Dépistage du cancer du col de l’utérus : dès l’âge de 25 ans !

Chaque année, 2 800(1) femmes sont diagnostiquées avec un cancer du col de l’utérus. Parmi elles, 70 % n’avaient pas fait de dépistage. Le Dr Paganelli, gynécologue et secrétaire générale du syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France vous explique l’importance de se faire dépister.

Temps de lecture : 5 min

à propos du contributeur

Dr Élisabeth Paganelli

Gynécologue et secrétaire générale du syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France

Contracté lors de rapports sexuels (même protégés), le papillomavirus humain (HPV) est une IST très répandue qui peut être responsable du cancer au col de l'utérus. « Le cancer du col de l’utérus se développe en moyenne 10 à 15 ans après une infection persistante par un papillomavirus », affirme Élisabeth Paganelli, médecin gynécologue. Mais dans 90 %(1) des cas, l'infection ne provoque aucune maladie et le corps évacue le virus dans les 2 ans.

1 Pourquoi se faire dépister du cancer du col de l'utérus ?

Dépisté tôt, le cancer du col de l’utérus, tout comme le cancer du sein, se soigne bien. « Le dépistage des lésions précancéreuses a permis de diminuer de moitié le nombre des nouveaux cas et des décès, depuis 20 ans », souligne le Dr. Paganelli. Depuis mai 2018, le dépistage du cancer du col de l’utérus est organisé, c’est-à-dire qu’il est proposé systématiquement à l'ensemble de la population cible. « Il s’adresse à toutes les femmes entre 25 et 65 ans », indique le Dr Paganelli. Si vous en faites partie et n’avez pas fait de dépistage ces trois dernières années, vous recevez alors une invitation par courrier. Votre test de dépistage du papillomavirus est ainsi pris en charge à 100 % et sans avance de frais par l’Assurance Maladie sur présentation de ce courrier au professionnel de santé.

2 Quelle est l'efficacité du vaccin contre les papillomavirus (anti-HPV) ?

La vaccination anti-HPV est recommandée car elle est efficace. En effet, selon une étude britannique publiée récemment dans la revue The Lancet, le taux de cancer du col chute de 87 % chez les femmes vaccinées entre 12 et 13 ans. Plus de 80 % des jeunes filles britanniques sont vaccinées contre les HPV, contre seulement 28 % en France, « nous sommes en retard », regrette le Dr Paganelli.

VOUS SOUHAITEZ VOUS FAIRE DÉPISTER CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS ?

Le contrat Garantie Santé de la Macif vous couvre en cas de consultation chez un gynécologue.*


*voir conditions

3 Comment se passe le dépistage contre le cancer du col ?

Entre 25 et 29 ans, le dépistage consiste en un prélèvement au niveau du col de l’utérus. Appelé frottis, il permet un examen cytologique des cellules. Celui-ci « détecte précocement la présence de cellules anormales et de cellules précancéreuses qui pourraient évoluer en lésions cancéreuses », explique la gynécologue. Le premier examen est proposé à 25 ans puis un an plus tard. Il n’est pas nécessaire de vous faire dépister plus jeune, car il faut compter environ 10 ans entre les premiers rapports sexuels et l’éventuelle apparition d’anomalies. En cas de résultat normal, le dépistage est renouvelé trois ans plus tard.

De 30 à 65 ans, le prélèvement sert à faire un test HPV-HR (détection des papillomavirus humains à haut risque cancérogène), plus efficace pour cette tranche d’âge.

Bon à savoir

Le frottis de dépistage est très rapide et indolore. Néanmoins vous pouvez ressentir une petite gêne, selon votre sensibilité, surtout s'il s'agit de votre première fois.

4 Où faire le dépistage du cancer du col de l'utérus ?

Trois professionnels de santé sont compétents pour réaliser le dépistage du col de l’utérus :

  • un gynécologue;
  • une sage-femme;
  • un médecin généraliste.

« Si une femme ne fait pas de dépistage du cancer du col de l’utérus chez un médecin ou une sage-femme, elle peut recevoir un autotest(1) à domicile dans le cadre du cahier des charges du dépistage organisé du cancer du col », signale la secrétaire générale du SYNGOF. Néanmoins, si le résultat du test HPV est positif, il est nécessaire de consulter pour pratiquer un prélèvement cervical du col à la recherche d’anomalies des cellules. Alors n’attendez plus, le dépistage peut vous sauver la vie !

 

Les chiffres-clés du cancer du col de l'utérus

 

L'Essentiel de l'article
  • Le dépistage du cancer du col de l’utérus s’adresse à toutes les femmes entre 25 et 65 ans.
  • On peut se faire dépister chez un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme.
  • Le vaccin contre le papillomavirus protège contre le cancer du col de l’utérus.
Article suivant