Entretenir vos installations électriques : la check-list

Vous êtes au courant ? Les installations défectueuses ou mal entretenues sont à l’origine de 30 % des incendies domestiques(1). Faites donc le point sur les précautions à prendre et les vérifications à effectuer pour une installation électrique sécurisée.

Temps de lecture : 3 min

1 Faites le point avec un professionnel

Pour être conforme, votre installation doit répondre à la norme NFC 15-100 et être contrôlée par un électricien professionnel indépendant ou par un technicien Promotelec (association chargée de promouvoir la sécurité et la qualité des installations électriques dans le bâtiment). Ce diagnostic sécurité Promotelec permettra de vérifier :

  • l’alimentation ;
  • le tableau électrique ;
  • la mise à la terre et ses circuits ;
  • l’installation elle-même dans les différentes pièces, ainsi qu’à l’extérieur.

Le prix du diagnostic sécurité varie de 90 € pour un studio à 150 € environ pour une maison de 6 pièces (temps de déplacement et de visite inclus). À l’issue de cette visite – compter 50 minutes environ pour un T5 –, un compte-rendu vous est remis avec la liste des anomalies, classées en fonction de leur gravité. Il vous permettra ainsi de définir les travaux à faire en priorité.

1
Français sur 5
n’a aucune idée de l’ancienneté de son installation électrique*.

2 Adoptez les bons gestes d’utilisation

  • N’obstruez pas la ventilation de vos appareils et dépoussiérez régulièrement les orifices, notamment pour le réfrigérateur – après l’avoir débranché.
     
  • Déroulez complètement la rallonge de l’aspirateur ou de la tondeuse pour éviter les risques de surchauffe.
     
  • Ne laissez pas d’appareils électriques en veille. Si l’installation le permet, débranchez votre lave-linge et votre sèche-linge après chaque utilisation.
     
  • Ne faites pas passer de fils électriques sous un tapis.
     
  • Éteignez les guirlandes électriques et les bougies la nuit et pendant vos absences, même de courte durée.

Depuis le 1er juillet 2017,

un diagnostic de l’état de l’installation électrique est obligatoire pour les logements mis à la location (loi Alur).

3 Soyez prudent avec le matériel

  • Remplacez les prises de courant ou les interrupteurs endommagés ou vétustes.
     
  • Ne surchargez pas les multiprises. Leur utilisation doit être limitée au strict nécessaire et pour des appareils de faible puissance uniquement. Privilégiez du matériel de qualité estampillé NF avec un bouton interrupteur.
     
  • N’ouvrez pas les boîtes de raccordement pour le branchement d’un nouveau conducteur ou l’utilisation de « sucres ou de dominos ».
     
  • Dépoussiérez tous les mois vos dispositifs de VMC et faîtes les contrôler tous les dix ans par un professionnel.

Vous souhaitez rénover votre installation électrique ?

Le service Travaux de la Macif vous aide à trouver les entreprises pour réaliser votre projet. Renseignez-vous !

L'Essentiel de l'article
  • Faites vérifier votre installation par un professionnel
  • Ne surchargez pas les multiprises
  • Dépoussiérez les appareils régulièrement
  • Débranchez les appareils entre chaque utilisation
  • Changez les branchements défectueux
Article suivant