0
0 sur 5( 0 vote )
Les assistants vocaux sont une aide précieuse pour les aveugles et malvoyants mais ils ne peuvent remplacer l’apprentissage du braille.
Handicap

Aveugles et malvoyants : les assistants vocaux menacent-ils l’apprentissage du braille ?

4 min

à propos du contributeur

Vincent Michel

Président de la Fédération des aveugles de France

L'Essentiel de l'article

  • Plus on est âgé(e), plus l’apprentissage du braille est difficile.
  • Les assistants vocaux sont un bon complément au braille mais ne peuvent pas le remplacer.
  • Le braille est un outil incontournable pour l’éducation et l’accès à l’emploi.
lire la suite
0
0 sur 5( 0 vote )

1 Le braille, un apprentissage important

À la différence de la langue des signes, le braille créé entre 1825 et 1829 par Louis Braille n’est pas un langage. C’est un alphabet qui permet aux personnes nées aveugles ou malvoyantes d’apprendre à lire et écrire et pouvoir aborder la lecture et l’écriture classique. L’apprentissage du braille est néanmoins en baisse selon l’Union Mondiale des Aveugles (1).

« Les jeunes aveugles étudient le braille. Mais avec l’inclusion scolaire, les enseignants ne sont pas toujours formés et vont donc avoir plus facilement recours aux techniques vocales. À la maison, ces assistants vocaux peuvent également détourner des efforts nécessaires à l’apprentissage, affirme Vincent Michel, président de la Fédération des aveugles de France. Le braille reste le fondement de l’éducation et d’une approche approfondie du savoir. C’est la seule façon d’accéder au monde de l’écrit, à la connaissance de l’orthographe, à la connaissance de langues étrangères, etc. Le braille permet aussi de compter et même de composer de la musique. De grands artistes comme Stevie Wonder ont pu exprimer leur talent grâce au braille ! »

Ainsi, apprendre le braille à un jeune, c’est lui éviter une forme d’illettrisme et donc l’aider dans sa vie future. « Ne pas connaître le braille, c’est être confronté à un handicap supplémentaire. Celui de ne savoir ni lire, ni écrire, ni compter, ce qui est essentiel pour décrocher un diplôme et un emploi une fois adulte. »

Le saviez-vous ?

La Fondation d’entreprise du Groupe Macif s’engage en faveur des aveugles et malvoyants.

Sources :
(1) Handicap.fr, Seuls 15 % des aveugles lisent le braille : urgence !, 2018
(2) Fédération des aveugles de France, Quelques chiffres sur la déficience visuelle
Noter cet article :
Article suivant
Handicap

Comment vivre avec un handicap ?

5 min