Crowdtiming ou comment donner de son temps pour aider les autres ?

Vous avez un peu de temps libre ? Vous aimeriez soutenir une cause ? Le crowdtiming consiste à mettre en relation les personnes porteuses d’un projet avec les internautes désireux de s’investir en donnant de leur temps. Un bénévolat sans engagement et qui permet d’être utile !

Temps de lecture : 1 min

à propos du contributeur

David et Alpha

Intérimaire et étudiant, ils sont crowdtimers.

1 C'est quoi le crowdtiming ?

Si vous avez une heure ou deux de libre (ou plus !) dans la semaine, alors vous pouvez jouer un rôle majeur grâce au crowdtiming. Derrière ce drôle de mot se trouve un néologisme qui vient de l’anglais « crowd » (foule) et « time » (temps). Vous connaissez peut-être déjà le crowdfunding, qui permet de soutenir financièrement des projets participatifs. À l’inverse, le crowdtiming est un don de temps pour soutenir une action, comme participer au nettoyage d’une plage, à la collecte de denrées pour les plus démunis, tenir compagnie à des personnes âgées ou encore participer à l’organisation d’un événement caritatif.

2 Comment se lancer dans l'aventure crowdtiming ?

Tout commence sur Internet, sur des plateformes qui mettent en relation des associations ou des porteurs de projets avec des bénévoles potentiels. Il suffit de créer son profil en indiquant ses compétences et ses disponibilités. La plateforme vous propose alors des missions correspondantes à votre savoir-faire. Mais vous pouvez également participer à d’autres missions qui ne nécessitent pas de compétences particulières et qui sont donc accessibles à tous. Seule l’envie compte !

C’est ainsi que David, 44 ans, intérimaire sensible à l’écologie, a découvert que des personnes organisaient à côté de chez lui des ramassages de déchets.

« Je le faisais déjà tout seul. J’ai été ravi de rejoindre ce groupe de volontaires car on partage la même vision des choses. C’est plus sympa de le faire à plusieurs et on est très soudés », précise-t-il.

Pour lui qui vit seul, c’est aussi l’occasion de rencontrer du monde et de pratiquer une activité à l’extérieur de son domicile quand il a du temps libre.

« Chacun vient quand il le peut. Ce matin, on était onze et on a ramassé en 1 h 30 près de 200 litres de déchets près du ruisseau », raconte-t-il.

Envie de donner de votre temps ?

Découvrez Diffuz, la plateforme de crowdtiming de la Macif !

Le saviez-vous ?

En 2019, 5 millions de personnes ont fait du bénévolat direct de proximité, hors famille ou structure associative, ce qui représente 10 % des bénévoles en France. (1)

3 Un fonctionnement ultra-souple

Alpha, étudiant de 26 ans, a souhaité lui aussi mettre à profit son temps libre : « J’ai le sens du service et ça me tenait à cœur d’aider ceux qui ont peu de moyens », confie-t-il.

Le jeune homme a donc créé un profil sur une plateforme web et y a indiqué ses compétences en rédaction. Il propose ainsi son aide en tant qu’écrivain public pour rédiger les courriers et expliquer les démarches administratives aux personnes qui en ont besoin.

« Je ne connaissais pas trop d’associations qui faisaient ça. Et je n’avais pas envie de faire des démarches compliquées. Là je peux être en contact avec les bénéficiaires de n’importe quelle association qui ont besoin d’être accompagnés dans leurs démarches administratives, même les plus courantes. C’est très souple. On donne ses disponibilités et on y va quand on veut. Et puis, quand on donne de l’argent, on ne sait pas toujours s’il sera utilisé à bon escient. Là, j’ai un contact direct avec les personnes qui ont besoin de mon aide. Je suis sûr de rendre un vrai service », explique Alpha.

Le crowdtiming permet ainsi à chacun d’œuvrer à son échelle, en donnant la possibilité de s’engager à différents niveaux, pouvant aller d’un simple clic sur internet à une heure de son temps ou un week-end, selon le temps dont on dispose et ses envies.

L'Essentiel de l'article
  • Ici, pas d’argent en jeu. On donne de son temps quand on le veut et quand on le peut.
Article suivant