0
0 sur 5( 0 vote )
Pour rouler en toute sécurité en automne, adaptez votre vitesse.
Auto/Moto

Conduire en automne : conseils pour rouler en toute sécurité

1 min

L'Essentiel de l'article

  • Assurez-vous que vos feux fonctionnent et allumez-les dès que c’est nécessaire.
  • Vérifiez la pression et l’usure de vos pneus.
  • Sur route mouillée, réduisez votre vitesse et augmentez les distances de sécurité.
  • Faites attention aux animaux sauvages.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

1 Baisse de la luminosité en automne

À mesure que les jours raccourcissent et que le temps se dégrade, une bonne partie des trajets quotidiens en automne s’effectuent avec une luminosité réduite, voire la nuit. Pour rouler en toute sécurité, assurez-vous que tous vos feux sont propres et en parfait état de fonctionnement. Allumez les feux de croisement dès qu’il fait un peu sombre, en cas de pluie ou de brouillard afin de mieux voir et d’être vu. Pensez également à vérifier l’état de vos balais d’essuie-glace et le bon fonctionnement des dispositifs de dégivrage et de désembuage.

Vous roulez en ville ? Redoublez de vigilance près des zones scolaires en début et en fin de journée lorsque la luminosité est faible. Enfin, surveillez les autres usagers de la route, en particulier les piétons et les cyclistes qui pourraient ne pas porter de vêtements réfléchissants.

2 Gare à l’éblouissement

En automne, le soleil est plus proche de la ligne d’horizon, ce qui augmente le risque d’éblouissement direct ou par réflexion sur les bâtiments, les autres voitures et les surfaces vitrées ou métalliques. Par ailleurs, un pare-brise sale intensifie l’éblouissement. Faites par conséquent attention lorsque le jour se lève ou que la nuit tombe : veillez à ce que votre pare-brise reste propre, portez des lunettes de soleil polarisées et utilisez vos pare-soleil.

Une nouvelle voiture à assurer ?

Bénéficiez d’une simulation de devis en ligne gratuite et retrouvez les garanties qui vous conviennent sur Macif.fr

4 Adaptez votre conduite par temps de pluie

Avec des feuilles couvrant la chaussée, le retour de la pluie et du brouillard ainsi que le froid qui fait chuter naturellement la pression des pneus, vous devez vous assurer d’avoir le plus d’adhérence possible sur la route. Sur une chaussée mouillée, réduisez votre vitesse et augmentez l’intervalle de sécurité avec le véhicule qui vous précède, car la distance de freinage est augmentée si la chaussée est mouillée.

Vérifiez par ailleurs régulièrement la pression de vos pneus, ainsi que leur niveau d’usure, afin de réduire le plus possible la distance de freinage et le risque d’aquaplanage sur route mouillée. Évitez autant que faire se peut les flaques d’eau : comme les feuilles, elles peuvent dissimuler une déformation de la chaussée potentiellement dangereuse et augmentent significativement le risque d’aquaplanage. Si vous ne pouvez pas les éviter, ralentissez considérablement au moment de rouler dessus.

À savoir

Sur route mouillée, les pneus hiver évacuent mieux l’eau grâce à leur forme particulière, offrent une meilleure adhérence et réduisent les risques d’aquaplanage.

5 Gardez un oeil sur la faune

Vous roulez à la campagne ? Les mois d’automne sont des périodes dangereuses, car toutes sortes d’animaux se préparent pour l’hiver, notamment les cerfs qui s’accouplent et migrent dès le mois d’octobre. Petits ou gros, la plupart des animaux sont actifs au coucher et au lever du soleil. Si vous traversez des zones boisées ou si vous voyez un panneau d’avertissement signalant des animaux, réduisez votre vitesse et restez vigilant.

Noter cet article :
Article suivant