5
5 sur 5( 1 vote )
Mobilités

Gyropode, mono-roue, trottinette, hoverboard… Zoom sur les mobilités alternatives

2 min
5
5 sur 5( 1 vote )

Gyropode, mono-roue/monowheel, trottinette électrique ou hoverboard/smartboard : vous avez forcément croisé un ou plusieurs de ces appareils de « micro-mobilité » ces dernières années si vous habitez en ville. Plus rapides que la marche à pied, moins fatigants et encombrants qu’un vélo, ils ont tout pour séduire les jeunes et les actifs lassés de l’auto, du bus, du tramway ou du métro et font un carton en agglomération.

1 Mais que dit la réglementation ?

Considérés comme des piétons, les utilisateurs de rollers, skateboards ou trottinettes (sans moteur) doivent par conséquent rouler sur le trottoir et aller à une allure modérée. En revanche, les engins de déplacement personnel (EDP) motorisés tels qu’hoverboard, gyropodes, monocycle et trottinette électrique, ne sont que « tolérés » sur les trottoirs... mais n’ont pas le droit de circuler sur la chaussée, sauf dans certains cas particuliers (possibilité pour le conducteur de s’assoir, vitesse suffisante pour s’intégrer à la circulation) !

Attention ! Les réglementations de circulation peuvent varier d’une commune à une autre et certains moyens de déplacement peuvent par exemple être tout simplement interdits sur le territoire de votre commune. Aussi, renseignez-vous avant auprès de la mairie.

2 Les bons gestes

En 2016, 76 % des accidents tragiques concernant les piétons(1) ont été causés par une collision avec un véhicule. Pour utiliser gyropodes et autres hoverboard en toute sécurité, il convient donc de respecter quelques règles de bon sens et du code de la route. Évitez d’écouter de la musique à volume trop élevé dans vos écouteurs ou de téléphoner afin de rester attentif aux bruits environnants et soyez toujours vigilant au moment de traverser. Si vous vous déplacez le soir ou la nuit, privilégiez le port de couleurs claires, d’un gilet jaune ou d’un accessoire muni de bandes réfléchissantes : vous augmenterez ainsi votre visibilité. Si la circulation sur les trottoirs est autorisée dans votre commune, l’idéal est de « conserver l'allure du pas et ne pas occasionner de gêne aux piétons »(2).

Sources :
(1) Sécurité routière
(2) Code de la route, Article R412-34
Noter cet article :

Cet article...