4 conseils pour bien choisir le siège auto de votre enfant

Choisir un siège auto adapté à votre enfant est crucial pour assurer sa sécurité, autant pour les courts trajets que pour les longs voyages. Voici quatre conseils pour vous aider à y voir plus clair entre les différents modèles et les normes existantes.

Temps de lecture : 3 min

1 Bien veiller au type de fixation  (ceinture de sécurité seule ou Isofix)

Loin d’être un détail, le système de fixation est le critère n° 1 pour le choix du siège.

Il existe en effet deux façons d’attacher un siège auto : soit avec la ceinture de sécurité seule (norme ECE R44/04), soit par Isofix, un système de fixation intégré aux voitures les plus récentes (les véhicules neufs en sont équipés depuis 2011), à combiner avec un système de maintien complémentaire, la ceinture de sécurité, par exemple.

Sauf à envisager de changer de voiture, la présence ou non de ce système dans votre véhicule va donc conditionner votre choix. Si votre voiture est équipée du système Isofix, préférez ce type de sièges, qui permettent d’éviter les erreurs d’installation et offrent donc une garantie optimale en matière de sécurité.

48%
des sièges auto sont mal installés ou mal utilisés*.

2 Respecter la morphologie de l’enfant

Pour la norme Isofix

Les sièges auto sont classés en fonction de la taille de l’enfant :

  • Groupe 0 : jusqu'à 70 cm
  • Groupe 0+ : jusqu'à 80 cm
  • Groupe 1 : jusqu'à 1 m
  • Groupe 2 : jusqu'à 1,50 m

À noter : les sièges auto, qu’ils soient Isofix ou non, doivent obligatoirement être fixés dos à la route pour les enfants jusqu’à 15 mois (groupe 0 et 0+).
 

Pour les autres sièges de la norme ECE R44/04

Les sièges auto classés en fonction du poids de l’enfant :

  • Groupe 0 : jusqu’à 10 kilos
  • Groupe 0+ : jusqu’à 13 kilos
  • Groupe 1 : de 9 à 18 kilos
  • Groupe 2 : de 15 à 25 kilos
  • Groupe 3 : de 22 à 36 kilos


Quel siège auto à quel âge ?

Conformément aux recommandations, les enfants doivent être installés à l’arrière du véhicule dans un siège auto adapté et fixé jusqu’à l’âge de 10 ans, sauf si leur taille leur permet d’être attachés par la ceinture de sécurité.

Heureusement, certains modèles de siège auto sont évolutifs et évitent ainsi de renouveler l’équipement à chaque changement de groupe. À vous de voir ce qui vous convient le mieux : il peut être intéressant de changer de siège régulièrement si vous en faites un usage intensif, par exemple.

3 Privilégiez la sécurité et le confort

Nacelle ou coque, harnais ou bouclier pour attacher l’enfant, rehausseur avec ou sans dossier… : les options et les variantes sont nombreuses, et ce qui convient aux uns ne conviendra pas forcément aux autres.

Pour faire le bon choix, évaluez vos besoins et vos pratiques (fréquence d’usage, le siège sera-t-il souvent installé ou désinstallé, de quelle place disposez-vous dans la voiture, etc.) et ceux de votre enfant : certains petits ne supportent pas le système d’attache par bouclier, trop présent. N’hésitez pas à en parler autour de vous : l’expérience des parents, des amis, des voisins peut se révéler précieuse.

Vous êtes jeunes parents ?

Consultez les offres de la Macif lorsque la famille s’agrandit !

4 Préférez le neuf à l’occasion

Les sièges auto peuvent représenter un budget conséquent, surtout si vous avez plusieurs enfants. Si vous décidez d’acheter d’occasion, veillez à bien vous assurer que le siège est en parfait état : s’il a déjà subi des chocs, sa fonction protectrice n’est plus optimale. En cas de doute, pas de concession sur la sécurité : il est préférable de choisir un produit neuf afin de voyager l’esprit en paix.

L'Essentiel de l'article
  • Bien faire attention au système de fixation (soit avec la ceinture de sécurité, soit par Isofix – les véhicules neufs depuis 2011 en sont équipés).
  • Respectez le poids ou la taille de l’enfant.
  • Trouvez le bon équilibre entre confort, prix et sécurité.
  • Méfiez-vous des sièges d’occasion.
Article suivant