5
5 sur 5( 1 vote )
Une personne en bottes à cause d’une inondation
Habitat

3 bons réflexes en cas d’inondation

2 min

à propos du contributeur

Rémi Baupoux

Expert incendie, accident et risques divers

Eurexo

L'essentiel de l'article

  • Surélevez vos biens (à l’étage ou sur des parpaings).
  • Prenez des photos de votre logement et de vos biens.
  • Respectez les consignes de sécurité.
  • Prévenez votre assureur dans les 5 jours suivant le sinistre.
lire la suite
5
5 sur 5( 1 vote )

1 Protégez vos biens de l’eau

Surélevez avec des pavés ou des parpaings vos meubles et tout ce qui peut l’être ou, si vous avez un étage, montez-les pour les mettre à l’abri. Stockez les petits objets sur des étagères et prenez des photos, y compris de l’intérieur des meubles, pour permettre à l’expert d’évaluer précisément le montant de votre indemnisation. Si possible, pensez aussi à rentrer et à surélever vos biens situés à l’extérieur et fermez vos volets car les vols ne sont pas à exclure au moment des crues.

Vous êtes victime d’une inondation ?

La Macif vous accompagne de A à Z.
Renseignez-vous !

Prenez des photos pour permettre à l’expert d’évaluer plus facilement la valeur des biens endommagés et donc le montant de votre indemnisation.

Rémi Baupoux, expert incendie, accident et risques divers chez Eurexo

3 Déclarez rapidement le sinistre à votre assurance

Le délai est de cinq jours ouvrés pour déclarer le sinistre à votre assureur, porté à dix jours en cas de publication d’un arrêté ministériel de catastrophe naturelle. Cette reconnaissance officielle de l’état de catastrophe naturelle permet une prise en charge rapide et complète des dégâts survenus, sous réserve que les biens soient couverts en dommage. Établissez la liste des biens endommagés en y joignant autant que possible photos et factures pour permettre un remboursement optimal.

Bon à savoir

L’état de catastrophe naturelle, qu’est-ce que c’est ?

Il est décrété par arrêté interministériel publié au Journal officiel et atteste d’événements d’origine naturelle ayant entraîné d’importants dégâts humains et/ou matériels, tels que les crues, tempêtes, séismes, tsunamis, glissements de terrain… Pour les victimes, l’état de catastrophe naturelle ouvre droit à une indemnisation automatique prévue par les assureurs dans les contrats d’assurance de dommages.

Noter cet article :

Cet article...