5
5 sur 5( 2 votes )
Une petite fille devant un ventilateur pendant la canicule.
Bien-être

Canicule et fortes chaleurs : 4 conseils pour rafraîchir une pièce sans climatisation

3 min

L'essentiel de l'article

  • Ouvrez les volets et les fenêtres pendant la nuit (et fermez-les le jour).
  • Humidifiez la pièce avec des draps humides.
  • Humidifiez les extérieurs (balcon, terrasse).
  • Utilisez un ventilateur et placez des glaçons devant.
lire la suite
5
5 sur 5( 2 votes )

1 Conseil n° 1 : ouvrir fenêtres et volets pendant la nuit

Cette première astuce toute simple repose sur un phénomène universel bien connu : la chaleur augmente pendant la journée et baisse la nuit. Durant l’été en France, que l’on soit à Nogent ou à Marseille, les températures minimales sont généralement observées juste après le lever du soleil, soit aux alentours de 6 heures du matin. Inversement, c’est vers 16-17 heures que la chaleur est la plus forte (1).
 
Le bon réflexe consiste donc à laisser vos fenêtres et vos volets ouverts la nuit, pour capter un maximum de fraîcheur et laisser le temps à la maison de se refroidir. Et pour garder cette fraîcheur, il faut refermer les volets quand les températures recommencent à grimper, vers 9 ou 10 heures du matin. Si vous habitez au rez-de-chaussée ou au premier étage et que vous n’êtes pas à l’aise de laisser tout ouvert, fermez les volets, mais laissez les fenêtres ouvertes autant que possible.

Aussi simple soit-elle, cette technique permet d’obtenir une différence de température plus qu’appréciable quand la chaleur extérieure frise les 35 °C !

Bon à savoir

Les volets extérieurs sont de précieux outils pour isoler un logement contre le froid, mais aussi contre la chaleur : ils améliorent de 10 à 40 % la performance thermique d’une fenêtre (2) ! Si votre logement n’en est pas équipé, sachez qu’il existe des aides financières pour en installer. Accordées dans le cadre de la politique de transition énergétique, elles sont soumises à conditions. Renseignez-vous auprès d’un conseiller FAIRE ou sur le site de l’Anah.
 

2 Conseil n°2 : humidifier la pièce

Cette astuce de grand-mère est très utilisée dans les régions méridionales. Elle repose sur un principe thermodynamique simple : l’évaporation d’un fluide crée du froid. C’est le phénomène que l’on observe quand on transpire et/ou lorsqu’on utilise un ventilateur, la circulation de l’air sur la peau humide produisant alors un refroidissement instantané.

L’idée est donc de reproduire ce phénomène à grande échelle en suspendant dans la pièce des draps humides. Vous pouvez par exemple les mettre à cheval sur la porte ou les fenêtres, sur un étendoir (vous pouvez en profiter pour faire sécher la dernière machine !), sur des chaises, des portemanteaux… Facile aussi, mouiller les rideaux si vous en avez : ils diffuseront du frais grâce à la circulation de l’air par les fenêtres. Ce n’est pas suffisant ? En cas de très forte chaleur, certains vont même jusqu’à humidifier leurs draps… Si on n’apprécie pas la sensation de linge humide sur la peau, on peut se contenter d’utiliser un brumisateur ou de se mouiller les cheveux avant de s’endormir (et tant pis pour les épis du matin !).

3 Conseil n° 3 : humidifier et protéger les extérieurs

Si rafraîchir l’intérieur est évidemment une bonne idée, s’attaquer aux extérieurs peut aussi faire une vraie différence. Même si vous ne déjeunez pas sur votre terrasse par fortes chaleurs, il peut quand même être utile de la laisser à l’ombre pour éviter l’effet « cagnard » qui va surchauffer tous les alentours. Parasols, tonnelles et stores bannes sont alors vos meilleurs alliés. Attention tout de même en cas de vent : vous risquez d’abîmer votre matériel ou de le voir s’envoler hors de contrôle. Si vous quittez la maison, refermez les parasols et les stores, surtout si la météo est menaçante. Vous avez le temps ? Soyez prévoyant et plantez des arbres dès l’automne : rien ne vaut l’ombre naturelle pendant les vagues de chaleur !

