5
5 sur 5( 1 vote )
Le port du casque à vélo pour plus de sécurité.
Mobilités

Circuler à vélo : objectif 100 % sécurité

1 min

L'essentiel de l'article

  • Un bon équipement est nécessaire pour garantir sa sécurité.
  • Les règles de circulation du Code de la route s’appliquent aussi à vélo !
lire la suite
5
5 sur 5( 1 vote )
Assurez votre vélo avec la Macif !

L’assurance Habitation formule Protectrice bénéficie d’une option couvrant votre vélo en cas de vol.
Renseignez-vous !

Les bons réflexes

  • Être vu

    Signalez un changement de file et de direction avec un bras bien tendu. Pensez à allumer les feux dès que la luminosité baisse. Même si la ville est munie d’éclairage public, il important de vous rendre visible auprès des autres usagers dans le flux de circulation. De nuit, portez des vêtements réfléchissants pour augmenter vos chances d’être vu. Le gilet jaune certifié CE est d’ailleurs obligatoire si vous circulez de nuit hors agglomération (2).
  • Être entendu

    N’hésitez pas à utiliser votre sonnette pour vous signaler, notamment dans les zones partagées avec les piétons.
  • Partager la route

    Éviter de rouler trop vite en cas de trafic dense : les risques de collision entre voitures, cyclistes et piétons augmentent. Soyez très vigilants dans les zones urbaines et adaptez votre allure à celle du pas pour protéger les plus fragiles.

2 Point sur l’équipement de sécurité à vélo

Un vélo en bon état et bien équipé garantit également votre sécurité sur la route. Il est conseillé d’entretenir régulièrement votre vélo pour éviter les mauvaises surprises lors d’un trajet.


L’équipement obligatoire

Les équipements obligatoires à vélo, sous peine d’amendes, sont (3) :

  • Un casque homologué (portant la mention CE) et attaché pour les enfants de moins de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers.
     
  • Un gilet de haute visibilité homologué (là encore portant la mention CE) pour circuler de nuit, ou quand les conditions de visibilité sont mauvaises (fortes pluies, brouillard, etc.).
     
  • Une ou plusieurs catadioptres arrières (dispositifs réfléchissants). Pour rouler de nuit ou dans de mauvaises conditions de visibilité, il faut en outre un feu de position avant non éblouissant et un feu de position arrière visible lorsque le vélo est en circulation. Et comme dit précédemment, si vous roulez de nuit hors d’une agglomération, vous devrez absolument porter un gilet jaune avec bandes réfléchissantes !
     
  • Un avertisseur sonore pouvant être entendu à 50 mètres, utilisant un timbre ou un grelot.


L’équipement recommandé

Même s’il n’est obligatoire que pour les enfants de moins de 12 ans, le casque est recommandé pour tous car il protège d’un traumatisme crânien en cas de chute.

N’hésitez pas non plus à utiliser des bandes réfléchissantes pour être bien visible. Prenez le réflexe d’emporter un gilet jaune lors de chaque sortie à vélo. Ou si vous souhaitez innover, pensez aussi au spray réfléchissant. Ni polluante ni toxique, sa peinture peut se pulvériser sur les vêtements et les sacs à dos, voire sur le cadre du vélo. Renseignez-vous dans les boutiques spécialisées.

Pensez à équiper votre vélo de catadioptres. Glissez-les entre les rayons de vos roues. Et si vous circulez en soirée et de nuit, il faudra également prévoir un phare avant de couleur blanche et un phare arrière rouge.

Été comme hiver, n’hésitez pas à enfiler des lunettes pour éviter toutes sortes de projections dans les yeux : particules émises par les pots d’échappement, insectes, etc. Privilégiez les formes couvrantes et enveloppantes pour une meilleure protection.

Si vous roulez avec un enfant, vous pouvez le signaler à l’aide d’un fanion de couleur vive fixé sur le vélo.

Testez votre vélo avant chaque sortie : le mordant de freins, la pression des pneus, l’éclairage, la lubrification de la chaîne et votre sonnette !

Vous roulez à vélo ?

Le contrat Garantie Accident de la Macif vous préserve vous et votre famille en cas de blessure.

Noter cet article :

Cet article...