3.6
3.6 sur 5( 3 votes )
Les Français très investis dans les associations
Solidarité

Aujourd’hui, 16 millions de Français sont dans des associations

1 min

L'essentiel de l'article

  • Les Français s’engagent de plus en plus pour les associations.
  • Le bénévolat est en hausse, les dons en argent en baisse. (8)
  • Le caritatif est la cause la plus soutenue par les bénévoles. (4)
lire la suite
3.6
3.6 sur 5( 3 votes )

1 Les Français aiment le bénévolat !

Premier constat positif : près d’un Français sur deux (43 %) (1) est adhérent d’une association, et un Français sur quatre déclare donner du temps à une ou plusieurs associations, soit plus de 16 millions (1) de bénévoles mobilisés !

Un peu plus d’un tiers des Français (37 %) (2) n’ont jamais été bénévoles, mais une proportion similaire (38 %) (2) de la population pourrait le devenir : 11 % parce qu’ils déclarent en avoir l’envie (2), 14 % parce qu’ils donnent déjà du temps hors association et pourraient le réattribuer à un engagement solidaire (2), et 13 % parce qu’ils ont été bénévoles par le passé et pourraient le redevenir (2). Un potentiel particulièrement important chez les moins de 35 ans, qui se déclarent motivés pour passer à l’action à 16 % (2), contre seulement 7 % des plus de 65 ans (2).

Envie de vous engager ?

Rendez-vous sur la plateforme Diffuz (proposée par la Macif) et découvrez les défis solidaires près de chez vous !

3 Des causes et des motivations variées

Les associations dans lesquelles s’engagent le plus souvent les bénévoles concernent (4) :

  • le social caritatif (Secours Populaire, Croix Rouge, etc.) à 27 % ;
  • le sport à 24 % ;
  • les loisirs (sorties culturelles, échecs, tricot, amateur de gastronomie, etc.) à 21%.

L’environnement concerne 9 % des engagements (4), la santé et l’aide aux malades 8 % (4), et l’emploi et l’insertion 7 % (4).

Du côté des motivations personnelles, c’est souvent la rencontre des bénévoles avec les bénéficiaires d’une association qui déclenche l’envie de s’engager. Si la volonté d’aider les autres reste le premier moteur de l’engagement (pour respectivement 77 % (5) des sondés), la possibilité de faire avancer une cause est une motivation importante pour 53 % (1) des répondants. Enfin, 20 % des Français s’engagent pour participer à la vie de leur quartier. Une bonne façon de rappeler que l’engagement solidaire, quel que soit le champ d’action, est aussi et surtout vecteur de lien social…

causes-benevolat-france

 

4 Top 5 des missions remplies

En fonction de l’association que l’on choisit de soutenir, les missions peuvent varier quasiment à l’infini ! Mais les plus courantes concernent les actions de terrain ponctuelles (distribution, accueil du public, animation) pour plus de la moitié des cas (54 %) (5), l’organisation d’événements (un quart des missions) (5), et un tiers d’actions de support (comptabilité, communication…) (5)

5 Des dons en argent et des cotisations

Mais la générosité des Français ne se limite pas au bénévolat. Les cotisations d’adhésion représentent 10 % du budget des petites associations et les dons sont également une source de revenus importante pour certaines d’entre elles. Une association sur 5 reçoit en effet des dons du public (6), et même si, au global, ceux-ci ne représentent que 1,5 % des budgets associatifs globaux (6), ils restent essentiels à leur survie.

En 2017, si le nombre de foyers déclarant donner était en baisse, le montant des dons était lui en hausse de 4 % (7). Le don moyen par foyer atteignait ainsi les 500 euros cumulés par an (7) (pour une ou plusieurs associations), et même 1 207 euros en moyenne pour les foyers les plus aisés (7). Mais l’incertitude liée aux différentes réformes fiscales, a conduit les Français à moins donner en 2018 (8). Le don moyen enregistre ainsi une baisse de 6 % (8).

La région Grand Est est championne du nombre de donateurs (par rapport au nombre de foyers fiscaux imposés), et l’Île-de-France arrive en tête pour le montant du don moyen. Les jeunes de moins de 30 ans et les plus de 70 ans sont les plus généreux (2,4 % d’effort de don**), loin devant les quarantenaires (1,4 %).

Enfin, les trois associations bénéficiant des dons les plus importants sont l’AFM (Association française contre les myopathies, grâce notamment au Téléthon), les Restos du Cœur et la Croix Rouge française (7). La Ligue nationale contre le cancer arrive en 7e position (7), la Fondation 30 Millions d’Amis à la 30e place (7) (juste devant la SPA), la Société nationale de sauvetage en mer est 41e (7), et Habitat et humanisme 56e (7).

dons-benevolat-france

 

À vous de jouer avec Diffuz !

Vous aussi, vous souhaitez agir pour la solidarité ? Rien de plus simple : sur Diffuz.com, la plateforme de défis solidaires proposée par la Macif, vous pouvez sélectionner les missions (les « défis ») qui vous intéressent près de chez vous en choisissant un thème d’action et/ou un secteur géographique. Actions récurrentes près de chez vous ou projet ponctuel d’envergure, à vous de voir !

Sources :
(1) Recherche & Solidarités, Diffuz facilitateur du bénévolat occasionnel, septembre 2017.
(2) Recherche & Solidarités, La France bénévole, avril 2018 citant l’enquête IFOP pour France Bénévolat, L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2016, 2016.
(3) Tousbenevoles.org, Le bénévolat en 2015, 2015.
(4) Enquête IFOP pour France Bénévolat, L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2016, 2016.
(5) Recherche & Solidarités, La France bénévole, avril 2018, citant l’enquête Tousbenevoles.org, Le bénévolat en 2015, 2015.
(6) Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Les associations en France, 2016.
(7) Recherches et solidarités, La générosité des Français, 2018.
(8) La finance pour tous, Baisse de la collecte de 6,51 %, 2018.

* Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Les associations en France, 2016.
** Rapport entre les revenus perçus et le montant donné.
Noter cet article :

Cet article...