Fatigue oculaire : comment préserver ses yeux ?

Nous passons deux heures de plus par jour devant nos écrans qu’il y a dix ans (1). Avec le travail sur ordinateur et l'usage quotidien des smartphones, la fatigue visuelle devient un mal récurrent. Yeux qui piquent et maux de tête : voici nos conseils pour limiter la fatigue oculaire.

Temps de lecture : 1 min

1 Qu’est-ce que la fatigue oculaire ?

La fatigue oculaire correspond à une douleur au niveau des yeux.

Les symptômes

Les symptômes de la fatigue oculaire sont :

  • des douleurs au niveau des yeux : de la tension, de l’inconfort et de la lourdeur) ;
  • des irritations ;
  • des yeux qui piquent ;
  • une impression de brûlure ou bien de sécheresse oculaire ;
  • des démangeaisons et des larmoiements inhabituels ;
  • des rougeurs.

On note également une fatigue visuelle avec des douleurs derrière les yeux.

Apparaît, en fin de journée, une fatigue physique avec des maux de tête ressentis autour des orbites, au-dessus des sourcils, aux tempes ou au front.

Besoin d’une complémentaire santé ?

Avec le contrat
Garantie Santé
, offrez une protection sur mesure à toute la famille.

5 H 07

C’est le nombre d’heures passées en moyenne par jour par les Français devant leurs écrans. (1)

Les causes

La fatigue oculaire est principalement due :

  • au travail sur écran et à l’usage quotidien des tablettes et des smartphones ;
  • à la conduite longue d’un véhicule ;
  • à un éclairage trop fort ou trop faible ;
  • à une lecture prolongée ;
  • à des conditions de travail sollicitant beaucoup la vision.

À la fin de la journée, les yeux sont fatigués. Pendant plusieurs heures, ils ont dû faire des efforts d'accommodation pour passer d'une vision de près à une vision de mi-distance et de loin.

2 Fatigue oculaire : comment la prévenir ?

La lumière dite lumière bleu-violet émise en quantité importante par les écrans, est nocive pour nos yeux qui ne sont pas préparés à rester si longtemps exposés. Comment éviter ces yeux qui piquent ?

Le saviez-vous ?

Bien que la lumière bleu-violet soit invisible à l’œil nu, elle est émise en quantité importante par les écrans du quotidien ou par certains systèmes d’éclairage à LED. Elle est nocive pour la santé (2).

Porter des verres traités antilumière bleue

Pour les porteurs de lunettes, optez pour un traitement antilumière bleue de vos verres de correction.

Pour les non-porteurs de lunettes, choisissez des lunettes sans correction visuelle, mais traitées antilumière bleue.

S’équiper de lunettes antifatigue

On les appelle aussi lunettes de repos, lunettes antifatigue, ou encore lunettes pour écran.

Devant l’écran d’ordinateur

Pour prévenir la fatigue visuelle devant un écran d’ordinateur quelques réflexes sont bons à adopter :

  • Choisir un écran inclinable ;
  • positionnez le haut de l’écran à la hauteur des yeux : 60 à 80 cm ;
  • réglez la hauteur du bureau et les pieds de la chaise ;
  • placez l’écran face à soi et non sur le côté ;
  • l'écran doit rester propre ;
  • l’écran ne doit pas être placé face à une fenêtre ;
  • réglez la luminosité de l’écran et veillez à la baisser, surtout en fin de journée.

L’organisation du travail

L'amélioration de l'organisation du travail, parfois difficile à appliquer, contribue elle aussi au confort visuel. Il est bénéfique de réduire le temps de travail. Faites une pause de cinq minutes par heure dans un travail de saisie ou une pause toutes les deux heures pour un travail non lié aux écrans.

3 Fatigue oculaire : comment la traiter ?

Des verres avec corrections d’optique

Les lunettes jouent un rôle primordial, surtout pour les presbytes. Les verres progressifs sont la meilleure solution. Vous pouvez opter pour des verres « intermédiaires » qui permettent d’agrandir la profondeur ou la largeur de champ.

L’orthoptie

L’orthoptie permet de rééduquer des yeux ou réadapter des troubles de la vision. Elle est constituée d’exercices qui sont adaptés au problème visuel dont souffre le patient.

Avant d’effectuer cette gymnastique oculaire, un bilan est nécessaire. D’abord prescrit par un médecin ou un ophtalmologiste, il sera ensuite réalisé par un spécialiste : l’orthoptiste.

Pour plus d’informations : vous pouvez vous renseigner auprès du Syndicat national des orthoptistes.

Quelques exercices de gymnastique oculaire

Il existe divers problèmes pris en charge lors d’une séance de gymnastique oculaire, dont la presbytie, la détente oculaire et la fatigue visuelle. Des exercices peuvent ensuite être faits facilement à la maison tels que :

  • le palming : placez les paumes de vos mains sur les yeux, puis serrez vos doigts pour ne pas que la lumière passe. Vos yeux sont alors au repos, fermés derrière vos paumes. Restez ainsi pendant une minute, afin de les laisser se reposer. Le fait que les yeux soient dans l’obscurité, avec en plus la chaleur des mains, leur permet de se ressourcer fortement.
  • le « signe de l’infini » : tenez-vous les yeux ouverts, détendus et la tête immobile, et tracez avec vos yeux le signe de l’infini. Faites-le plusieurs fois, en un seul et même mouvement fluide et sans vous arrêter.
  • cligner des yeux : clignez vos yeux en exagérant le mouvement pendant trente secondes. Vous activez alors vos glandes lacrymales, produisant des larmes et humidifiant l’œil.

Connaissez-vous le yoga des yeux ?

Il favorise l’amélioration de la vision en évitant une fatigue des yeux, et ce à l’aide de mouvements oculaires particuliers et des visualisations (3).

Des compléments alimentaires

Des compléments alimentaires enrichis en vitamine A peuvent aider à soulager la fatigue oculaire. Demandez conseil à votre pharmacien.

L'Essentiel de l'article
  • La fatigue oculaire : une douleur au niveau des yeux qui peut aller jusqu’à des maux de tête.
  • Cause : la lumière bleu-violet des écrans et le temps trop long passé devant.
  • En prévention : s’équiper de lunettes et filtre antilumière, adopter la bonne posture devant l’ordinateur…
  • Pour traiter la fatigue oculaire : des verres de correction, des exercices avec un orthoptiste.

Cet article...

Article suivant