Covoiturage : qui est responsable de quoi ?

Le covoiturage (1) est une option économique, conviviale et écologique pour se rendre à bon port tout comme l'auto-stop.
Conducteur ou passager : quelles sont vos responsabilités ?

Temps de lecture : 1 min

1 La responsabilité des conducteurs

En France, pour avoir le droit de circuler, un véhicule doit être assuré. Les formules d’assurances les plus basiques comportent a minima une garantie responsabilité civile (2) qui couvre les dommages occasionnés aux tiers – dont les passagers – en cas d’accident (3).

Si vous souhaitez partager le volant pendant le trajet, il est impératif de vérifier que le contrat ne comporte pas une clause de conduite exclusive. Cette clause ne vous empêche pas de laisser conduire quelqu’un d’autre, mais vous serez moins bien couvert, et vous risquez d’avoir à payer une franchise, en cas d’accident.

Vous êtes conducteur ?

Découvrez l’assurance auto Macif !

3,5

C’est le nombre de personnes en moyenne par véhicule en covoiturage (conducteur compris).*

2 Les précautions à prendre par le passager

Avant de prendre place dans le véhicule en tant que passager d’un covoiturage, deux réflexes sont à adopter :

  • assurez-vous que le conducteur possède bien son permis de conduire ;
  • contrôlez la validité du certificat d’assurance sur le pare-brise de la voiture.

Les applications de covoiturage ne sont pas responsables des incidents et des accidents ayant lieu lors d’un trajet. Elles proposent parfois une assurance complémentaire, qui couvrira par exemple la prise en charge du véhicule en cas d’immobilisation et l’acheminement et/ou l’hébergement des passagers.

Plus d’infos sur l’assurance du covoiturage sur le site de la Fédération française de l’assurance.

Vous êtes sociétaire Macif ?

Accédez au meilleur du covoiturage avec GoMore ! Plus de renseignements ici !

Article suivant