Entretien des pneus : les conseils d’un professionnel

Pour que tout roule, commencez par veiller à l’entretien de vos pneus : leur gonflage, leur usure, leur montage. Un automobiliste sur deux roule avec au moins un pneu sous-gonflé ou en mauvais état. Il est donc urgent de se mettre la pression et de suivre les conseils d’un expert !

Temps de lecture : 3 min

à propos du contributeur

Éric Lescanne
Éric Lescanne

Expert au Conseil National de la Macif

Nantes (44)

Pour conduire en toute sécurité, les pneus doivent être correctement montés et entretenus, car ils assurent au véhicule sa tenue de route et sa distance de freinage. Rouler avec des pneus mal gonflés, usés ou mal montés représente donc un sérieux risque.

1 Mettez-vous la bonne pression !

  • Un contrôle de la pression des pneus doit être effectué idéalement chaque mois et avant chaque grand trajet.
     
  • Vérifiez la pression de gonflage appropriée. Celle-ci est indiquée sur le montant de la portière du conducteur (parfois aussi dans la boîte à gants ou sur la face interne de la trappe à carburant).
     
  • La pression doit être effectuée sur pneus froids (moins de 5 km dans les deux dernières heures). Si ce n’est pas possible, ajoutez 0,3 bar à la pression affichée.
     
  • Remettez bien le bouchon à valve pour assurer une parfaite étanchéité.
     
  • Ne surgonflez pas les pneus : ils adhéreront moins et s’useront davantage.
     
  • Pensez à vérifier aussi la pression de la roue de secours !

2 Gare à l’usure !

L'usure excessive d'un pneumatique peut avoir des conséquences importantes : éclatement, perte d'adhérence, perte directionnelle, aquaplaning… C'est la raison pour laquelle il faut régulièrement en contrôler l’usure selon les normes en vigueur.

  • Anticipez ! La durée de vie d’un pneu varie entre 20 000 et 50 000 km, selon la qualité et le type de conduite, plus ou moins nerveuse.
     
  • Vérifiez la profondeur des sculptures des pneus : celles-ci doivent être au minimum de 1,6 mm et l'usure doit être régulière sur toute la surface du pneu.
     
  • Ayez l’œil ! La plupart des pneus possèdent des témoins d’usure dans les rainures de la bande de roulement qui, lorsque vous en contrôlez l’usure, vous indiqueront le moment où il est temps d’en changer.
     
  • Sachez repérer les facteurs d’usure. Si les extrémités s’usent plus vite que le centre : il y a un risque de sous-gonflage ou de jantes mal adaptées. Si la bande centrale s’use davantage : un surgonflage ou des jantes mal adaptées peuvent être en cause.

3 Roulez en conformité !

Le Code de la route prévoit de nombreuses règles concernant le changement des pneumatiques. Il est impératif de les respecter pour être en conformité.

  • Des pneus identiques. Vous devez monter des pneus de même diamètre et de même structure par essieu.
     
  • Même niveau d’usure. La différence de hauteur de rainures entre 2 pneus d'un même essieu ne doit pas dépasser 5 mm.
     
  • Modèle adapté. Il est interdit de monter des pneus dont l’indice de vitesse ou de charge est inférieur à la préconisation du constructeur.
     
  • Marquage lisible. Le pneu doit présenter un indicateur d’usure visible, ainsi que des indications lisibles sur le flanc.
     
  • Montage en règle. Le pneu ne doit pas frotter sur une partie du véhicule (roue ou carrosserie), même par intermittence.
     
  • Pneus hiver : pensez-y ! Ils sont conseillés dès que la température baisse sous les 7 °C. Leur gomme plus tendre et leurs sculptures plus profondes améliorent l’adhérence.

Le saviez-vous ?

La Macif propose à ses sociétaires des ateliers « Améliorez votre sécurité sur la route ».
Renseignez-vous !

L'Essentiel de l'article
  • La pression des pneus : un contrôle mensuel, idéalement.
  • Un pneu sous-gonflé ou surgonflé fait courir un risque.
  • Vérification de l’usure : observez les témoins d’usure et la sculpture des pneus.
  • Les pneus d’un même essieu doivent toujours être identiques.
Article suivant