Étudiant : quelles sont les aides au logement ?

APL, ALS, FSL, CLE… Tous ces sigles vous font perdre votre latin ? Le point sur les différentes aides au logement, du Loca-Pass® à la garantie Visale en passant par les bourses régionales !

Temps de lecture : 4 min

1 Caution locative : la garantie visale

Pour louer un logement, l’agence et/ou le propriétaire vous demanderont presque systématiquement une garantie, apportée par un parent ou un organisme. On parle de caution locative (à ne pas confonde avec le dépôt de garantie). Si votre famille ne peut pas se porter garante, pas de panique : la garantie Visale peut vous aider.

Ce dispositif est destiné à renforcer votre dossier de candidat locataire en vous apportant la caution de l’État et permet de rassurer votre propriétaire.

Vous pouvez en bénéficier si vous avez moins de 30 ans (jusqu’à votre 31e anniversaire), quelle que soit votre situation professionnelle.

2 L’aide au paiement du dépôt de garantie

À la signature du bail, le propriétaire vous réclamera dans 99 % des cas un dépôt de garantie, pour couvrir d’éventuels manquements (loyers impayés, dégradations du logement…). Son montant est plafonné à un mois de loyer hors charges.

L’avance Loca-Pass® vous aide au paiement de ce dépôt de garantie du logement. Il s’agit d’un prêt à taux zéro proposé par les organismes d’Action Logement. Il est accordé pour la location d’une résidence principale, vide ou meublée.

La demande doit se faire au plus tard 2 mois après votre entrée dans les lieux. Ce prêt sans intérêt ni frais de dossier est plafonné à 1 200 €. Les mensualités de remboursement sont de 20 € minimum (sauf la dernière), sur une durée de 25 mois maximum.

Vous pouvez en bénéficier si vous avez moins de 30 ans et que vous êtes :

  • étudiant salarié, justifiant d’un CDD en cours d’au moins trois mois, ou d’un ou plusieurs CDD d’une durée cumulée de trois mois au cours des 6 derniers mois, ou du statut d’étudiant boursier d’État français.
  • en formation professionnelle.

76 %

C’est le pourcentage d’étudiants se déclarant satisfaits ou très satisfaits de leur logement en France.*

3 Les aides de la CAF

Pour vous aider à payer votre loyer, la Caisse d’allocations familiales (CAF) offre plusieurs aides au logement, notamment l’Aide personnalisée au logement (APL) et l’Allocation de logement sociale (ALS). Ces aides financières sont versées mensuellement, attribuées sous conditions de ressources et calculées en fonction de vos revenus – ou de ceux de vos parents si vous êtes encore rattaché à leur foyer fiscal. Attention, si vous êtes étudiant dans le secteur agricole, vous devez vous tourner vers la MSA, et non vers la CAF pour bénéficier d’aides.

Pour vérifier si vous êtes éligible à l’une ou à l’autre de ces prestations, car elles ne sont pas cumulables, vous pouvez procéder à une simulation en ligne sur le site de la CAF ou sur msa.fr pour ceux relevant du régime agricole.

À savoir

Les aides au logement sont automatiquement suspendues au 1er juillet pour tous les étudiants, sauf si vous informez la CAF que vous conservez votre logement au-delà de cette date.

4 Le fonds de solidarité pour le logement

Le FSL accorde des aides financières aux personnes rencontrant des difficultés pour assurer les dépenses de leur logement : frais de déménagement, assurance du logement, factures d’énergies (eau, électricité, gaz, etc.), ou de téléphone, loyers... Il existe un FSL dans chaque département. Chacun possède ses propres critères d'attribution.

Vous pouvez en bénéficier si vous êtes locataire ou sous-locataire, hébergé à titre gracieux ou résident de logement-foyer. Renseignez-vous auprès du centre communal d'action sociale (CCAS) de votre ville ou de l'agence départementale d'information sur le logement (Adil).

À SAVOIR

Dès 2018, le Plan Étudiants prévoit la création de 60 000 nouveaux logements étudiants en France à l’horizon 2022.**

5 Le coup de pouce familial

Vos parents sont dans l’impossibilité de vous aider financièrement ? Pensez donc à solliciter, si possible, vos grands-parents pour financer la totalité ou une partie de vos études, ou bien pour vous héberger dans un éventuel logement qu’ils auraient en leur possession. Aujourd’hui, en France, 7,7 % des étudiants sont logés dans une propriété appartenant à de la famille ou à des proches(1). Quand on sait que le logement représente près de la moitié (47 %) du budget mensuel d’un étudiant(2), ça fait une sacrée économie !

1 000 € à taux zéro !

Besoin d’un coup de pouce pour accompagner votre rentrée ? La Macif vous propose un crédit de 1 000 € à taux 0*** » Plus d’info sur Macif.fr


Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

L'Essentiel de l'article
  • Pas de garant ? Pas de fatalité.
  • Un prêt à taux zéro pour le dépôt de garantie.
  • Des aides au paiement des factures et des loyers.
Article suivant