au sens classique du terme (moteurs, psychiques, sensoriels ou cognitifs), mais aussi des maladies ou des séquelles dues à une maladie ou un accident.

2 Combien de personnes sont concernées ?

Selon plusieurs études, 80 % des personnes porteuses d’un handicap ont un handicap invisible. (1) En France, cela représenterait près de 10 % de la population ! (2) Une excellente raison d’en parler, car une partie des difficultés des personnes concernées est due au manque de visibilité qui entoure leur maladie ou à la difficulté qu’ont les autres à percevoir leur handicap.

3 Quel impact le handicap invisible a-t-il sur la vie professionnelle ?

Le handicap invisible peut évidemment impacter la vie professionnelle : difficultés physiques ou psychologiques, indisponibilités ponctuelles… Bonne nouvelle, les lois de 1975 et 2005 relatives à l’accès à l’emploi des personnes handicapées peuvent faciliter l’insertion professionnelle des personnes touchées.

4 Le handicap invisible peut-il faire l'objet d'une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ?

De nombreux handicaps invisibles peuvent faire l’objet d’une RQTH. Si vous êtes concerné(e), n’hésitez pas à vous tourner vers la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département ou vers votre médecin traitant qui vous indiquera la marche à suivre. Ce sésame administratif peut, en effet, s’avérer précieux si votre situation nécessite un aménagement de poste ou des absences répétées, par exemple.

Sources :

(1)    Handirect, Chiffres-clés 2015 du handicap, 2015.
(2)    La Revue Internationale, « Le handicap invisible : un risque d’exclusion », 2013.
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant
Aidant
Handicap

Aidants et aidés - Défi

5 min