0
0 sur 5( 0 vote )
Épargnez pour votre enfant dès son plus jeune âge.
Budget

Quelle épargne pour votre bébé ?

1 min

L'essentiel de l'article

  • Le livret A : une solution d’épargne facile et avantageuse.
  • Le PEL : pour anticiper l’achat d’un logement.
  • L’assurance-vie : parce qu’il n’est jamais trop tôt pour épargner sur du très long terme.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

1 Le livret A*

Le livret A (1) est le compte d’épargne le plus connu. Vous pouvez ouvrir un compte pour votre enfant dès sa naissance. L’ouverture d’un tel livret est gratuite, tout comme les dépôts, les retraits, voire sa clôture. Avec un livret A, les fonds sont disponibles à tout moment. Vous pourrez épargner pour votre enfant jusqu’à 22 950 euros. Il s’agit là d’un plafond que vous ne pourrez pas dépasser. Sachez par ailleurs qu’une personne ne peut pas détenir plus d’un livret A. C’est à partir de ses 16 ans que votre enfant pourra retirer de l’argent de son livret A, à condition que vous – en tant que représentant légal – ne vous y opposiez pas. Si votre enfant vous réclame une partie de son argent épargné avant ses 16 ans, vous avez tout à fait la possibilité de retirer vous-même la somme demandée. Grâce au livret A, les sommes épargnées bénéficient d’un taux d’intérêt de 0,75 % tous les ans. Des intérêts qui sont exonérés d’impôts sur le revenu ainsi que de prélèvements sociaux.

* Conditions en vigueur au 01/02/2019.

Livret A

 

Vous voulez épargner l’esprit tranquille ?

Le contrat d’assurance-vie Multi Vie de la Macif vous permet de dynamiser votre épargne à votre rythme.*

3 Le Plan Épargne Logement*

Le Plan épargne logement (3), plus communément appelé PEL, est une épargne bloquée, c’est-à-dire que vous avez accès aux sommes épargnées que sous certaines conditions (achat d’un bien immobilier par exemple). Il vous permet néanmoins d’obtenir un prêt immobilier à un taux préférentiel. Cette solution peut être la bienvenue si vous envisagez d’acheter un bien immobilier pour votre enfant dans l’avenir.

Votre enfant, bien que mineur, peut tout à fait être titulaire d’un PEL. En revanche, sachez qu’une personne ne peut être titulaire que d’un seul PEL. Pour ouvrir un PEL, vous devez verser un montant initial d’au moins 225 euros. Par ailleurs, vous avez des obligations de versements chaque année, à savoir au minimum 540 euros. Le contrat stipule la périodicité de ces versements. Vous pouvez tout de même effectuer des versements exceptionnels. En tout, vous pourrez verser jusqu’à 61 200 euros d’épargne* sur votre PEL.

Le taux d’intérêt d’un PEL est de 1 % pour les PEL ouverts depuis le 1er août 2016. Par ailleurs, les PEL ouverts après 2018 sont soumis dès la première année à l’impôt.

Le Plan épargne logement dispose d’une durée de vie encadrée. Tout d’abord, vous devez épargner durant au moins quatre ans avant d’effectuer un retrait. Tout retrait avant quatre ans empêche de bénéficier des avantages du PEL et entraîne automatiquement la clôture du compte. Quant à sa durée maximale, elle est de dix ans. Après quoi, vous pourrez bénéficier de ses intérêts pendant cinq ans de plus, mais vous ne pourrez aucunement effectuer de nouveaux versements.

Ainsi, après quatre ans d’existence, vous avez la possibilité de clôturer votre PEL pour récupérer les sommes épargnées, ainsi que les intérêts gagnés, et les utiliser pour un prêt immobilier. Ce prêt peut notamment financer la construction ou l’achat d’un logement. Le prêt qui peut vous être accordé sera d’un montant maximum de 92 000 euros (le montant est fonction des intérêts acquis) et sa durée peut aller de deux à 15 ans.

* Conditions en vigueur au 01/02/2019.

Plan Epargne Logement

 

Trois bonnes raisons d’ouvrir une épargne dès la naissance de son enfant

  • 1

    Études, logement, séjours… Votre enfant partira avec une longueur d’avance dans la vie s’il bénéficie d’une première épargne à ses 18 ans.
  • 2

    Même en épargnant de faibles sommes tous les mois, vous bénéficierez d’un temps long d’épargne. De quoi remplir la tirelire de votre enfant et lui permettre de bénéficier de sommes intéressantes à sa majorité (pour ses études, lancer son entreprise, acheter un bien immobilier, etc.). Par exemple, en déposant ne serait-ce que 50 euros par mois, cela représente 10 800 euros versés à ses 18 ans (hors taux d’intérêt). Si vous avez les moyens d’épargner 100 euros, il profitera de 21 600 euros (hors taux d’intérêt) : de quoi remplir quasiment son livret A.
  • 3

    Sauf pour le PEL, qui est une épargne bloquée, les autres solutions permettent d’avoir accès aux sommes épargnées en cas de coup dur. Et même si ce n’est pas ce que vous aviez prévu pour votre enfant, cet argent mis de côté peut vous permettre de faire face à des situations d’imprévus (chômage, etc.).

Sources :

(1) Service Public, « Livret A », 2018.
(2) Service Public, « Contrat d’assurance-vie : fonctionnement », 2018.
(3) Service Public, « Plan épargne logement (PEL) », 2018.

* Multi Vie est un contrat d’épargne assurance-vie multisupport assuré par Mutavie. Sur les supports en unités
de compte, il existe un risque de perte en capital.
Noter cet article :

Cet article...