Garage solidaire : s'engager pour la mobilité

À Guichen, une commune rurale d’Ille-et-Vilaine, un garage solidaire permet à des personnes sans emploi de travailler et de se former à la mécanique pour réparer les voitures des plus modestes. Une initiative vertueuse qui ne laisse personne sur le bord de la route.

Temps de lecture : 5 min

à propos du contributeur

Guillaume Diulein
Guillaume Diulein

Salarié de l'association Yves Morvan Solidaire

Guichen

Ici on répare des voitures, mais pas seulement. Créé en 2013, le garage solidaire du Guichen, situé dans une zone rurale de Bretagne, est avant tout un projet social innovant au service de l’emploi et de la mobilité.

Développé par l’association Yves Morvan Solidaire, soutenu par la Fondation Macif, c’est un chantier d’insertion, qui permet à des personnes éloignées de l’emploi de se former aux métiers de la mécanique, mais aussi de bénéficier d’un accompagnement social afin de retrouver une activité professionnelle durable. C’est également un outil qui favorise la mobilité des plus modestes en leur proposant des prestations à moindre coût, sans lesquelles il leur serait très difficile d’entretenir ou de faire réparer leur voiture.

1 Une initiative qui profite à tous

« Il ne s’agit pas pour nous de venir concurrencer les garages traditionnels, explique Guillaume Diulein, salarié de l’association. Notre démarche est davantage tournée vers le service humain que nous pouvons proposer. Et il est double ! Nous venons à la fois faciliter la mobilité des personnes à faibles ressources, et en même temps aider ceux qui en ont besoin à se reconstruire un avenir professionnel. »

2 Réparer les parcours professionnels

Pour réaliser ce pari, une quinzaine de personnes en insertion sont accompagnées pendant un an ou plus. Encadrées par deux chefs d’atelier, elles sont formées à la mécanique (diagnostic de panne, réparation, entretien…) mais aussi pour certaines, aux techniques de vente et à l’accueil administratif.

En plus de cette formation à un vrai métier, une accompagnatrice socioprofessionnelle vient compléter le dispositif en apportant aux salariés une aide à la réalisation de leurs projets, en vue de regagner le marché du travail. Un accompagnement très fructueux puisqu’à leur sortie, 70 à 80% des salariés retrouvent un emploi, un logement, une formation, bref redémarrent d’un bon pied…

1 jeune sur 2

refuse une offre d’emploi faute de moyen pour s’y rendre.*

3 Un garage dédié aux clients modestes

Au quotidien, le garage solidaire fonctionne comme un autre, mis à part qu’une partie du temps est consacrée à l’accompagnement social, l’autre aux travaux de réparation. Pour les clients, peu de changements. Après avoir apporté un justificatif attestant de leur niveau de ressources (RSA, bourse étudiante, allocation personne handicapée, etc.), ils déposent le véhicule à faire réparer.

Panne de moteur, changement de courroie, vidange, et même contrôle technique sont effectués avec le plus grand sérieux, à des tarifs prix plus avantageux que ceux pratiqués dans un garage traditionnel.

15 %

C’est la part du budget mensuel que les automobilistes consacrent en moyenne à l’entretien et à l’utilisation de leur voiture.**

4 Un projet qui s’étoffe et qui essaime

Le garage solidaire du Guichen propose des services de vente et de location de voiture pour offrir encore plus de solutions aux problèmes de mobilité.

Ici, ne pas avoir de voiture c’est souvent ne pas avoir de travail, et vice versa, pouvoir se déplacer conditionne fortement l’employabilité.

Guillaume Diulein

C’est pourquoi le garage a investi dans un parc locatif d’une dizaine de voitures qui sont louées de une journée à deux mois maximum au tarif de 5,90 euros par jour. Des véhicules de reprise, entièrement révisés, sont aussi proposés à la vente. Si le garage du Guichen paraît exemplaire, il n’est pas le seul ! Ce projet social dispose de deux autres garages en Bretagne : l’un à Carhaix, l’autre à Saint-Étienne-en-Coglès.

5 Une entreprise solidaire primée

La démarche innovante et solidaire du garage de Guichen s’est vue récompensée en 2016 par l’opération MaFondation conduite par la Macif. Grâce aux votes de sociétaires, séduits par l’initiative, le garage s’est vu doté d’une prime de 5 285 euros.

« Une vraie bonne surprise ainsi qu’un encouragement qui nous ont permis d’investir dans du matériel, mais aussi de gagner en visibilité », confie Guillaume Diulein.

Cette année encore, l’opération MaFondation récompensera 13 projets novateurs en leur partageant une enveloppe de 50 000 euros. N’hésitez pas à découvrir les candidats en lice et à soutenir votre projet préféré : les votes sont ouverts du 29 mai au 13 juin inclus ! Plus d’infos ici.

Vous êtes sociétaire Macif ?

Participez à MaFondation et votez pour votre projet préféré ici.

Le saviez-vous ?

La Fondation Macif a soutenu ce projet de garage solidaire en 2016 !

Le garage solidaire de Guichen (Association Yves Morvan Solidaire)

  • 2013 : date de création
  • 15 personnes formées à l’année
  • 3 encadrants mobilisés
  • 80 % des projets d’insertion réalisés
  • 512 voitures réparées (2016)
  • 2 autres garages similaires en Bretagne

En savoir plus :

http://www.garagesolidaire.fr/
Garage solidaire du Guichen
ZA Les Grées Madame – 5, rue Denis-Papin
35580 Guichen
Tél. : 02 23 44 80 90

L'Essentiel de l'article
  • Un garage solidaire qui œuvre pour l’insertion.
  • Des tarifs bas pour faciliter la mobilité des plus modestes.
  • Une offre multiple de réparation, de vente et de location.
  • Un suivi social et professionnel des salariés.
  • Un tremplin pour le retour à l’emploi.
Article suivant