Une autre astuce consiste à mouiller abondamment les sols en début de soirée (balcons, terrasses, allées pavées, montées de garage, etc.) pour accélérer leur refroidissement. En effet, si la fenêtre de votre chambre donne sur un balcon en plein soleil la journée, vous aurez du mal à profiter de la fraîcheur nocturne car la chaleur emmagasinée durant le jour va être restituée pendant de longues heures après le coucher du soleil. Ce conseil est d’ailleurs applicable plus généralement à tous les extérieurs : jardins, jardinières, pots de fleurs sur les rebords de fenêtres, etc. Plus l’environnement est humide, plus vous pourrez lutter efficacement contre la chaleur.

4 Conseil n° 4 : ventiler et rafraîchir l’air

Instrument emblématique de la lutte contre la chaleur, le ventilateur est l’icône des tropiques et de l’Amérique de l’avant-climatisation. Inventé en Chine au IIe siècle, il a depuis évolué sous de multiples formes : de plafond, à poser, sur pied, rond, en colonne… Les avatars les plus récents se déclinent même sans pales, reposant sur un système de soufflerie sophistiqué. Quoi qu’il en soit, le principe reste le même : le ventilateur fait circuler l’air dans la pièce, ce qui accélère l’évaporation de la transpiration sur la peau. On ressent donc une sensation de fraîcheur alors même que la température ne bouge pas. Conséquence : rien ne sert de laisser tourner un ventilo quand vous n’êtes pas là, puisque contrairement à un climatiseur, il ne rafraîchit pas l’air !

Vous trouverez des ventilateurs dans toutes les grandes surfaces et magasins d’électroménager, et sur Internet bien sûr ! Les prix sont aussi variables que les propositions : d’une quinzaine d’euros à peine pour un petit modèle à poser sur sa table de nuit, à plus de 600 euros pour les plus perfectionnés (connectés et pouvant aussi être utilisés pour chauffer). Puissance, bruit, nombre de vitesses disponibles, oscillation, minuterie, télécommande… À vous de trouver celui – ou ceux – qui vous conviendront le mieux. Notez que certains ventilateurs d’intérieur ou d’extérieur intègrent une fonction brumisateur qui ajoute un plus appréciable quand les températures sont vraiment hautes.

L’astuce bonus ? Placez une assiette de glaçons ou d’eau fraîche devant vos ventilateurs : le courant d’air créé sera plus frais, donc encore plus efficace. Plutôt que d’épuiser votre congélateur et de gâcher les glaçons de vos boissons, sachez que vous pouvez acheter des pains de glace (ou accumulateurs de froid) en grande surface. Vous pouvez aussi les faire vous-même en plaçant des bouteilles en plastique remplies d’eau au congélateur. Attention de ne pas les remplir complètement pour éviter qu’elles n’éclatent en gelant !

7 bons gestes en cas de canicule*

  1. Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif.
  2. Rafraîchissez-vous dans un lieu climatisé (au supermarché par exemple) ou en vous mouillant le corps.
  3. Mangez suffisamment et évitez l’alcool.
  4. Évitez de sortir aux heures les plus chaudes.
  5. Évitez les efforts physiques.
  6. Donnez régulièrement de vos nouvelles (et prenez-en si vous avez des proches malades, fragiles ou âgés).
  7. Informez-vous de l’évolution des températures et des recommandations officielles.

5 Et si ça ne suffit pas…

D’autres petits gestes peuvent vous aider à maintenir un semblant de fraîcheur chez vous :

  • passez-vous des plaques de cuisson, gaz ou le four. Préférez les salades et les plats pouvant se préparer au micro-ondes ;
  • si vous avez une cave fraîche, laissez la porte ouverte pour laisser entrer l’air plus frais dans votre logement.

Et pour les bons gestes concernant l’hydratation et la santé, lisez cet article :
Il fait (trop) chaud ? 5 conseils pour bien manger et s’hydrater.

Noter cet article :

Cet article...

Article suivant