2.2
2.2 sur 5( 18 votes )
Françoise et Bernard Garsi
Environnement

Être éco-citoyens au quotidien, c’est possible !

3 min

à propos du contributeur

Françoise et Bernard G.

73 et 76 ans, retraités et sociétaires Macif depuis 50 ans

Le Blanc-Mesnil (93)

L'essentiel de l'article

  • Il est facile de récupérer l’eau de pluie avec de simples réservoirs en plastique.
  • Vous pouvez réduire votre consommation d’eau en installant des mousseurs sur vos robinets.
  • Au-delà des déchets, pensez à recycler les vêtements, mais aussi les livres.
lire la suite
2.2
2.2 sur 5( 18 votes )

1 Éco-citoyens depuis… toujours

« Nous avons grandi à la campagne où il fallait aller chercher l’eau à la source. C’est sûrement pour ça que nous avons horreur de gaspiller l’eau, raconte Françoise. Notre premier geste concret a été d’installer des récupérateurs de pluie dans le jardin, qui sont en fait trois tonneaux de 150 litres chacun. Avec l’eau recueillie, on arrose le jardin, c’est tout simple ! »

Autre astuce, efficace et peu coûteuse : des mousseurs ont aussi été installés sur les robinets. Une petite grille fixée sur le bec qui réduit le débit d’eau (et donc la facture !) sans perdre en confort. L’autre grande bataille de Bernard et Françoise, c’est le chauffage :

« Nous préférons mettre un pull plutôt que de monter le thermostat. Comme l’isolation de la maison a été refaite, elle est de toute façon bien chauffée sans avoir besoin de pousser les radiateurs. », ajoute-t-elle.

2 Recyclage à tous les étages

Dans leur maison du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, tout se recycle ! Les piles, les ampoules, le verre, le plastique, le papier, les vêtements… et même les livres, depuis que la ville a installé des bibliothèques de rue : les passants y déposent les livres dont ils ne veulent plus, que d’autres pourront prendre gratuitement.

La spécialité de Bernard, c’est de mettre de côté les bouchons en plastique et en liège :

« Je récupère tous ceux de la maison depuis que l’école de mes petits-enfants a lancé une action pour les recycler. Du coup, je me rends tous les trois mois à Creil pour les leur apporter, explique-t-il. Ces bouchons sont ensuite recyclés en toutes sortes de choses, des panneaux isolants, des matériaux de construction… C’est une démarche facile et très utile ! »

Avec un petit groupe de personnes motivées, on organise des ateliers où l’on apprend aux uns et aux autres les gestes écolos.

Bernard G., Le Blanc-Mesnil (93), sociétaire Macif depuis 50 ans

3 Partager les bonnes pratiques autour de soi

Et Bernard ne manque pas d’en faire la publicité, car, pour lui et son épouse, les bonnes pratiques éco-citoyennes ont vocation par définition à être partagées :

« Depuis que je suis retraité, j’ai plus de temps, donc je m’investis encore plus. Avec un petit groupe de personnes motivées, on organise régulièrement des ateliers pour échanger des astuces. », se félicite Bernard.

Par exemple, l’utilisation de la déchetterie municipale, qui ne va pas de soi pour tout le monde, mais qui permet de se débarrasser gratuitement des déchets qui ne sont pas collectés devant chez soi.

Tous ces messages éco-responsables, Françoise et Bernard aimeraient aussi les faire passer aux hypermarchés : parmi les points qu’ils voudraient voir améliorés, la généralisation de la mise à disposition d’aliments en vrac (pâtes, céréales, fruits secs, etc.) serait plus que bienvenue. À bon entendeur !

* Source : Eurostat, 2016, taux de recyclage des déchets municipaux.
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant