0
0 sur 5( 0 vote )
Une femme réalise une formation sur Internet.
Professionnels

Cours en ligne : la nouvelle école pour tous

1 min

à propos du contributeur

Sandrine

Chef de projet, 37 ans

L'essentiel de l'article

  • La formation en ligne est idéale pour se former dans de très nombreux domaines, tout en organisant son emploi du temps selon ses disponibilités.
  • Il existe différents formats de formation en ligne : MOOC, SPOC, blended learning, social learning, etc.
  • L’important taux de décrochage est le principal point faible des formations en ligne.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

Se perfectionner et obtenir une certification de qualification professionnelle : tels étaient les objectifs de Sandrine en 2017. À 37 ans, cette chef de projet en formation professionnelle fait partie des nombreux Français ayant récemment suivi une formation en ligne. Entre les difficultés du marché de l’emploi et les mutations de chaque secteur d’activité, se former tout au long de sa vie est important pour maintenir son niveau d’employabilité. La transition numérique n’ayant pas échappé au secteur de la formation, une simple connexion Internet permet aujourd’hui d’acquérir de nouvelles compétences.

Vous êtes sociétaire Macif ?

Bénéficiez de réductions sur Maxicours.com grâce à Macif Avantages.*

À savoir

Depuis le 1er janvier 2019, le Compte personnel de formation (CPF) de transition professionnelle remplace l’ancien congé individuel de formation (CIF). Il permet aux salariés souhaitant changer de métier ou de secteur d’activité de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Il leur permet donc d’acquérir des compétences et des connaissances dans un domaine différent que leur emploi.**

2 6 méthodes d’e-learning à la loupe

Et si Sandrine s’est orientée vers un SPOC (Small Private Online Course), les formations en ligne se déclinent sous différentes formes.

SPOC (Small Private Online Course ou petit cours privé en ligne, en français)

Il s’agit d’une formation interactive en ligne privée et payante dont le nombre de participants est limité, et dont les critères d’accès varient selon chaque SPOC. Principalement destiné aux étudiants et/ou formation en reconversion, le SPOC a l’avantage d’être immédiatement certifiant.

Le MOOC (Massive Online Open Course ou cours en ligne ouvert et massif, en français)

C’est le format le plus populaire actuellement, avec plus de 10 000 cours disponibles (2). En 2017, 350 MOOC, soit près d’un par jour, ont été diffusés en France (2). Ouvert à tous les âges et profils, le MOOC désigne une formation en ligne pour laquelle le nombre de participants n’est pas limité. À noter que, pour l’heure, un MOOC ne permet pas d’obtenir un diplôme.

Le blended learning (apprentissage mixte, en français)

C’est une formation mixte qui combine à la fois les méthodes d’apprentissage classique (c’est-à-dire en présentiel) et les cours en ligne. Payant, le blended learning est par ailleurs une formation certifiante.

Le social learning (apprentissage social, en français)

C’est une technique transversale qui met les interactions et la collaboration au centre de la formation. Dans le cadre du social learning, chaque participant partage ses connaissances et son expérience sur le sujet, devenant à la fois apprenant et formateur. Ce format, qui n’est pas diplômant, est généralement mis en place par l’entreprise elle-même et concerne les collaborateurs d’une même structure.

Le mobile learning (apprentissage mobile)

C’est, comme son nom l’indique, une méthode d’apprentissage basée sur le mobile. Ce système permet d’avoir très facilement accès à sa formation et ce, de n’importe où et à n’importe quel moment de la journée. Texte, message, image, vidéo ou jeux : le mobile learning combine tous les formats que permettent les smartphones. Il permet, contre une poignée d’euros, d’acquérir des connaissances sur des thématiques variées (langues, comptabilité, création d’entreprise, etc.), sans être diplômant pour autant.

L’adaptive learning (apprentissage adaptatif)

C’est l’une des plus récentes techniques d’e-learning. Le concept : redéfinir le profil du participant grâce à l’intelligence artificielle et adapter la formation en temps réel afin de maintenir son intérêt et prévenir le décrochage. Destiné à l’origine aux étudiants afin d’enrichir et compléter les connaissances en cours d’acquisition, ce format d’apprentissage commence à se propager aux MOOCs.

À savoir

Avant de vous lancer, veillez bien à vérifier la fiabilité de la formation proposée. N’hésitez pas à appeler pour avoir toutes les informations nécessaires : Quelles sont les conditions pour y accéder ? Est-ce un diplôme reconnu par l’État ? Quel financement possible ? Les retours d’expérience d’autres utilisateurs pourront également vous aiguiller avant de vous inscrire.

3 Motivation et organisation : les clés de la réussite

Mais bien qu’elles multiplient les bons points, les formations en ligne ont aussi leurs limites. Le taux d’abandon en est la principale. Ainsi, près d’un apprenant sur deux (3) n’irait pas au bout de sa formation, surtout s’il n’est pas accompagné.

« La réputation des formations en ligne est qu’il y a un fort taux de décrochage des stagiaires, confirme Sandrine. J’ai réussi à aller jusqu’au bout parce que j’étais extrêmement motivée par l’obtention de ma certification. Mais me dégager du temps et ne pas laisser le quotidien prendre le dessus a malgré tout été très compliqué. L’avantage du SPOC, c’est que l’on est bien encadré : des réunions en ligne hebdomadaires sont programmées pour les stagiaires qui le souhaitent, un forum de questions est disponible. Même si je n’ai jamais rencontré physiquement ni les autres stagiaires ni le responsable de la formation, je ne me suis jamais sentie seule face à mon écran », se souvient-elle.

Finalement, sa motivation et son organisation ont permis à la jeune femme d’achever sa formation en gestion de projet en trois mois.

« Chaque semaine, des quiz et des exercices devaient être réalisés et transmis au responsable de la formation. J’y ai consacré quatre à six heures hebdomadaires, auxquelles il faut ajouter le contrôle de connaissances de deux heures permettant d’obtenir la certification. »

Deux ans après avoir pris cette initiative, elle ne regrette aucunement son choix. Mieux, elle le recommande et n’exclut pas l’idée de renouveler l’expérience quand le besoin s’en fera sentir.

Sources :

(1) Blogemploi, « Le boom des formations en ligne : un plus pour l’emploi », 2017.
(2) Xerfi, « Le marché des MOOCs et du e-learning », 2017
(3) Enquête ISFT, « Les chiffres 2017 du digital learning ».

* Offre soumise à conditions.
** Source : ministère du Travail, « Projet de transition professionnelle », 2019.
Noter cet article :

Cet article...

Article suivant
Anticiper sa retraiite
Professionnels

3 conseils pour bien anticiper votre retraite

5 min