4
4 sur 5( 1 vote )
Pour anticiper cette séparation, incitez votre enfant à parler de ses émotions.
Enfants

Déconfinement : comment aider son enfant à mieux vivre la séparation ?

0 min

L'Essentiel de l'article

  • On parle de la reprise de l’école et des changements qu’elle va impliquer.
  • On écoute les émotions de son enfant et on le rassure.
  • On lui prépare quelques marques d’attentions pour ses premiers jours.
lire la suite
4
4 sur 5( 1 vote )

1 Un méli-mélo d’émotions post-confinement

L’école, c’est reparti pour certains ! Mais votre enfant n’a pas franchement sauté de joie à cette annonce. Devoir se lever plus tôt, quitter le nid douillet et surtout se séparer de vous après avoir vécu ensemble H24 pendant plusieurs semaines, il s’en passerait bien. Pour l’aider, demandez-lui comment il perçoit ce retour à l’école, ce qu’il ressent. « C’est important de verbaliser ses émotions pour savoir ce qui l’inquiète. On pourra ensuite lui répondre avec des mots adaptés à son âge. S’il a peur du virus, on lui fait part des informations dont on dispose et qui nous rassurent quant à sa sécurité, sans lui mentir », explique Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris.

Profitez-en aussi pour lui dire ce que ce déconfinement va impliquer pour la famille : retour au travail pour vous, à l’école pour lui, moins de temps ensemble mais davantage de sorties et d’activités (en toute sécurité) en famille le week-end…

2 Retour à l’école : Le verre à moitié plein

Montrez donc le bon exemple et valorisez ce retour à l’école : même si ce ne sera pas tout à fait comme avant, il va retrouver ses camarades, son enseignant, sa classe, apprendre de nouvelles choses, reprendre une vie à l’extérieur… « Le retour à l’école sera plus facile si le lien avec le professeur a été conservé pendant le confinement, grâce aux appels téléphoniques et vidéo notamment », explique la professeure des écoles à Paris. Lors de la reprise, Jessica a d’ailleurs l’intention de s’appuyer sur les photos envoyées par les enfants pendant le confinement pour aborder avec eux ce qu’ils ont fait et appris avec leurs parents, les gestes barrières assimilés et leur ressenti durant cette période. Une manière de travailler « la mémoire, le vocabulaire, la syntaxe, de parler avec chacun de ce qu’il a vécu pour mettre des mots dessus », glisse-t-elle. Une façon de garder les parents dans un coin de la tête pour gérer la séparation en douceur.

« Cette reprise peut s’envisager comme une rentrée, même si les conditions sanitaires changent les choses. Nous allons notamment privilégier l’utilisation de matériel individuel ou jetable, comme la pâte à sel, et lorsque ce n’est pas possible, veiller à assurer une désinfection régulière et adaptée des matériels manipulés », souligne-t-elle. Une information à partager notamment pour rassurer les enfants qui craignent d’être confrontés au virus en classe.

Il convient aussi de rappeler à votre enfant que le retour à l’école a du bon. « Il va retrouver les visages familiers de son professeur et de ses camarades », conclut Jessica. Vous pouvez ainsi montrer à votre enfant sa photo de classe, par exemple, pour qu’il se rappelle les bons moments passés avec eux

À savoir

Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant tous les matins. En cas de fièvre (37,8° ou plus) ou de symptômes, les élèves ne seront pas acceptés dans leur établissement scolaire (1).

3 Un accompagnement… à distance !

Votre enfant est encore petit ? Entourez sur un calendrier la date de fin du confinement ainsi que celle de la reprise de l’école, et indiquez-lui le nombre de jours restant avant cette “rentrée”. En attendant, vous pouvez toujours faire quelques sorties (autorisées bien sûr, et en respectant les mesures de distanciation sociale ainsi que les gestes barrières) pour l’habituer à quitter le cocon dans lequel il était depuis plusieurs semaines : proposez-lui une promenade à pieds à côté du domicile, par exemple. Johanna Rozenblum conseille aussi de reproduire certains rituels de rentrée des classes, comme faire le premier trajet vers l’école ensemble, préparer son cartable tout seul, réfléchir à sa tenue vestimentaire pour le jour J. De votre côté, vous pouvez mettre un petit mot tendre dans sa poche ou sa trousse,. Si possible, dites-lui que l’un de ses parents sera là à la sortie des classes, et que vous avez hâte qu’il vous raconte sa journée !

Le port du masque

  • En maternelle, le port du masque par les élèves est proscrit.
  • En élémentaire, il n’est pas recommandé mais les élèves peuvent en porter un s’ils le souhaitent et savent l’utiliser.
  • Au collège, le port du masque est obligatoire dès que le respect des règles de distanciation social risque de ne pas être assuré. (1)
Noter cet article :