0
0 sur 5( 0 vote )
Revoir son environnement et ses habitudes peut aider à réduire la fatigue de votre enfant.
Enfants

Fatigue passagère : comment rebooster votre enfant ?

3 min

à propos du contributeur

Dr Arnault Pfersdorff

Pédiatre

L'Essentiel de l'article

  • Décelez les symptômes de fatigue chez votre enfant.
  • Cherchez les causes de cette baisse de régime.
  • Surveillez et ajustez son hygiène de vie : sommeil, alimentation, activités…
  • Consultez un médecin si la fatigue persiste.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

Les enfants ont souvent du mal à se rendre compte qu’ils sont fatigués et donc à le dire. Mais leur corps parle pour eux. « La fatigue chez l’enfant se constate par des difficultés à se réveiller le matin, une certaine irritabilité. L’enfant est plus pâle, peut avoir des infections ORL à répétition car ses défenses immunitaires sont affaiblies », remarque Arnault Pfersdorff, pédiatre. Votre enfant fatigué peut aussi perdre l’appétit, se mettre en retrait par rapport aux autres, ou encore avoir des difficultés à se concentrer à l’école. Si vous avez l’impression qu’il présente ces symptômes, il y a fort à parier qu’il a une petite baisse de régime.

La vie d’un enfant est souvent bien remplie, et les raisons de sa fatigue passagère sont diverses : manque de sommeil, emploi du temps chargé, changement de rythme ou d’environnement, ou encore carence nutritionnelle… Mais quelques changements d’habitudes lui permettront de retrouver toute son énergie !

Fatigue passagère : quels sont les symptômes ?

1 Prendre de bonnes habitudes

Pour permettre à votre enfant de récupérer des forces, commencez par le coucher plus tôt et respectez des horaires fixes. « Si votre enfant prend l’habitude de se coucher tard, pendant les vacances d’été notamment, il accumule un retard de sommeil important, c’est ce que l’on appelle avoir une dette de sommeil », explique le pédiatre. Un retard de sommeil trop important peut occasionner certains troubles du sommeil et donc une fatigue constante. Pour pallier ce manque de sommeil, n'hésitez pas à avancer d'un cycle (30 à 45 minutes) l'heure de la sieste de votre enfant. S’il est plus grand, proposez-lui un temps calme, couché sur son lit, en écoutant une musique par exemple, mais sans distraction visuelle (smartphone, tablette, etc.).

Avant le coucher, préférez des activités calmes, loin des écrans qui perturbent le sommeil des jeunes enfants. Faites-lui prendre une douche ou un bain chaud pour qu’il se détende et lisez-lui une histoire en guise de rituel. Côté alimentation, Arnault Pfersdorff conseille des repas diététiques et équilibrés. « On veille à ce qu’il mange des aliments riches en fer, idéals pour lutter contre la fatigue, comme la viande rouge qui est bien assimilée par l’organisme, ou bien des fèves, des haricots secs… », précise-t-il. Autre point important : laissez le temps à votre enfant de vous parler de sa journée. Cela permet une transition douce, favorable à son endormissement. « Plus il discute de ce qu’il a vu et fait dans la journée, moins le risque de réveil nocturne sera important, et il sera donc moins fatigué », glisse le pédiatre.

À savoir

Un enfant de 3 ans doit dormir en moyenne 12 heures par jour (1), à 6 ans 10 heures, et à 12 ans il a besoin de 9 heures de sommeil.

2 Et si la fatigue s’éternise…

Si la fatigue de votre enfant persiste, rendez-vous chez votre médecin ou consultez à distance grâce à la téléconsultation. Il pourra ainsi lui prescrire certains examens ou une prise de sang pour détecter une éventuelle pathologie. Il pourra également proposer des compléments alimentaires à base de vitamines, afin de lui redonner du tonus.

Un environnement favorable au sommeil

  • Une température d’environ 18 °C (2) dans la chambre
  • Aucune source de lumière pendant la nuit
  • Une pièce calme, sans bruit - Pas d’appareil électronique (ordinateur, téléphone…) allumé à côté - Pas d’animal de compagnie dans la chambre
  • Un lit adapté à la taille de l’enfant 

Merci au Dr Pfersdorff, auteur de « 1 problème 7 solutions : mon enfant ne dort pas », chez Hachette Pratique.

Sources :
(1) Assurance maladie, « Sommeil de l’enfant : une évolution par étapes, dès la naissance », avril 2020.
(2) Institut national du sommeil et de la vigilance, « Une chambre idéale pour bien dormir : jeu des 6 erreurs ».
Noter cet article :